Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Mémoire sur le Groupement d’Intérêt Economique (GIE) Kaufman & Broad

Par   •  6 Mai 2018  •  3 034 Mots (13 Pages)  •  131 Vues

Page 1 sur 13

...

La carte ci-dessous montre les agences et les implantations Kaufman & Broad en France. [pic 2]

De plus, en 1984, le groupe met en place une politique de croissance externe c’est-à-dire qu’afin de pouvoir se développer, s’implanter et toucher de nouveaux marchés la société a eu recours à de nombreuses acquisitions.

Les diverses acquisitions ont permis au Groupe d’être compétitif très rapidement sur un marché où la concurrence est très forte.

Voici les dates clés Kaufman & Broad :

1968 Création de KAUFMAN & BROAD en France

1970 Livraison de la première maison en région parisienne

1985-1999 Acquisition de BatiService, Bréguet, SMCI et Park

2000 KAUFMAN & BROAD cotée à la bourse de Paris

Acquisition de Frank Arthur, Sefima, First Promotion et Sopra Promotion

2001-2004 Acquisition de Résidences Bernard Teillaud, d’Euro Immobilier, d’Avantis et de Foncier Investissement - Malardeau

2005 Acquisition de programmes développés par Lotibat

2007 Acquisition d’une participation majoritaire au capital KAUFMAN & BROAD SA par PAI partners

2010 Acquisition de SM2I

2013 Acquisition de Flandres Promotion

---------------------------------------------------------------

-

Points forts et points faibles

Points forts

Points Faibles

Notoriété

-

Concurrence

Typologie concurrents

3 typologies voir fiche où concurrence détaillée

-

Clientèle

---------------------------------------------------------------

Après avoir effectué une présentation générale du groupe Kaufman & Broad, nous allons nous focaliser sur l’agence de Toulouse qui est également le siège de la direction régionale Sud-Ouest.

Kaufman & Broad Sud-ouest, regroupe les agences de Toulouse, Bordeaux, Bayonne et Montpellier. Le siège du Sud-ouest étant l’agence de Toulouse.

Il y a actuellement près de 20 programmes en commercialisation sur la région Toulousaine et près de 5 programmes sont en projet de lancement commercial pour le premier trimestre 2015.

On retrouve dans cette agence trois grands services : le service Développement, le service des Opérations (ce service regroupe le service des programmes et le service technique) et le service Commercial.

De plus, au sein de l’agence Midi-Pyrénées, on retrouve des services communs à l’ensemble des agences du Sud-Ouest :

- un service administratif et financier

- un chargé d’étude

- un service conception produits

- un service achat technique

- un service juridique

- un service ressources humaines

- un service informatique

L’agence de Toulouse compte près de 80 collaborateurs dont le Directeur Général du Sud-ouest, un Directeur d’agence et la plupart des membres du comité de direction.

Missions

Organigramme

---------------------------------------------------------------

[pic 3]

A – L’immobilier neuf en 2O14

Le marché se définit comme l'ensemble des publics susceptibles d'exercer une influence sur un secteur d’activité précis. Il est considéré comme la rencontre de l'offre et de la demande. Le marché de l’immobilier neuf met en relation plusieurs acteurs : les fournisseurs, les artisans, les architectes, les notaires, les prescripteurs et les acquéreurs. Ces différents intervenants sont liés par le programme immobilier qui les concerne, du lancement à la livraison et à la vente de tous les lots.

En 2014 le marché de l’immobilier neuf peine encore à se relever de l’année extrêmement pauvre de 2013. Certes, les ventes des promoteurs ont évolué de 3% par rapport à 2013 mais cette embellie est relative car les volumes enregistrés sont ridicules au regard des dernières belles années qu’a connu le secteur : -36% par rapport à 2010. Plus préoccupant, l’offre de nouveaux logements s’amenuise mois après mois, les promoteurs repoussant les lancements de programmes pour limiter les invendus et l’accumulation de lots en stock physique.

Plusieurs raisons sont à l’origine de ce phénomène :

- la méfiance des acquéreurs : à cause de la conjoncture économique difficile, les investisseurs en locatif se font plus rares.

- malgré un taux d’emprunt historiquement bas (avec un taux record de 2,36% en décembre 2014) qui induit un meilleur pouvoir d’achat immobilier, le durcissement des conditions d’octroi de crédit pèse sur les ventes aux acquéreurs de résidences principales. (Entre 2013 et 2014 le taux de refus de crédits bancaires est passé de 10 à 20%).

- l’accumulation des normes et règlementations augmentent les coûts de production et empêchent les promoteurs de commercialiser des logements à de meilleurs prix (en dix ans les coûts de production ont bondi de 50% en partie dû à l’imposition de nouvelles règles).

- la difficulté croissante d’obtention de permis de construire et d’achat de foncier. Les périodes d’élections politiques (élections municipales de 2014 par exemple) sont un réel frein à la délivrance des permis de construire, les politiques

...

Télécharger :   txt (22.7 Kb)   pdf (156.7 Kb)   docx (29.6 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club