Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Être citoyen en France et en Europe mais aussi citoyen du monde

Par   •  2 Décembre 2018  •  1 464 Mots (6 Pages)  •  79 Vues

Page 1 sur 6

...

- politiques (vote et éligibilité)

- civiques (libertés comme liberté d’expression, liberté d’opinion… et égalité)

- économiques et sociaux (accès à l’éducation, aux soins, aux conditions minimales d’existence (RSA)…).

En contrepartie de ces droits, le citoyen a des devoirs :

- légaux (respecter la loi, payer des impôts, être juré)

- moraux (Journée du citoyen, civilité et de civisme, solidarité…).

Aujourd’hui, un citoyen peut être privé de ses droits civiques, civils et familiaux en raison d’une condamnation.

Depuis 1992, par le traité de Maastricht, il possède aussi une citoyenneté européenne. Le citoyen français peut :

- élire et être élu aux élections du Parlement européen.

- voter et être élu aux élections municipales et européennes dans un pays de l’Union autre que le sien, du moment qu’il y réside.

La nationalité la citoyenneté droits et devoirs.

française et européenne

III. C’est aussi être un citoyen du monde

La liberté comme on l’a vu avant est une valeur républicaine proclamée en 1789 dans l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et cette dernière a été réaffirmée à plusieurs reprises dans l’Histoire. Des écrivains et des artistes comme Paul Éluard ou Fernand Léger ont porté ces valeurs sous l’occupation nazie durant la 2nde guerre mondiale (1939-1945) ; certains ont même donné leur vie (ex Martin Luther King) la considérant comme un droit inaliénable et naturel de l’homme car il faut parfois désobéir pour résister à l’oppression.

Aujourd’hui, chaque citoyen est en charge de cet héritage afin de la préserver et la transmettre aux futures générations. De ce sentiment d’appartenance à une communauté, naissent l’empathie et la faculté de se mettre à la place de l’autre ou des autres.

Depuis le 7 janvier 2015, la République Française est la cible d’attentats terroristes atteignant les libertés d’expression, d’opinion et de conscience voir toutes les valeurs républicaines françaises. Par les nombreuses manifestations étrangères de soutien à la France à chaque attentat, on voit comme cet État est respecté et apprécié.

D’ailleurs les pancartes écrites en français témoignent de son rayonnement au niveau de sa langue française qui est la 5ème langue la plus parlée dans le monde. On doit d’ailleurs la Francophonie au président sénégalais Léopold Sédar Senghor qui la définit comme une communauté d’intérêt, ayant pris en commun une langue et une culture. Dès lors, peu à peu, elle se dote d’institutions comme l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) créée en 1970 et d’une journée internationale fêtée le 20 mars.

Vocabulaire Thème 1

Allégorie : expression d’une idée par une image.

Citoyen : personne membre d’un État dans lequel il a des droits politiques et civils mais aussi des devoirs.

Civilité : règles non écrites de comportement ou respect à l’égard des autres personnes et des lieux.

Civisme : fait de s’engager pour le bien commun, pour les autres ou avoir conscience de ses devoirs envers la société.

Constitution : loi sur laquelle repose le fonctionnement d’un État.

Démocratie : régime politique qui respecte les principes suivants : souveraineté au peuple, règle de la majorité, multipartisme, séparation des pouvoirs et garantie des libertés fondamentales ex : République ou monarchie parlementaire.

Devise : formule qui exprime une pensée, un mot d’ordre.

Droit du sang : la nationalité est transmise par un parent ou un ascendant plus éloigné.

Droit du sol : la nationalité est acquise par le fait d’être né sur le territoire sur lequel l’État exerce sa souveraineté.

Emblème : représentation concrète d’une notion abstraite (ex. la balance pour la Justice).

État : communauté politique constituée d’un territoire, d’une population et d’un pouvoir organisé.

Hymne : chant à la gloire d’un personnage, d’une idée ou chant patriotique adopté par un pays.

Inaliénable : qui ne peut être retiré, cédé ou vendu.

Manifeste : déclaration écrite et publique par laquelle un gouvernement, une personne, un parti ou un courant artistique expose un programme d’action ou de position, à caractère souvent politique ou esthétique.

Nation : Ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique.

Naturalisation : procédure à suivre pour acquérir une nationalité autre que sa nationalité d’origine.

Principe : règle de conduite acceptée librement ou imposée par la loi et qui fonde la République Française.

République : c’est une forme de gouvernement où le pouvoir est partagé par l’ensemble des citoyens et est non héréditaire. La loi régit les relations entre individus.

Souveraineté nationale : autorité ou pouvoir suprême appartenant au peuple tout entier.

Syjustes pour la République Française.

mboles : représentation d’une idée, de quelque chose...

Valeur : ce à quoi l’on croit et définie comme des références jugées vraies, bonnes et

...

Télécharger :   txt (10 Kb)   pdf (52.7 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club