Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le «choc des civilisations» de Huntington - une prophétie auto-réalisatrice ?

Par   •  28 Novembre 2018  •  1 044 Mots (5 Pages)  •  78 Vues

Page 1 sur 5

...

Pour terminer, il souligne le fait que les guerres ont de plus en plus un caractère ethnique. Tout ceci représente donc l'argumentation de l'auteur, à noter qu'il publie aussi une carte du monde indiquant sa division en 9 civilisations.

De nombreuses personnes vont soutenir la vision des relations internationales d'Huntington, mais elle doit faire face à de nombreuses critiques.

En effet, cette théorie est fortement critiquée sur différents angles en y opposant la thèse de la civilisation universelle, qui désigne la moise en commun à l'échelle mondiale des valeurs, croyances... qui résulte de la mondialisation. On reproche aussi sa scientificité ainsi que sa méthodologie.

O n critique son axe de lecture trop simplifié ainsi que le découpage des civilisations effectué sur sa carte. On évoque surtout le fait que la civilisation musulmane efface les différents conflits intérieurs à celle ci, notamment la forte opposition et les tensions entre deux courants de l'islamisme que sont le chiisme et le sunnisme. On peut aussi mettre en avant les conflits interethniques comme le Rwanda et le génocide des Tutsis par les Hutus. Le facteur religieux, utilisé par l'auteur afin de définir les différentes aires est remis en cause car il met de côté d'autres critères que sont le libéralisme économique ou la mondialisation, qui tendent à uniformiser le monde. Il est aussi critiqué pour son point de vue quant aux causes des guerres. Il privilégie le fait que les guerres ont pour cause la religion et des auteurs comme Georges Corm appellent à une interprétation multifactorielle des conflits.

Sa vision du monde musulman est aussi remis en cause dans le sens où l'islam est diversifié et s'étend partout dans le monde. Plutôt que de faire face à un choc des civilisations, on peut parler de convergence des civilisations. On peut en faire de même avec le christianisme par exemple. Des auteurs s'opposant à sa vision de la civilisation musulmane appuient leur argumentation avec des facteurs comme le taux de natalité, le taux d'analphabétisme ou encore le rapport endogamie/exogamie.

Pour finir, Huntington définit une civilisation selon le fait que chacune aurait son identité propre mais une civilisation se caractérise par sa capacité à s'ouvrir et à échanger avec les autres. Il ne tient pas compte non plus du métissage possible entre différentes cultures.

En conclusion, la thèse du choc des civilisations de Samuel Huntington, illustrée avec des faits historiques et qui différencie surtout les civilisations par leur religion, peut se révéler auto-réalisatrice mais risquerait donc de créer une fracture dans notre monde, qui est tout de même déjà présente. Elle reste contestée par de nombreux intellectuels et scientifiques qui perçoivent un danger dans cette représentation des relations internationales et qui réfutent sa représentation trop «simpliste» de son découpage du monde en différentes civilisations. Selon les critiques, le critère religieux est erroné tant la complexité des différentes croyances est importante. Elle peut donc ne pas se révéler auto-réalisatrice, dans le sens où une civilisation universelle serait effective.

...

Télécharger :   txt (6.8 Kb)   pdf (44.8 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club