Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Faut-il rétablir le service militaire en France

Par   •  9 Février 2018  •  1 963 Mots (8 Pages)  •  83 Vues

Page 1 sur 8

...

- NON, à un dispositif dépassé :

- Un constat de démilitarisation :

Restaurer dans sa forme ancienne le service militaire n’a pas de sens, ce lien s’est manifesté alors que les guerres étaient des guerres de masse : il s’agissait de défendre des frontières. On n’est plus dans cette perspective depuis la chute du mur de Berlin Le menace a évolué, il n’y a pas de perspectives d’invasions avec nos voisins proches, il ne s’agit plus de reconstituer une armée de masse. Le climat européen s’est pacifié.

On assiste à un phénomène de démilitarisation en France et plus largement en Europe : les budgets de défense baissent depuis 2008 → 18 pays européens ont baissé leur budget, face à cette situation financière critique la France maintient au certain niveau d’ambition, celui de l’autonomie.

Un fort contraste s’est crée entre la morosité ambiante en Europe et le reste du monde. Par exemple le budget de l’Inde a doublé de 2001 à 2009. Certes parmi les causes : la crise financière mais il y a des causes profondes :

Historiquement l’Europe est marquée par la guerre jusqu’à son paroxysme lors de la 2nd GM qui a provoqué un rejet de la guerre. La France a voulu construire l’Europe dans une démarche pacifique. De plus les guerres coloniales n’ont pas amélioré cette perception négative. Les européens et plus particulièrement les français, sous

l’illusion que la dissuasion nucléaire faisait tout, et que le parapluie américain serait toujours là pour les défendre on alors remis en cause le fait conserver des forces armées.

Socialement on assiste à un rejet des valeurs traditionnelles à partir des années 30 en Europe de l’Ouest : des valeurs comme le travail, le sens de la collectivité et de la patrie remplacées par des valeurs post modernes individualistes.

En conséquence le déclin militaire est apparu et l’image de l’armée française a changé.

Les armées en France depuis la fin de conscription bénéficient d’une image très positive : perception à l’échelle international d’un soldat qui intervient dans des conflits humanitaires.

Un tel constat a redessiné notre système militaire, et revenir à cet ancien modèle apparaît comme impossible, car trop contraignant.

- Une mesure trop contraignante :

- Contraintes personnelles et pistonnages :

Réintroduire un service national en France n’a aucun sens, les français n’aiment pas la contrainte, il faut des volontaires, comment rendre juste un service militaire en l’imposant avec des gens qui trouveront la solution pour de ne pas le faire (20% d’une classe masculine se faisait pistonner avec l’appui d’un certain nombre d’élus qui permettaient à certains de ne pas faire leur service)

En effet, bien que nous ayons vu que République et service militaire étaient intimement liés, il ne s’agit pas d’aboutir à une République corrompue, la loi doit subvenir pour tous et pas uniquement que pour quelques uns.

- Autres contraintes :

Au niveau opérationnel : l’ennemi n’est plus le même, la conscription fournissait des armées de masses (contre l’Allemagne et la pacte de Varsovie), or depuis la fin de la Guerre Froide on a assisté à une première vague de maintien de la paix puis à une seconde et actuelle plus coercitive. Ce changement demande des armées projetables, très bien entrainées, on envoi pas un soldat au Mali après 3 mois de formation. De plus les armées sont de plus en plus équipées. Notre nouvelle armée s’adapte à un type plus expéditionnaire

Exemple : difficultés rencontrées pendant la guerre du Golfe (12000 hommes projetés), il aura fallu envoyé des professionnels, beaucoup de difficultés rencontrées sur le sol. A l’inverse les conflits contre la bande sahélienne sont des opérations qui montrent la nouvelle typologie de guerre, en petit effectif, projetables.

Au niveau structurel, les armées ont subi des restructurations majeures et ça a des conséquences en terme de ressources humaines, d’infrastructure. Cela est notamment du au phénomène de démilitarisation vu plus haut. Demander aux armées de revenir en arrière c’est risquer la rupture

Au niveau des moyens : une réintroduction du service concernerait les hommes et les femmes : ce qui représente des centaines de milliers de jeunes. En effet, rétablir un service militaire obligerait à incorporer aussi bien des filles que des garçons pour respecter le principe d'égalité entre les sexes. Ce qui n'était pas le cas avant 1996. Il faudrait donc prévoir des hébergements adaptés, ce qui renchérirait les coûts

Ce même phénomène a entrainé la fermeture de casernes par dizaine. Exemple : l’armée de terre aura perdu depuis 2009, 20 régiments et bataillons, l’armée de l’air 11 bases aériennes et la marine une base aéronavale

Ces arguments sont pragmatiques mais ils ont leur importance notamment au vue de la situation économique

800 000 garçons et filles seraient ainsi à gérer chaque année…Où les mettre ? Comment les encadrer ? Que leur faire faire ?

Conclusion :

Bien que le service militaire obligatoire ait fondé notre République, les évolutions majeures sur la scène géopolitique, politique, économique, sociale et j’en passe ont profondément bouleversé notre système militaire.

Suspendu en 97, le service militaire obligatoire ne semble pas être amené à revenir en France. Plusieurs substituants lui ont d’ailleurs été : le service civique qui dure de six à douze mois consistant à œuvrer auprès d’associations, de collectivités ou de services publics. Sa limite est son accès : en moyenne, un jeune sur cinq est accepté. C’est pourquoi le président s’est engagé, en le rendant universel le 1er juin 2015, à accepter l’ensemble des aspirants et leur donner une réponse favorable d’ici la fin de l’année civique de leur candidature, en vue de faciliter l’accès.

Le 27 avril 2015 s’est ajouté l’expérimentation du service militaire volontaire dix-neuf ans après la fin du service national obligatoire. Il est inspiré du service militaire adapté existant en outre-mer. Ce dernier, réservé aux ultramarins de 18 à 25 ans, ouvre des perspectives d’avenir

...

Télécharger :   txt (12.6 Kb)   pdf (55.7 Kb)   docx (575 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club