Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le modèle de croissance de l'Inde

Par   •  18 Novembre 2017  •  1 139 Mots (5 Pages)  •  126 Vues

Page 1 sur 5

...

chemin.

Egalement, la reprise de la construction d’infrastructure a favorisé l’Inde.

De plus, la progression plus rapide de la productivité totale l’accélération du stock de capital ont favorisé l’augmentation de 1.8 point de pourcentage au taux de croissance en 5 ans.

Sans oublier un gain de productivité substantielle grâce à l’exode de la main d’œuvre agricole au profit des secteurs de productivité plus élevé.

Les performances scolaires progressent plus vite qu’un bon nombre de pays émergents.

Egalement, le capital humain a augmenté de 2% ce qui montre l’accroissement capital humain contribuant à 0,2% de la croissance totale néanmoins.

Le taux de l’épargne a financé une progression du taux de l’épargne.

2) Quel rôle ont la technologie de l’information et de la communication

II) Quel rôle a le progrès technique sur la croissance

1) Croissance passée

Depuis quelques années, la croissance de productivité s’est largement redressé ainsi que le PIB de l’Inde. Par exemple, en dix ans, l’évolution de l’épargne nationale netteté en pourcentage du PIB, la part du ménage a augmenté de 1,3%, celle de l’administration publiques a augmenté de 1.7%, en ce qui concerne les entreprises du secteur publiques l’augmentation est de 0,5% et puis pour la partie épargne nationale l’augmentation en une décennie est de 3,2%. Seulement les entreprises privées ont connu une baisse de PIB de 0.2% en 10 ans.

Le transfert de main d’œuvre des secteurs a faible productivité a participé à ce redressement ainsi que les amélioration du capital et l’accroissement des taux de l’épargne.

Le rythme d’accumulation de capital humain s’est redressé.

2) Croissance future

Les trois facteurs tel que le transfert de main d’œuvre des secteurs à forte productivité au secteurs à forte productivité, les améliorations du capital humains ainsi que l’accroissement du taux d’épargne ont été dans le passé trois facteurs important qui ont contribué à maintenir le rythme productif de croissance et il est fort probable que ces facteurs joueront un rôle important dans l’avenir.

Egalement, le rythme d’accumulation de capital pourrait resté soutenu dans les prochaines décennies en vue de l’amélioration récente du taux de scolarisation.

Les évolutions démographiques favorables stimuleront à priori la croissance qui dépend de la mise en œuvre de nouvelles réformes.

Le PIB des entreprises privées restera stable à 4,5%

Le PIB des administrations publiques atteindra les 0% alors qu’en 2010 il était à -2,4%

Les entreprises du secteur publics quant à elles teindra les 2,6%

L’épargne nationale atteindra 30,4% avec une augmentation de pratiquement 8% en 15 abs.

Et pour terminer, le PIB des ménages atteindra les 23,5% avec une augmentation de 2,3% en à peine 10 ans.

III) Analyse du rôle de l’état

1) Notion de croissance endogène

La croissance endogène est un modèle théorique de croissance économique auto-entretenue.

2) Notion de croissance exogène

La croissance exogène est une théorie de croissance économique qui considère le progrès technique comme exogène, c’est-à-dire dû à des facteurs externes. Le modèle de croissance exogène le plus connu est le modèle de Solow. Dans les années 1980 se sont développées les théories de la croissance endogène qui ont tenté d’expliquer la croissance du progrès technique.

CONCLUSION :

L’inde est un modèle de croissance élitiste en effet elle a une certaine attitude et politique visant à former et à sélectionner les meilleurs éléments d’un groupe sur le plan des aptitudes intellectuelles ou physiques, aux dépens de la masse.

...

Télécharger :   txt (7.6 Kb)   pdf (74.1 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club