Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

ADAM SMITH : la division du travail.

Par   •  14 Novembre 2017  •  1 358 Mots (6 Pages)  •  126 Vues

Page 1 sur 6

...

→ 1 : accroissement d'habileté chez chaque ouvrier puisqu'il devient spécialiste donc meilleure efficacité productive (acquiert une grande dextérité)→ 2 : perte de temps réduite voire quasi nulle car on ne passe plus d'une sorte d'ouvrage à une autre (car cela exige un changement de place, des outils différents)

→ 3 : invention des machines qui facilitent et réduit le temps de travail, ce qui permet finalement à un seul homme de remplir la tâche de plusieurs.

Remarque 3 : « une machine ingénieuse imaginée par quelque pauvre ouvrier pour abréger et faciliter sa besogne. Dans les premières machines à feu, il y avait un petit garçon continuellement occupé à ouvrir et à fermer alternativement la communication entre la chaudière et le cylindre, suivant que le piston montait ou descendait. L'un de ces petits garçons, qui avait envie de jouer avec ses camarades, observa qu'en mettant un cordon au manche de la soupape qui ouvrait cette communication, et en attachant ce cordon à une autre partie de la machine, cette soupape s'ouvrirait et se fermerait sans lui, et qu'il aurait la liberté de jouer tout à son aise. Ainsi, une des découvertes qui a le plus contribué à perfectionner ces sortes de machines depuis leur invention, est due à un enfant qui ne cherchait qu'à s'épargner de la peine. » Chapitre I

Les critiques dont Smith en a déjà conscience sont une forme d'aliénation, de déshumanisation et sur le long terme le non développement du potentiel intellectuel de l'ouvrier.

Concernant la notion même de DT, le contexte qui permet à ce système de fonctionner est le fait que nous sommes dans des sociétés dites « marchandes ». Et c'est en effet, à travers l'échange que l'enrichissement individuel de chacun se réalise mais à une échelle plus grande, c'est véritablement l'enrichissement général des nations.

Et pour cet enrichissement même de la nation, Smith préconise donc le fait que l'échange doit être favoriser et éviter toutes barrières étant des freins = émergence d'une société commerçante (économie de marché).

Smith exposera que le développement des échanges (division du travail) est lié à l'étendue des marchés donc à la multiplication des besoins à satisfaire et à l'acceptation du libre-échange.

Remarque : La division du travail est liée à la taille du marché puisque si la taille du marché est réduite alors l'échange est impossible car moindre chance à écouler sa production à acheter ce dont on n'a pas. A l'inverse, si le marché est relativement grand ainsi que la diversité des produits conjugués à une fréquentation plus importante => cela incitera à l'échange.

=> Donc selon la taille du marché, la division du travail sera plus ou moins favorisé.

...

Télécharger :   txt (8.6 Kb)   pdf (78.8 Kb)   docx (571 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club