Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pollution de l'eau et du sol.

Par   •  25 Mai 2018  •  1 634 Mots (7 Pages)  •  226 Vues

Page 1 sur 7

...

- Fukushima :

Fukushima est une ville située au nord-est du Japon. Le 11 mars 2011, il y a eu un très grand séisme au Japon qui a entraîné un tsunami qui a provoqué une catastrophe nucléaire impliquant les réacteurs 1, 2,3 et la piscine de désactivation du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima.

À cause de cela, il y a un échappement de particules radioactives, qui ont formés un nuage radioactif qui s’est étendu sur environ 660 km2 ; mais ce nuage a été nettement inférieur à celui de Tchernobyl selon l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire).

Dans cette usine nucléaire, les ouvriers ont été contaminés par la radioactivité de l’accident qui a fait plus de 360 000 victimes dont 20 000 morts, 10 000 disparus et 330 000 réfugiés.

---------------------------------------------------------------

- Les solutions à ces problèmes

Quelles sont les solutions pour remédier à ces problèmes ?

- Les stations d’épuration :

Les stations d’épuration permettent de traiter l’eau, de la nettoyer en la rendant potable.

Malheureusement dans les pays en voie de développement il n’y a pas de stations d’épurations et les eaux sales vont directement dans la terre (pollution du sol), dans les fleuves et la mer (pollution de l’eau).

Schéma :

- Pompage de l’eau sale.

- L’eau subit un traitement à l’ozone.

- Ajout d’alumine (oxyde d’aluminium) pour que les sels de fer (particule de fer liquide) et de manganèse (métal qui ressemble au fer) coagulent en espèces de flocons.

- L’eau est filtrée sur le sable elle abandonne le fer et la manganèse.

- Nettoyage des filtres.

- L’eau est désinfectée par l’ozone.

- L’eau est potable.

- Ajout de chlore pour garder l’eau potable dans les canalisations.

- Le tri des déchets & le bio :

Le tri des déchets permet de réduire la masse de détritus ce qui empêche le gaspillage. Il y a trois types de déchets : les déchets ménagers, dangereux et encombrants. Certains sont recyclable, aujourd’hui 90% des français peuvent trier leurs emballages. Ce tri permet d’empêcher que certains déchets dangereux ne finissent dans la nature et polluent les sols.

Par exemple la pile doit être recyclée à cause des polluants qu’elle contient.

L’agriculture biologique supprime des nuisances liées aux pesticides de synthèse que ce soit pour les nappes phréatique, les eaux de surface ou la faune. Selon une étude de Génération Futures, il n’y a que la maladie de Parkinson reconnue en 2012 comme maladie professionnelle pour les agriculteurs exposés aux pesticides.

- Les sarcophages nucléaires:

Pour Tchernobyl, en 1986 un sarcophage d’urgence est mis en place :

7 mois après la catastrophe, le réacteur numéro 4 est recouvert par une structure provisoire de béton et d’acier. Des trous et des fissures apparaissent rapidement sur l’enceinte de confinement, qui laisse entrer la pluie et sortir des rejets radioactifs.

Des matériaux radioactifs s’échappent de l’enceinte :

-200 tonnes de magma radioactif

-30 tonnes de poussières

-2000 tonnes de matériaux combustibles, qui est mélange toxique d’eau de pluie et de poussières radioactives.

Pour Fukushima, il y a plusieurs solutions envisagées : le magazine américain The Atlantic détaille une solution un peu folle : geler le sol sur 8 km de façon à créer un mur autour de la centrale, puis forer la terre pour y injecter de l'azote liquide, ce qui déviera les courants d'eau sous-terrain.

Une autre solution est de murer l'accès à l'océan. La centrale nucléaire est gorgée d'une eau qui communique directement avec l'océan. Les ingénieurs sont donc en train de construire un mur qui prendra racine à 15-20 m de profondeur, pour empêcher le flux et le reflux d'eau de mer sous la centrale.

De même, à Fukushima, chaque semaine, l’eau contaminée des piscines de décontamination est remplacée mais cette eau qui représente environ une piscine olympique chaque semaine doit être rejetée.

Conclusion :

De nos jours, il y a de nombreux facteurs de pollution qui dévastent les eaux et les sols. Cette pollution est souvent très nocive pour les humains, la faune et la flore. Il y a des solutions qui existent pour diminuer cette pollution, mais il n’y a pas de solutions sans contraintes, par exemple pour Fukushima, la solution la plus simple serait de rejeter l’eau contaminée dans la mer après une décontamination avec un système de pointe mais cette eau sera toujours légèrement nucléaire ce qui pose problème.

De même pour les stations d’épurations, il y a 2 terriens sur 5 qui sont privés de système d’assainissement. L’eau insalubre tue 15 personnes par minutes. C’est la première cause de mortalité dans le monde.

De plus, il y a aussi des inconvénients avec le bio et le tri des déchets ; la nourriture bio n’est pas accessible à tous le monde à cause de son prix notamment pour les pays en voie de développement.

Mais aujourd’hui les nouveaux produits sont de plus en plus polluants à cause des emballages, des produits chimiques ou encore pour l’électricité qui est de plus en plus sollicitée. Cette électricité qui vient en majeure partie des centrales nucléaires.

...

Télécharger :   txt (10.7 Kb)   pdf (55 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club