Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dossier de presse en intervention sociale

Par   •  5 Mai 2018  •  12 751 Mots (52 Pages)  •  299 Vues

Page 1 sur 52

...

De ce fait l'intervenant sera porteur de plusieurs sens, véhiculés parfois à son insu, ce qui définira l'ambivalence de toute intervention, tantôt survenant, visiteur, ou encore répondant, garant, et aussi médiateur, assistant.

L'intervention, en sciences humaines, est le lieu privilégié du lien entre « Théorie et pratique » et « Action et réflexion ».

Nous nous attarderons sur quelques différentes interventions professionnelles car il n'est guère de discipline qui ne se préoccupe d'intervention.

En psychanalyse, elle désigne ainsi le coup de force par lequel un analyste institue un rituel selon lequel il est seul maître à bord, à partir des refoulements des problèmes de son client ou de l'institution-cliente.

Pour les psychosociologues, l'intervention est plus un ensemble de pratiques visant à faciliter une mutation non seulement dans les relations entre les hommes mais aussi dans certains agencements, structures et régulations des organisations et des collectivités. Elle est donc à la fois, une méthode, une déontologie, une praxis.[5]

Pour les économistes, l'intervention est devenue doctrine, l'interventionnisme désignant l'intervention plus ou moins étendue de l'Etat, une planification souple, impérative, visant à l'accroissement des échanges. Elle se décline en deux versions : LIBERALE, quand l'Etat intervient pour veiller à la concurrence, SOCIALE quand il s'emploie à corriger les inégalités.

Pour les gendarmes, l’intervention se caractérise par une mission qu’ils ont sur le terrain et par l’action qu’ils vont mener pour contrecarrer les agissments qui pourraient troubler l’ordre public.

- Sociale : Définition et Contexte

Quand on entend le mot SOCIAL, on pense à la société, au peuple, aux problématiques inhérentes à cette société.

Le verbe "socio, avi, atum" → faire partager, mettre en commun, associer.

L'adjectif "socius, a, um"→ associé, en commun, allié.

Le nom "socius, ii, m"→ compagnon, associé, allié.

A l'origine, "social" désigne d'abord un lien d'alliance. Ainsi, les "guerres sociales" opposent Rome à ses alliées (des cités italiennes) de 90 à 88 avant J.C.

Le mot « Sociale » est une expression qui désigne la République sociale, expression apparue au milieu du XIXe siècle par opposition à la République bourgeoise, prolongement de la monarchie. Ses partisans mettaient en avant le droit au travail, le rôle de l’État dans la lutte contre les inégalités, le chômage et la maladie.

- Intervention dans le domaine du sociale

L’intervention sociale, désigne une série d’actions qui vise à permettre à des personnes en difficultés sociales d’agir sur elles-mêmes et dans leurs environnements afin d’améliorer leurs conditions sociales, elle a pour but de développer les potentialités de chacun en les rendant acteurs de leurs changements, d’assurer leurs épanouissements et leurs autonomies.

Ainsi, selon le Petit Robert quelqu’un d’autonome « s’administre lui-même, ne dépend de personne, il a une faculté d’agir librement ».

En travail social, l’autonomie, d’après le dictionnaire critique d’action social « restaure la personne comme acteur et responsable de sa propre vie ».

Alors que pour d’autres la notion d’autonomie est devenu une norme, « qu’il s’agisse de recherche d’emploi, de vie de couple, d’éducation, de manières, de travailler, de se conserver en bonne santé ou…d’être malade (…), l’action faite de soi-même est celle qui a, à la fois, le plus de prestige et le plus d’efficacité aujourd’hui ; c’est celle (…) à laquelle nous accordons le plus de valeur, qu’il s’agisse d’agir avec efficacité ou de choisir sa vie.[6]

CHPITRE 2 : GENESE DU METIER DE L’ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL : FONDATEUR DE L’INTERVENTION SOCIALE

Le service social a été traversé par différentes périodes caractérisées par des contextes et des courants sociaux spécifiques. Il est important de les identifier car elles sont porteuses de l’héritage historique qui marque la professionnalisation du groupe. De nombreux auteurs ont écrit sur l’histoire de la profession.

Nous proposons de nous référer à trois grandes périodes.

- Les périodes marquant l’histoire de la profession

- Les pionnières de la profession (1900 à 1939)

De 1900 à 1920 apparaissent celles que l’on nomme « les pionnières de la profession » à savoir les résidentes sociales, les infirmières visiteuses, les assistantes sociales, les surintendantes d’usine.[pic 3]

Les résidentes sociales font leur apparition en France avec la création de la première résidence sociale en 1986dans un quartier ouvrier de Paris, l’un des plus pauvres.

Ce sont des femmes d’origines bourgeoises, qui souhaitent rompre avec la tradition de la charité à domicile en venant habiter les résidences sociales dans le but d’améliorer la vie de la population du quartier. Elles sont regroupées autour d’une organisation caritative « l’œuvre sociale ».

Orientées d’abord vers les enfants et les mères, elles s’adressent peu à peu à l’ensemble des habitants, proposant des conférences le soir, des consultations juridiques et médicales, des colonies de vacances. Leur but est l’amélioration de la vie du peuple à tous les degrés, par la pénétration mutuelle des classes.

Le principe des résidences sociales est le suivant : enquêter avant d’agir, intervenir localement avec les personnes concernées, intervenir collectivement et globalement de l’intérieur sur tous les aspects de la vie quotidienne.

Au début du XXe siècle, la tuberculose et d’autres maladies provoquent une grande mortalité, un personnel nouveau est mis en mis en place pour lutter contre ces maladies et leur retentissement social : l’infirmière visiteuse et l’assistante sociale. Elles sont toutes deux placées dans un rôle d’assistance au médecin.

La visite à domicile

...

Télécharger :   txt (88.4 Kb)   pdf (234.4 Kb)   docx (624.7 Kb)  
Voir 51 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club