Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse pratique professionnel : chiriugie brpulée

Par   •  15 Octobre 2018  •  891 Mots (4 Pages)  •  44 Vues

Page 1 sur 4

...

La douleur « est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite comme telle » Selon l’IASP (International Association for the Study of Pain)

La douleur n’est pas quantifiable, elle est dite subjective.

Ses causes sont celles liées à la brûlure et l’acte effectué, en lui-même mais aussi au patient (état psychologique et physiologique, culture, religion ...) et notamment à sa représentation de la douleur.

Mon objectif.

Par quel moyen je pourrais atténuer la douleur de Mr S ? Identifier quel type de douleur ?

Ma priorité dans le soin était de soulager sa douleur

Compétence mobilisé.

Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique ou thérapeutique

Les éléments de la compétence mobilisée.

- Justesse dans les modalités de mise en œuvre des thérapeutiques et de réalisation des examens, et conformité aux règles de bonnes pratiques.

- Préviens la douleur générée par les soins

Législation

• Article L110-5 : « ...Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, prise en compte et traitée... »

- La loi 2002-303 du 4 mars 2002, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé :

• Article L 1110-5 : « toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toutes circonstances prévenue, évaluée, prise en compte et traitée. Les professionnels de santé mettent en œuvre tous les moyens à leur disposition pour assurer à chacun une vie digne jusqu’à la mort »

- Décret N° 2004-11-28-802 du 29 juillet 2004 relatif à l’exercice de la profession comprenant les articles suivants :

• Article R4311-2

5º : " De participer à la prévention, à l’évaluation et au soulagement de la douleur et de la détresse physique et psychique des personnes, particulièrement en fin de vie au moyen des soins palliatifs, et d’accompagner, en tant que de besoin, leur entourage."

•Article R4311-8

" L’infirmier ou l’infirmière est habilité à entreprendre et à adapter les traitements antalgiques, dans le cadre des protocoles préétablis, écrits, datés et signés par un médecin. Le protocole est intégré dans le dossier de soins infirmiers."

En conclusion :

Malgré les moyens thérapeutiques, la prise en charge de la douleur dépend essentiellement de l’individualité de chaque patient. En mettant en place une écoute active, je peux apercevoir le patient dans sa globalité afin de mieux comprendre son vécu lié aux soins.

Le soignant ne peut pas sous-estimer ou surestimer la douleur du patient

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (46.9 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club