Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pensez-vous que l'on puisse traiter de sujets graves et sérieux sur le mode plaisant et humoristique?

Par   •  24 Mars 2018  •  4 111 Mots (17 Pages)  •  104 Vues

Page 1 sur 17

...

Par ailleurs, le rire constitue une arme d’une force surprenante et considérable. Selon Rabelais, "le rire est le propre de l'homme", à la différence des animaux nous avons la capacité d’apprecier l’humour, il faut donc l’utiliser.

Le comique est utilisé pour échapper à la censure dans certains récits très critique du pouvoir en place. Les philosophes sont nombreux à avoir utilisés cette technique pour faire passer leur idées. Ils utilisent notamment l’ironie, comme le fait Montesquieu dans L'Esprit des Lois. Cet essai paru en 1748, est dédié à l’analyse des faits politiques. Le chapitre V est dédié à la critique de l’esclavagisme, "si j'avais àsoutenir le droit que nous avons de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais" Montesquieu feint ici de prendre à son compte les propos des esclavagistes pour leur montrer leur absence de fondement. Il use en effet l’ironie pour dénoncer les esclavagistes, Il faut donc bien préciser que Montesquieu était anti-esclavagiste militant, contrairement à ce que pourraient laisser penser certains de ses propos pris hors de leur contexte. Il utilise en vérité des arguments en faveur de l'esclavagisme pour bien montrer qu'ils sont ridicules. En quelques mots, il y pointe à la fois la brutalité des Européens avec les Indiens et la traite des noirs. Michel de Montaigne utilise égalment l’ironie pour pouvoir contourner le système de la censure dans Les Essais, paru en 1580. L’auteur critique le monde des européens et leur mentalité envers les peuples d’autres mondes.

Employé l’humour est une facon de soumettre ses idées plus facilement et de toucher des lecteurs qui ne lisent pas les sujets sérieux. C’est ce choix d’éfficacité que fait Montesquieu dans Les Lettres Persanes. Ce roman épistolaire rassemble la correspondance fictive échangée entre deux voyageurs persans, Usbek et Rica, et leurs amis respectifs restés en Perse. Par ces deux personnages, montesquieu critique les intellectuels, l’orgeuil et la vanité, la religion avec le célibat des prêtres par exemple. Mais surtout, il critique le roi, Louis XIV . Essentiellement dans la « Lettre 100 - Rica à Rhédi à Venise », Montesquieu critique les manières de s’habiller des Français, surtout des Parisiens, en utilisant des hyperboles, des antithèses, des métaphores, des accumulations d’exemples... Mais la mode n’est pas son intérêt ; il s’en moque complètement. Si on lit entre les lignes, Montesquieu critique clairement de façon implicite le système monarchique sous lequel il vit. Il portrait ce roi à la fois avare et dépensier, lucide et aveugle mais surtout absolu, distribuant des récompenses ou blâmant de façon aléatoire.

Rire des puissants, du pouvoir, a toujours été d'une efficacité redoutable, c'est un moyen de dominer ou de résister. C’est ce que décide de faire Molière dans Don Juan, où il critique la noblesse. Il se sert du rire comme d'une arme au service de quelque chose et contre quelqu'un, par le personnage de Don Juan, il dénonce une noblesse décadente. Son oisiveté est évidente autant que sa désinvolture et son ironie. Son costume outrancier est celui du grand seigneur. Son comportement envers la bourgeoisie, représentée par M. Dimanche, et avec son serviteur, montre comment il sait user de tous les privilèges de sa classe. Ce que Molière dénonce dans cette pièce, c'est l'imposture, c'est-à-dire le fait de prétendre à une posture sociale pour satisfaire ses appétits terrestres. On peut citer un autre exemple où le drôle est utilisé pour blamer en ridiculisant; Coluche. Il est humoriste et comédien francais du XXème siècle, et le fondateur de l’association les resto du coeur. Il se présente à la présidentielle en 1981 pour dénoncer l’inéfficacité du système politique. En effet, il présente de nombreux spéctacles où il se moque des politiciens,il utilise le registre comique, avec des phrases comme "Le mois de l'année où le politicien dit le moins de conneries, c'est le mois de février, parce qu'il n'y a que vingt-huit jours." Avec son humour noir, Coluche séduit un grand nombre de français qui regrettent son unique sens de l’humour.

Le burlesque permet aussi de déstabiliser ses adversaires en opposant la réalité, en la réalisant de deux manières différentes. C'est ce que fait Voltaire dans Candide lorsqu'il dénonce la guerre à sa manière dans le chapitre III. Celui-ci emploie des termes cocasses pour exprimer la guerre tels que dans l'oxymore une "boucherie héroïque" qui met en valeur les soldats. Bien évidemment, Voltaire ne fait pas ici l'éloge de cette guerre ni de ceux qui la font puisque par ailleurs, il décrit dans ce même chapitre toutes les atrocités que ces même soldats ont pu faire dans les villages environnant la bataille. Cette ironie illustre dans le contexte du conte philosophique de Candide, l'opposition flagrante qui existe entre la réalité guerrière dont Candide est le témoin, et le point de vue que Candide arbore en suivant son maître.

Nous avons ainsi montré que le recours au genre humoristique peut être utilisé pour de nombreux sujets, même sérieux. Toutefois, ce moyen ne peux pas être utilisé pour toutes les situations. Etudions désormais les limites du registre comique, en particulier concernant des sujets sensibles.

Le rire ou l’ironie n’est pas adapté à tous les sujets. Dans certains cas, utiliser ce genre de registre peut choquer et déranger des personnes. L'humour peut blesser celui qui est l'objet de l'effet comique, en particulier lorsque cela le touche de près, l'affecte spécialement, ou encore lors de débordements. Ce genre de débordements arrive encore aujourd'hui: parfois les journaux à tendances satiriques tels que Les Guignols de l'info ou bien l'émission télévisés du Groland sont rappelées à l'ordre pour des paroles, des caricatures excessives par rapport à un évènement d'actualité encore sensible pour l'ensemble de la population. D'ailleurs ces émissions sont à présent déconseillées aux plus jeunes, généralement jusqu'à 10 ou bien 12 ans, pour ne pas heurter leur sensibilité. Certains de leur propos peuvent être vulgaire et pour un sujet d’une ampleur importante et qui a boulversé énormément de monde, un registre comique ne convient pas.

Certaines personnes peuvent avoir été personnellement touché par un drâme, c’est pour cela que la plaisanterie peut les blessers. Lorsque des comédiens comme Dieudonné crée des sketchs dans le seul but de moquer, certaines personnes

...

Télécharger :   txt (26 Kb)   pdf (72.5 Kb)   docx (22.2 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club