Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les politiques d'aménagements du territoire

Par   •  6 Décembre 2018  •  6 356 Mots (26 Pages)  •  3 Vues

Page 1 sur 26

...

Elle a un nouveau statut : loi MAPAM (modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des territoires) → permettre aux villes de plus de 400000 habitants d'imposer leur rôle (domaine de l'innovation par exemple

Exemple : 2015 : Grand Lyon, crée par fusion avec dix autres métropoles

*La politique des métropole d'équilibres : (soit retoucher l'armature urbaine française qui est déséquilibrée

Dans les années 60 on observe un fort déséquilibre Paris-Province. En 63, lors du Ve plan : huit métropoles seront choisies en France pour équilibrer, elles sont un lieu d’accueil (d'activité) et doivent être un moteur du développement local même. Elles ont été désignées par le CIAT () le 2 juin 1964 : Lyon, Aix- Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Nancy.

Par la suite, d'autres métropoles ont été « ajoutées » dont 5 qui ont été assimilées aux 8 (dont Rennes et Nice). Celles ci n'ont aucun attribue juridique.

Objectif : favoriser la croissance urbaine, l'image de marque est redéfinie et l'organisation spatiale est uniforme (voir SDAU)

4 points :

-centre urbain rénové

-banlieue → zone résidentielle

-réseau routier → de plus en plus d'ampleur

-réserves foncières qui seront de plus en plus importantes.

Le mouvement de concentration dans les métropoles est un processus de métropolisation de l'espace.

Aujourd'hui il y a d'autre modalité notamment le marché de l'emploi

*Mégalopole : grappes de villes, tissu urbain continu et très dense. C'est une sorte de régions urbaines (polycentrique) ex : Japon, E.-U., Europe. Avec une idée de pouvoir de commandement.

5 conditions :

-une ou plusieurs métropoles internationales

-une position ou situation de carrefour mondial (économique et culturel)

-un système de relations très dense

-un fort peuplement (+25millions) et une densité forte (250millions d'habitants/km²)

-une fonction tertiaire supérieure (niveau production)

*Conurbation : tout système urbain hiérarchisé, associations de villes qui étaient à l'origine séparées. Extension des banlieues le long des axes de communication → formation conurbation soit périurbanisation. Exemple : En France, Nantes - Saint-Nazaire, un noyau principal

*Site : du grec sedus, place, endroit, emplacement approprié à l'activité choisie (site de lancement de fusée, bassin, site de confluence etc.)

*Situation : du grec sit, caractéristique d'un lieu, lien avec d'autres environnements. (ex : Rennes, Bretagne, environ 100km de Paris etc.)

*Développement : déployer, dérouler, donner sa pleine ampleur. Au delà de la croissance, lorsque tout les programmes ont été réussi, atteindre un équilibre stable, harmonieux. Cela évoque une amélioration un mieux-être (dans le domaine culturel ou social)

*Croissance : augmentation d'une quantité, d'une dimension

*Région : portion d'une étendue, de reg=dominé.

Unité territoriale d'échelle moyenne, qui garantie d'une certaine connaissance, d'un certain équilibre.

Entre local et régional. La région est un concept fondamentale de la géographie classique (Paul Vidal de Lablache) (2 concepts : la région et le genre de vie).

C'est une maille territoriale de la gestion (jusqu'en 2016, la France comptait 22 régions, aujourd'hui 13)

Au sens de L'ONU, la région est une fraction d'un système monde (synonyme de continent)

*Aménagement : action volontaire et réfléchie niveau local, régional (grands travaux) ou national (politiques) → le résultat de cette action est de disposer avec ordre dans l'espace les hommes, les activités, les équipements et les moyens de communication.

PREMIERE PARTIE

UNE POLITIQUE OU DES POLITIQUES POUR L'AMENAGEMENT DES TERRITOIRES ?

CHAPITRE 1 : DE LA NOTION D'AMENAGEMENT OU D'ORGANISATION DE L'ESPACE A CELLE DE POLITIQUE D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

1- L'aménagement avant l'aménagement

*l'Aménagement : existe depuis le début de notre histoire sous différentes formes et de différentes manières. But → améliorer les conditions de vie d'une population.

Exemple : Les routes romaines ont été le tout premier grand aménagement (sud-est de la France notamment car ce fut le premier endroit colonisé. Elles structurent le pays. En effet la route éclaire le lien Homme-Sol (cause physique, économique, politique, humaine) et forme un nouveau système qui n'existait pas avant les romains. Cependant, elle fait apparaître une certaine centralisation → Lyon. La route suit ensuite les fleuves et les cours d'eau, c'est aussi un médiateur entre l'Italie et les océans. Le réseau routier souligne aussi le lien Paris-Lyon, et aide a guider l'organisation nationale, les expéditions ainsi que le nœud économique.

Depuis ces premiers grands aménagements, les cartes ont beaucoup changé (les voies postales par exemple). Les véritables changement se font au XIXème siècle. Les routes renforcent la centralisation parisienne et le bassin parisien est de plus en plus ouvert. C'est aussi le résultat de choix politiques, la situation de la France n'est pas inconnue.

Aujourd'hui, les politiques en matière de réseaux sont très importantes !

Le phénomène d'hyper-concentration parisienne n'est pas un phénomène nouveau, la région parisienne est un bon laboratoire d'information, le condenser d'aménagement du territoire

...

Télécharger :   txt (43.7 Kb)   pdf (104.3 Kb)   docx (599.3 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club