Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Conseil municipal de Montpellier

Par   •  31 Octobre 2018  •  1 680 Mots (7 Pages)  •  383 Vues

Page 1 sur 7

...

Ne seront ainsi retenues que les affaires ayant suscité de vives réactions ainsi que les moments «insolites » durant ces délibérations.

- Affaire numéro 3 : Convention de servitude de passage d'un réseau électrique souterrain de la société ENEDIS.

Une des conseillères de l'opposition (LR) Mme LLEDO demande à Monsieur le maire pourquoi l'affaire à été confiée à une société perpignannaise et non montpelliéraine, arguant qu' « on a sûrement du monde ici à Montpellier qui aurait su faire ».

Mme LLEDO annonce ainsi qu'elle s'abstiendra de voter pour cette affaire.

Le maire, sans soute étonné d'une telle requête, lui répond toujours avec humour

« vous préférez qu'on embauche les copains, c'est ça? »

Le maire ajoute « c'est une déclinaison locale de la préférence nationale ? »

Ce à quoi Mme LLEDO répond « tout à fait ».

Plus sérieusement, M. SAUREL informe la conseillère d'opposition que les appels d'offres sont, et demeurent l'unique critère de choix de l'entreprise partenaire, comme le veut la loi.

Il terminera en disant « et moi, j'aime les catalans » !

L'affaire sera adoptée.

- Affaire numéro 6 : Rénovation urbaine du quartier Cevennes

Mme LLEDO souhaite à nouveau questionner Monsieur le Maire.

Elle demande ironiquement si elle en a encore le droit, ce qui engendre rires et exclamations des conseillers de la majorité.

Mme LLEDO, face à ce chahut, enjoint le maire à « tenir sa majorité », ajoutant qu' « on est pas dans un stade de foot ni dans une poissonnerie ».

Le maire, après avoir calmer les esprits et éclairci les interrogations de Mme LLEDO, adopte la mesure à la quasi unanimité.

- Affaire numéro 7 : Convention de partenariat avec l'onisep et participation financière au jeu concours « l'avenir s'imagine »

La cinquième adjointe au maire Mme MARSALA déléguée à la réussite éducative apporte des précisions.

Il s'agit d'un jeu concours permettant à des jeunes écoliers d'imaginer leur futur métier « dans une société égalitaire entre les hommes et les femmes ».

Ce sera la 13e édition du jeu qui a réuni 1118 participants en 2016.

En parlant de jeunes, Mme CANAUD (LR), une conseillère de l'opposition, en profite pour parler au maire des incivilités et actes de délinquance récurrent à Montpellier.

Elle ajoute qu'elle est « fière de soutenir un candidat souhaitant abaisser la majorité pénale à 16 ans » (M. FILLON).

Cette déclaration soulève cris et sifflets dans la salle.

Le maire, en bon médiateur, enjoindra Mme CANAUD à ne pas « implanter le débat national qui nous échappe à tous dans ce conseil municipal ».

L'affaire sera adoptée.

- Affaire numéro 8 : Réfection des façades des écoles maternelle Chaptal et élémentaire Jeanne d'Arc

Mme MARSALA, adjointe déléguée à la réussite éducative, évoque un budget annuel de 8 millions d'euros pour l'entretien des 123 écoles de la ville.

Elle justifie l'entretien de ces 2 écoles en particulier par le fait qu'elles se situent en centre-ville et ont été bâties selon une architecture traditionnelle.

Pour l'adjointe, « ce sont de belles écoles ».

Le maire y va de sa petite anecdote en dévoilant que c'est Alfred SAUREL, son arrière grand père, qui fut l'architecte de ces écoles au 19e siècle.

L'affaire sera adoptée à l'unanimité.

- Affaire numéro 10 : Marathon de Montpellier 2017- aide logistique de la municipalité

L'adjoint aux sports M. ABERT apporte quelques précisions.

Des remerciements sont tout d'abord adressés aux maires des 6 communes traversées par le parcours pour leur collaboration.

Ce marathon de 42 km a réuni 5000 coureurs en 2016.

Une course enfant sera notamment au programme cette année ainsi qu'un semi-marathon et une marche pour les moins sportifs.

L'adjoint aux sports termine en ventant les retombées économiques d'un tel événement pour la ville puisque ce sont des milliers de marathoniens qui viendront sur Montpellier la veille voire l'avant-veille du départ prévu un dimanche, ce qui profitera à coup sur tout le week-end pour l’hôtellerie restauration.

Face à ces précisions détaillées et intéressantes, de nombreux applaudissements se font entendre pour le jeune adjoints aux sports M. ABERT qui a 26 ans et qui est étudiant à sciences-po.

L'affaire est adoptée à la quasi unanimité.

- Affaire numéro 14 : Convention cadre de partenariat 2017-2019 pour la promotion et le développement de l'artisanat d'art entre la ville de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole et Ateliers d'Art de France.

Mme ROUSSEL, adjointe aux affaires économiques, au commerce et à l'artisanat, apporte des précisions.

L'objectif via ce partenariat, est de faire de Montpellier « un pôle régional d'excellence des métiers d'art ».

Des rencontres avec les professionnels dans leurs ateliers seront prévues.

L'ambition de la ville de Montpellier est de candidater au label national « ville des métiers d'art ».

Face à d'aussi nobles ambitions, la mesure est adoptée

...

Télécharger :   txt (10.8 Kb)   pdf (55.7 Kb)   docx (18 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club