Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'histoire de l'Islam

Par   •  14 Août 2018  •  2 231 Mots (9 Pages)  •  84 Vues

Page 1 sur 9

...

- La Sunna

Le second texte c’est la Sunna, c’est un ensemble de textes qui relatent des témoignages sur Mahomet, ce sont des récits de sa vie et des paroles du prophète. ON en a fait un recueil de toutes les paroles du prophètes considérées comme authentiques. Concernant sa vie, c’est la Sira qui date du 9ème siècle.

C - Les Cinq piliers :

Enfin les commentaires du Coran sont retenus comme des textes importants pour l’Islam. Au 10ème siècle, on considère que tout est fixé, c’est à partir de ces textes que se développe les principes fondamentaux de l’Islam. Les cinq piliers de l’Islam qui ne sont pas explicites dans le Coran. Ces cinq piliers sont :

La profession de foi que l’on dit lors qu’une conversion

La prière qui doit être faite 5 fois par jour, une fois que l’on a été purifié lors des ablutions, le vendredi ces dernières se déroulent en communauté dans la Mosquée.

L’aumône, qui se justifie par le fait que les biens de ce monde sont considérés comme impurs et cette aumône est un impôt de solidarité qui doit servir aux pauvres ainsi qu’aux voyageurs et également à l’entretient des institutions.

Le jeun (le Ramadan), que l’on confond souvent avec le Carmen chez les chrétiens.

Le pèlerinage à la Mecque qui est une tradition importante et ancienne car Mahomet lui-même l’a fait. Pour cela on réutilise la Kaaba, qui est un sanctuaire Islamique qui fut construit par Abraham.

D - Les Droits :

Ce qui est aussi important c’est les droits, qui sont absolument indispensables pour n’importe quel état. Il y a eu tout un travail de codification des droits existants qu’on a voulu harmoniser avec le message Coranique, notamment avec les règles divines, la Shari’a. Sauf que les juristes musulmans ont considéré que leur rôle était d’interpréter la Shari’a, soi-disant pour l’appliquer mais il faut l’adapter aux sociétés sans pour autant la dénaturé, il faut garder l’essentiel.

III – Les divisions de l’Islam :

A – La première division :

La première division la plus important c’est celle entre les Sunnites et les Shiites. Il y a au départ un conflit sur la succession du prophète, pour les Sunnites il faut appartenait à la tribu du prophète pour devenir calife. Pour les shiites, il ne faut pas seulement appartenir à la tribu mais aussi à la famille du prophète. Les vainqueurs de cette confrontation se seront les Sunnites, car il y aura une succession d’Omeyyades (750) puis des Abbassides (750-1258), ces derniers vont déplacer la capitale à Bagdad.

Les Abbassides se heurtent à un Empire beaucoup trop vaste pour être contrôler, c’est pourquoi il va y avoir lieu un fractionnement par état qui se disent indépendants de Bagdad. Ces chefs vont se désigner Khalifes à la place du calife. Les Omeyyades restent indépendants de Bagdad en Espagne.

A partir du 10ème siècle, il y a des tentatives de conquêtes byzantines. Ils veulent récupérer des territoires de Syrie, c’est alors le début des croisades. Les chevaliers occidentaux cherchent é reconquérir ce qu’ils considèrent comme leur lieux saints (qui sont également ceux des juifs). Il y a une autre menace, beaucoup plus à l’est, de la part des tribus nomades mongoles qui vont vers l’ouest faisant ainsi fuir les tribus turques Islamisées qui elles vont plus vers l’ouest (la Turquie). Les mongoles se répandent ailleurs, avec une partie de l’Inde et de l’Afrique du Nord. Les mongoles poussent les turcs et s’imposent finalement en 1258 quand ils s’emparent de Bagdad. Le Khalife disparaît et il est relevé en 1260 par les Mameluks qui se considèrent comme les Khalifes légitimes. C’est un Khalifa très limité, ils contrôlent la Syrie et l’Egypte, tout le reste est aux mains des mongoles. Ces derniers sont eux même plus tard attaqué par une autre tribu turque : les Ottomans, qui réussissent à s’emparer de la plupart des territoires musulmans et qui revendiquent le pouvoir du Khalifa en 1517. Le Khalifa est aboli en 1924.

Depuis, il n’y a plus eu de Khalifa faisant autorité dans l’ensemble de l’Islam même si certains groupes affirment comme objectifs de le rétablir. Il y a une succession de Khalifes Sunnites jusqu’en 1924.

B – Les Shiites :

Le Shiisme est très marqué par le fait qu’ils ont été évincés du pouvoir. EN conséquence, ils ont une spiritualité très marquée entre ce qui est apparent et ce qui est secret. Par exemple, pour eux le Coran peut se lire sur deux niveaux, celle évidente puis celle qui aurait un sens sacré qui n’est connu que par les initiés. Les shiites n’ont pas de Khalifes, cependant ils ont des chefs religieux et des guides qui sont appelés les Imam. Là aussi il y a une distinction entre l’imam terrestre, celui que l’on connait amis qui es toujours doublé par un imam divin. Il y a la pensée d’un savoir commun et d’un savoir secret.

Le Shiisme à un très grand ressentiment envers les Sunnites. L’opposition est très forte entre eux et il se développe toute une idéologie shiite fondée sur

IV – Les Conquête et les reflux :

La période du 15ème au 20ème est très importante. On a d’abord une importante période de conquêtes assurées par les Ottomans (tribu musulmane d’origine turque), ces derniers s’emparent d’abord des territoires qui étaient déjà musulmans : Asie Mineure, Turquie…

Ils entrent en Hongrie au début du 16ème siècle et s’emparent d’une bonne partie de l’Europe centrale puisqu’ils vont jusqu’à assiéger par deux fois le capital du Saint Empire Romain, Vienne. Le dernier aillant eu lieu en 1683, qui est une période assez récente finalement.

V – L’Islam Contemporain :

L’Islam contemporain est très différent de ce que l’on a vu, car l’Islam c’est un grand ensemble politique. L’Islam c’est dans les Empires musulmans, et les Empires musulmans c’est l’Islam même si on tolère les autres religions. Il y a un lien religion/politique très fort.

Aujourd’hui, l’Islam se retrouve fragmenté dans énormément d’états, car les musulmans se retrouvent partout dans le monde. Certains états peuvent être considérer comme musulman car c’est la religion de l’état (Maroc, Arabie Saoudite), même si on tolère des toutes petites minorités religieuses. Mais on a aussi des états qui se disent laïques mais qui sont

...

Télécharger :   txt (13.6 Kb)   pdf (57.6 Kb)   docx (16.4 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club