Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'argent ne fait pas le bonheur.

Par   •  26 Octobre 2017  •  1 112 Mots (5 Pages)  •  274 Vues

Page 1 sur 5

...

Tout d’abord, Étant donné que l'argent fait rêver tant de personnes, on peut se demander si la fortune serait à la hauteur de toutes ces espérances? il est évident que l’argent n’achète pas tout et ce n’est certainement pas le facteur qui détermine à lui seul notre bonheur. Celui-ci, comme dirait Aristote[5], grand philosophe grec de l’Antiquité «ne réside pas dans les biens particuliers » mais « se réalise dans la recherche de la vérité, la contemplation de la beauté, la culture des relations amoureuses et amicales. »[6]. En effet, à force de courir après les richesses matérielles, il peut nous arriver d’oublier et de nous détacher de l’essentiel : les relations humaines. Car l’argent a tendance à influencer notre comportement avec les autres. Plus les Hommes ont, plus ils ont tendance à s’isoler socialement.

D’autre part, il est évident que l’argent n’achète pas tout. Certes, disposer d’un minimum d’argent nous permet de combler les besoins de première nécessité mais cela n’est pas nécessairement une clé donnant accès au bonheur. Sentir l’odeur d’une violette ou savourer une barre chocolatée ne coûte rien mais peut nous rendre heureux.

Jordi Quoidbac, docteur en psychologie à l’université de Barcelone, de Liège, a mené une expérience sur le lien entre le sentiment d’allégresse et l’aisance matérielle. Cette expérience a révélée que « l'argent, qu'il soit réel ou simplement évoqué par une image, tend à réduire notre capacité à savourer les petits plaisirs de la vie »[7]. Ce docteur en psychologie a décidé d’observer les comportements de ses « cobayes » dans des situations du quotidien. Par exemple, il a mesuré le temps que prenaient ses cobayes pour savourer une simple praline. Le temps de dégustation constaté était plus court chez les personnes aisées. L’expert soulève ainsi dans son étude qu’« à leur simple vue, les personnes observées mangeaient leur friandise 33 % plus vite ! ». Il relève également que « les mieux lotis semblent davantage vouloir rentabiliser leur temps, comme dans le monde de l'entreprise. Or, sentir une rose ou avaler un bonbon ne rapporte rien»[8]. Ainsi, nous remarquons que l’argent peut nous faire oublier les choses essentielles, ces petits plaisirs qui sont nécessaires à la réalisation de l’être humain, à la réalisation de son bonheur.

Conclusion :

Pour conclure, il apparaît que les riches ne sont pas forcément plus heureux que les pauvres. Le bonheur sans aucun doute est relatif aux attentes des individus. Tout est, à mon humble avis, juste une question de perception. Le bonheur, c’est quelque chose de complètement subjectif, propre à chacun. L’argent peut être considéré comme une clef du bonheur mais ne constitue en rien une promesse du bonheur. Tout dépend de la manière dont on le dépense. : Quels sont donc les ingrédients nécessaires pour être heureux et atteindre le bonheur? Cela diffère d'une personne à une autre car chacun d'entre nous a besoin de sa dose d'amour, de liberté ou d'argent.

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (71.4 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club