Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Transformations industrielles entre 1870 et 1914 en France

Par   •  17 Avril 2022  •  Synthèse  •  536 Mots (3 Pages)  •  84 Vues

Page 1 sur 3

Malgré la révolution industrielle lancée dans les années 1850, la France a accumulé un retard comparé à ses pays voisins. Toutefois, elle a néanmoins subi des transformations industrielles entre 1870 et 1914.
Quelles sont les transformations économiques ?
Nous allons répondre à cette question grâce aux documents suivants : une gravure, datant de 1847, stockée à l’écomusée du Creusot, intitulée « Les ateliers du Creusot et le château de la Verrerie » ; une gravure représentant l’exposition de 1889, localisée au musée Carnavalet, à Paris ; une photographie d’une chaîne de montage dans les usines Renault dans les années 1910 et un graphique intitulé « Une France plus rurale que ses voisins ».
Nous allons successivement aborder les transformations économique de la France, la mise en place d’exposition universelles et les difficultés du monde rural.

        Dans les documents 1 et 3, on observe la mise en place de complexes industriels. Le Creusot dispose d’industries et d’aménagements pour le transport de matières premières afin de dynamiser la production : cette combinaison devient de plus en plus courante au fur et à mesure que la révolution industrielle se développe. Une cité ouvrière est aussi représentée dans le document 1 : elles permettent aux patrons de surveiller la vie de leurs employés. Le Creusot est un complexe industriel qui se dit « paternaliste » : le patron de l’entreprise fournit des installations et des logements à ses employés (exemple : église Saint-Laurent et cité ouvrière). Plusieurs grandes familles de patrons ont commencé à pratiquer le paternalisme avec l’arrivée de la révolution industrielle.

        L’exposition (universelle) représentée dans le document 2 fut la participation de la France dans la compétition industrielle qui s’est jouée entre les grandes puissances. Cette exposition attira plus de 30 millions de visiteurs, pour ses innovations industrielles et la tour Eiffel, plus grand bâtiment du monde à l’époque. On observe sur la gravure les nombreuses personnes visitant les rues et les grands bâtiments où les visiteurs pouvaient découvrir les inventions. L’afflux de visiteurs a aussi été une source de revenus pour l’économie française.

Dans le graphique du document 4, on apprend que la France est toutefois un pays très rural ; 56% de la population est rurale vers la fin de la révolution industrielle, dont 8 millions d’agriculteurs, qui produisent 40% de la richesse nationale. On déduit aussi que l’avancée de la révolution industrielle détermine le pourcentage de ruraux dans la population en observant les statistiques du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Ce pourcentage de ruraux est élevé à cause de la sur-représentation des petites exploitations, moins rentables et plus modernes. La diminution progressive de ce pourcentage est néanmoins due à la modernisation des exploitations (ainsi, celles-ci deviennent plus grandes et plus productives) et à l’exode rural (à cause des villes devenues attractives grâce aux nouveaux emplois créés par la révolution industrielle).

...

Télécharger :   txt (3.5 Kb)   pdf (33.6 Kb)   docx (7.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club