Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Compte rendu Biochimie caséine

Par   •  12 Mars 2018  •  1 128 Mots (5 Pages)  •  76 Vues

Page 1 sur 5

...

N'ayant pas pu utiliser nos propres chromatographies car les résultats étaient illisibles ou mal réalisés, nous avons dû utiliser celle d'un autre binôme. Les résultats étant bien plus lisibles, nous avons pu procéder à une observation correcte.

En effet il a été possible d'identifier clairement les acides aminés entre eux et ainsi de pouvoir aisément établir les distances de parcours de ces derniers.

Le calcul du rapport des distances est cohérent et est proches des Rf références, ce qui porte à croire que les résultats sont justes.

L'échec de nos chromatographies sont due au mauvais dosage et placement de nos acides aminés purs sur la feuille de cellulose, ce qui a eu pour effet de donner pour résultats de grandes traces multicolores illisibles et sans repères.

Ce TP, qui avait pour but d'initier à la manipulation et à l'application pratique des connaissances apprises en cours, a permis la mise en œuvre de compétences

Matériels

Pour procéder à la première expérience, nous avons utilisé du lait de vache (20 ml), un bécher, 5 ml d'acide chlorhydrique de concentration 0,2 mol/l, un centrifugeuse, 10 ml d'éthanol 70 %, 10 ml d'éthanol à 95 %, ainsi qu'un concentré de caséines.

Pour procéder à la seconde expérience, nous avons utilisé de l'acide chlorhydrique à 0,2 mol/l, une solution de tyrosine de concentration 50mg/L, 50 ml de NaOH de concentration 0,2 mol/l, du réactif de Folin Ciocalteu dilué au demi.

Pour pouvoir effectuer un dosage correct, nous avons aussi utilisé un Pipetman P1000 .

Pour procéder à la dernière expérience, qui est une chromatographie, nous avons conservé l'hydrolysat de caséines obtenu lors de la seconde expérience, une surface stationnaire (feuille de cellulose) et du solvant, le butanol.

Méthodes

Lors de la première expérience, nous allons procéder à la séparation entre les caséines et le lait de vache, en précipitant ces protéines à leur point isoélectrique. Le principe de cet expérience est de faire s'agglomérer les protéines entre elle. Pour cela, nous avons besoin d'ajuster le ph de la solution dans laquelle se trouvent les caséines jusqu'à leur point isoélectrique, ce qui aura pour effet de favoriser leur agglomération, car la moitié de ces protéines seront chargées positivement, tandis que l'autre moitié sera chargée négativement.

La précipitation sera tout simplement accélérée par la centrifugeuse et accentuée par l'ajout d'éthanol plus tard dans l'expérience.

La seconde expérience, qui consiste à en déterminer la concentration en caséine d'une solution, repose sur un simple principe d'observation. Il nécessite toutefois l'intervention de réaction chimique tel que la réduction (ici celle du réactif de Folin par les résidus de Tyrosines libre). C'est donc grâce à un dosage colorimétrique que nous allons pourvoir établir la concentration de protéines dans cette solution.

La troisième expérience est une chromatographie de partage sur couche mince. Son but est de pouvoir établir les acides aminés constitutifs d'un peptide/polypeptide…

Pour cela, on fait migrer les acides aminés sur un support stationnaire polaire (cellulose) grâce à une phase mobile apolaire (solvant). Plus les acides aminés migreront sur le support stationnaire, plus ils auront d'affinités avec celui-ci. Cette affinité est définie par leur structures chimiques. L'étude de cette migration nous permet de connaître cette structure, et donc de savoir de quel acide aminé il s'agit. Cette étude se fait par la comparaison du rapport de migration entre les différents résultats obtenus.

Rf = (Distance parcourue par le composé)/(Distance parcourue par le solvant.)

...

Télécharger :   txt (7.4 Kb)   pdf (48.8 Kb)   docx (14.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club