Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Carte réseau, travail d'appropriation

Par   •  19 Octobre 2018  •  3 018 Mots (13 Pages)  •  62 Vues

Page 1 sur 13

...

Troisièmement, il y a le programme grand frère/grande sœur qui pourrait être intéressant pour x afin de lui ajouter une personne de confiance dans son réseau intime. Celui-ci pourrait lui donner de l’attention positive et devenir un confident qui peut l’aider avec ses problèmes. Cet organisme se retrouve partout à travers le Canada, donc il y a des gens intéressés à être grand frère à Repentigny, près de chez lui. Cet organisme serait de type de service, car c’est un rapport aidant/aidé.

Pour continuer, l’organisme PANDA pourrait être très intéressant à proposer aux parents de x. Cet organisme à but non lucratif dont les membres sont des parents d’enfants TDAH a pour but de travailler l’Amélioration des conditions de vie et le mieux-être des gens ayant cette problématique. De plus, il est à proximité de leur résidence, puisqu’ils demeurent à Terrebonne et que l’association est à l’Assomption. En lisant la description, je considère que cet organisme est de type d’entraide. Je crois cela, car ce sont tous des parents dans la même situation qui parlent de comment ils pourraient répondre à leur besoin commun. Ce servie pourrait répondre au besoin de x et de sa mère qui ont un lien conflictuel. Peut-être que si c’était sa mère qui allait à ces rencontres et non son père, elle pourrait davantage s’impliquer dans la vie de x et les deux pourraient en discuter ensemble, ce qui leur donnerait un moment juste à eux.

La clinique d’apprentissage Pomme d’Api pourrait aussi être bien à suggérer à x. Cela pourrait l’aider avec ses troubles d’apprentissages. « La Clinique d’apprentissage Pomme d’Api aide les jeunes à acquérir les stratégies d’apprentissage, les outils et les connaissances nécessaires en vue de contrer ou de prévenir les embûches scolaires et les retards de développement. D'autre part, aux troubles de l’apprentissage et du développement s'ajoute bien souvent une perte de confiance et d'estime de soi, toujours préjudiciable à l'épanouissement de l'enfant. Ainsi, par une approche humaine, chaque intervenant offre au jeune un soutien psychologique adapté, qui favorise le développement de l'estime de soi. Puis, les méthodes utilisées par les professionnels de la clinique sont toutes axées sur le jeu. » Suite à cette description, je dirais que c’est une ressource de type éducative, car elle apprend de nouvelles techniques d’apprentissage aux jeunes. Aussi, elle est située près de chez lui, à Repentigny.

Pour ce qui est d’un organisme de défense des droits, il y a l’institut des troubles d’apprentissages qui s’en occupe bien. « L’Institut exerce son leadership en matière de troubles d’apprentissage afin d’assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, de leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. L’Institut accomplit cette mission par le soutien qu’elle apporte aux personnes aux prises avec un trouble d’apprentissage et à leur famille, à la défense de leurs droits auprès de diverses instances, à la formation des intervenants et à la sensibilisation du grand public. »

4. La synthèse des informations recueillies

a-Le soutien actif et le type d’aide reçue dans la sphère intime et la sphère réseau social

Pour ce qui est du nombre de personne active dans le réseau intime de , il y en a actuellement 13. Par contre, il considère qu’il est proche de 6 personnes sur 13 incluant son chien . Sa mère lui offre surtout du soutien matériel et cognitif. Il dit qu’elle lui achète souvent des vêtements et Junior est toujours habillé à la dernière mode. Cette dernière lui donne aussi des conseils, ce qui semble déranger Junior. Ce n’est pas tant des conseils, me dit-il, c’est plus qu’elle cherche à tout contrôler, elle voudrait que je fasse tout ce qu’elle demande. Son père, lui, joue beaucoup avec lui, il lui apporte non seulement un soutien social en planifiant des activités seul avec Junior, mais aussi affectif, car x le nomme comme étant son meilleur ami. Il dit que son père lui dit tout et qu’il lui dit tout aussi. x nomme que son papa à une bonne écoute, il ne critique jamais et prend toujours le temps d’écouter les opinions de ses enfants. Il lui offre aussi un soutien matériel, car il lui donne un toit, de la nourriture etc. de plus, il lui offre d’autres soutien de type normatif et cognitif. x dit que son père a les meilleurs conseils au monde, car il a tout expérimenté. Il dit aussi en résumé que c’est grâce à lui qu’il a les valeurs qu’il possède aujourd’hui.

x a 7 personnes ou groupe de personnes dans son réseau social. Tous les liens crées avec ces personnes sont distant. Junior nomme bien s’entendre avec ces gens, mais il ne se voit pas leur parler de ses problèmes personnels. Suite à cela, les gens faisant partie de ce réseau apportent plus un soutien social et cognitif à x. Par exemple, l’ami de son père est souvent chez lui. Il s’entend bien avec lui, il dit qu’il est un grand farceur, qu’il est toujours plié en deux en sa présence. Par contre, il ne se voit pas lui raconter ses problèmes, car il ne se trouve pas assez proche de lui. C’est donc de type social uniquement.

b-Le soutien potentiel et le type d’aide disponible dans la sphère intime et la sphère réseau social

Dans le réseau intime de x il m’a informé de seulement deux personnes ou groupe de personnes qui n’étaient pas actifs dont son grand-père décédé et la famille de sa mère qu’il n’a pratiquement jamais vu, car elle a un lien conflictuel avec eux. C’est plus difficile pour un enfant de nommer les gens qu’ils ne voient pas dans sa vie de tous les jours, il n’y pense pas forcément. Par contre, je crois que si la famille de maman était présente, sa tante (la sœur de sa mère) pourrait lui apporter un type de soutien affectif, s’ils arrivaient à devenir proches, mais aussi un type de lien cognitif. Je pense que ce soutien pourrait vraiment avoir un impact positif sur Junior, car puisque sa mère n’est pas très présente pour lui et que sa relation avec elle est conflictuelle, il pourrait trouver en sa tante une présence féminine, une bonne écoute d’une personne qui ressemble à maman etc. Aussi, il pourrait par exemple avoir du soutien de socialisation avec ses cousins et cousines de la famille de sa mère, puisque son père est enfant unique. Ils pourraient parler avec eux des relations qu’ils ont avec leur parents, ce qui pourrait l’aider à se sentir moins

...

Télécharger :   txt (18.2 Kb)   pdf (59.6 Kb)   docx (18.1 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club