Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Accompagnement et aide individualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne

Par   •  11 Février 2018  •  2 973 Mots (12 Pages)  •  271 Vues

Page 1 sur 12

...

- Les besoins d’aide et d’accompagnement dans les actes essentiels de la vie de cette résidente

Mme DUPONT dispose de plusieurs ressources.

Entre autres, elle boit, mange et déglutit sans difficultés. Elle se sert seule (couper la viande, ouvrir un pot de yaourt…), ressent quand elle a faim et ingère suffisamment de nutriments pour avoir l’énergie nécessaire à son activité. Son alimentation est normale. Elle est continente, Mme a une protection juste pour assurer son hygiène. Elle sait s’habiller en fonction de son milieu, elle a auprès d’elle un foulard et est capable de dire si elle a besoin ou non de son gilet. Elle arrive à maintenir son intégrité physique et mentale en reconnaissant les dangers potentiels, prête attention là où elle place son déambulateur, vérifie toujours l’environnement avant de s’asseoir/s’allonger. Mme se fait comprendre et comprend grâce à l’attitude, la parole et/ou un code auprès des résidents, des soignants et de sa famille. Elle est insérée dans un groupe social, vit pleinement ses relations... De plus, elle connait ses propres principes, croyances et valeurs, elle se rend d’elle-même à la messe. Elle a des loisirs (cités précédemment) et les implique dans son auto-réalisation. Mme tient aussi un rôle dans une organisation sociale (elle fait partie d’un groupe de belotte), s’investit dans les activités et en éprouve une satisfaction personnelle. Enfin, elle se promène seule ou avec d’autres résidents.

Néanmoins, Mme rencontre quelques difficultés.

En effet, elle maintient une bonne oxygénation mais démontre certains signes d’essoufflement lors d’efforts dûs à son rétrécissement aortique (le débit cardiaque n’augmente pas assez). Elle connait les limites de son corps et se déplace seule avec un moyen technique (canne dans sa chambre et déambulateur autrement), seulement, le matin, il est parfois nécessaire que je l’accompagne pour se redresser de son lit. Elle se lève, se couche et s’assoit généralement seule. Mme dort la nuit et sait se sentir reposée mais a besoin d’un médicament le soir qui l’aide à s’endormir. Elle sait en partie s’habiller et se déshabiller seule. Elle n’arrive pas à agrafer et dégrafer son soutien-gorge, mettre ses bas à varices et a des difficultés à mettre ou enlever certains habits par rapport à son bras droit mais sait construire son identité, elle choisit ses vêtements. Mme se lave avec de l’aide, prend soin d’elle et se sent belle. Elle assure son hygiène et sa coiffure excepté derrière. Elle ne peut pas se mettre de l’eau de Cologne seule.

Relatifs à la vie sociale, l’équipe soignante a mis en place différents objectifs tels que favoriser le plaisir et le bien-être, les liens avec son environnement interne et externe à la structure et l’image de soi. Afin d’y répondre au mieux, il est requis de proposer à Mme des jeux et lui montrer leur lieu de stockage, des actions favorisant l’expression et l’inviter à consulter le planning des informations du mois. Quant aux soins, les soignants doivent favoriser les capacités motrices et cognitives et faire un suivi de poids. L’équipe est dans une démarche d’aide favorisant le maintien de l’autonomie, elle incite à faire seul.

Chaque matin, en arrivant, je me lave les mains puis me les désinfecte avant d’aller chez Mme. Je prépare le matériel nécessaire à savoir un bac à linge, une lavette imbibée de produit nettoyant-désinfectant. Je frappe à sa porte aux alentours de 8 heures. Une fois qu’elle m’ait dit de rentrer ou « oui », j’entre en prenant soin de mettre une pancarte « soins en cours », referme la porte, nettoie les poignées de portes et me désinfecte les mains. Je lui dis bonjour, lui demande comment s’est passée sa nuit, si elle a bien dormi. Je lui propose d’ouvrir les volets et suite à son accord je le fais. J’ouvre son armoire, lui demande ce qu’elle souhaite porter et dépose ensuite la tenue dans la salle de bain. Mme s’assoit au bord de son lit, je lui mets ses bas à varices et ses chaussures, je les noue. Mme se rend seule aux WCS qui se trouvent dans la salle de bain. Pendant ce temps, je réfectionne son lit monté préalablement en ne bordant pas, puis je le rabaisse. Je rejoins Mme dans la salle de bain et ferme la porte de cette dernière, elle ôte sa culotte que je mets dans le bac à linge et mets à la poubelle sa protection. J’installe une protection propre sur sa culotte propre que je dépose auprès des vêtements. Je me désinfecte de nouveau les mains. Mme enlève ses bijoux et je l’accompagne lors du déshabillage. Une fois que Mme a remonté ses vêtements, je l’aide à passer sa tête. Je l’incite à déposer sa chemise de nuit sur le porte manteau. Je prends le gant de toilette clair, le mouille et y dépose du savon puis demande à Mme de savonner son buste et ses bras. Je nettoie le gant pour elle et lui demande de rincer ses parties savonnées. Je lui donne une serviette claire et lui nettoie le dos et les épaules. Elle me prête sa serviette, je l’essuie et laisse la serviette sur ses épaules afin qu’elle n’ait pas froid. Ensuite, je prépare le gant foncé, le savonne à son tour et le lui prête pour qu’elle nettoie sa partie intime. Je répète la même chose, je le rince et le lui redonne pour qu’elle se nettoie. Je lui donne une serviette foncée et je nettoie son fessier. Une fois ces actes effectués, je vérifie systématiquement si des rougeurs ou autres apparitions anormales sont présentes. Si oui, je lui demande d’appuyer sur son médaillon afin que l’aide-soignante vienne constater et j’effectuerai une transmission. Je me désinfecte les mains, lui propose de l’eau de Cologne et lui en mets dans le cou et le dos suite à son accord. J’installe la culotte de Mme jusqu’aux mi cuisses puis la laisse la remonter. Je l’aide parfois à la mettre correctement lorsque celle-ci est trop serrée. Je lui tends sa chemise de corps, Mme la met seule et je l’aide à la placer une fois mise. Mme place son soutien-gorge puis je le lui agrafe. Je lui tends ensuite sa robe, la laisse la mettre seule et je l’aide à la placer, elle la boutonne seule. Je l’aide à mettre son gilet en commençant par son bras fragilisé. Une fois l’habillage fini, j’incite Mme à se laver les mains. Ensuite elle commence à se peigner et je termine l’arrière. Mme remet ses bijoux et termine de se préparer, à savoir se laver le visage, remettre ses lunettes. Je prends son sac poubelle et y place un inutilisé puis pars de sa chambre en lui informant que je vais préparer son petit déjeuner au petit salon du quartier.

...

Télécharger :   txt (18.6 Kb)   pdf (62.3 Kb)   docx (18.8 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club