Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Qu'est ce que la science administrative ?

Par   •  29 Mai 2018  •  1 869 Mots (8 Pages)  •  194 Vues

Page 1 sur 8

...

et dans le langage juridique de manière générale quand il

parle de l’Etat du présent de l’indicatif tend à accréditer la fiction de l’intemporalité des institutions, de leur ahistoricité et donc

de leur naturalité. On insistera sur la contingence du phénomène bureaucratique et on verra que sa genèse est étroitement liée à

l’évolution des formes d’organisation politique dont elle a suivi les différentes étapes. !

De fait, il n’y a pas d’administration concevable sans processus de différenciation politique et sans la constitution d’un

centre ou d’un ordre politique différencié et spécialisé dans le gouvernement de la société. Et à l’inverse, il n’y a pas non plus de

domination politique concevable sans l’assistance d’organes administratifs, quelle que soit la forme que prennent ces centres

politiques et ceux administratifs. La place de cette administration n’a ensuite cessé d’évoluer, car les missions de l’Etat ne sont

pas les mêmes à tous les moments. Enfin, on verra que sous le terme administration qui nous incline à considérer cette

administration comme un tout homogène et unifié, qu’il se cache une réalité bien plus complexe faite d’hommes et de femmes

qui ont des objectifs spécifiques, qui conduisent des buts spécifiques, c’est une champ de lutte bien loin de marcher comme un

tout unifié. On verra également que les relations entre l’administration et la politique, ou plutôt entre les fonctionnaires et les

hommes politiques, est bien loin d’être conforme à ce que donnent à croire les règles de droit, la constitution. De fait, d’une part,

l’administration et le pouvoir politique ont longtemps été confondus et d’autre part, et encore aujourd’hui, finalement ces

fonctionnaires sont loin de pouvoir être conçus comme de simples exécutants chargés de mettre en oeuvre de façon neutre,

efficacement, les décisions prises, élaborées, par les hommes politiques, ils sont loin d’être des automates au service du pouvoir

politique. !

In fine, l’objectif est de donner une idée de la consistance et du fonctionnement concret de l’administration, des

institutions administratives et ce au-delà des règles juridiques qui les régissent. Il s’agit de déconstruire un certain nombre de

représentation de l’administration qui ont leur origine dans une vision essentiellement juridique de la réalité.

Mais on tachera dans le même mouvement de comprendre, au-delà de ce qui peut sembler être une critique assez facile

du juridisme, le rôle essentiel que jouent ces représentations juridiques dans l’existence même de l’Etat et par extension, dans

l’existence même des institutions administratives telles que nous les connaissons aujourd’hui.

PARTIE 1 : SOCIOGENESE DE L’ETAT ET DU PHENOMENE DEMOCRATIQUE

Entreprendre une histoire sociale du phénomène bureaucratique c’est entreprendre l’histoire sociale de l’Etat. Il s’agit

d’analyser essentiellement le processus historiquement et géographiquement situé au terme duquel émerge progressivement un

espace politique, d’activités sociales spécialisé dans le gouvernement de la société, différencié d’autres catégories d’activités

(militaires, religieuses, domestiques …), espace spécialisé au sein duquel se construira un espace administratif autonome. On va

se pencher sur l’analyse d’un processus de différenciation. C’est le fait de passer d’un état du monde social où le politique,

l’activité de gouvernement c’est-à-dire le fait de fixer les objectifs du groupe, d’énoncer les normes, est assumée par des

individus qui assurent à titre principal d’autres rôles sociaux. Si on imagine qu’on vit dans une théocratie, les fonctions de

gouvernement du groupement social sont essentiellement assurées par des prêtres qui exercent à titre principal des fonctions

religieuses. C’est le passage d’un état indifférencié du monde social à un état suivant où le pouvoir politique est exercé à plein

temps par des individus spécialisés dans le cadre d’institutions spécifiques et dont l’Etat est la forme la plus aboutie. !

CHAPITRE 1 : POUR UNE APPROCHE SOCIO-HISTORIQUE DE L’ETAT !

L’Etat est une entité un peu curieuse : il est présent dans la vie quotidienne mais en même temps, il est difficilement

cernable car il est invisible. Son invisibilité associée à sa présence dans la vie quotidienne en font une réalité naturelle : c’est

difficile de concevoir une société sans Etat. C’est donc pour se défaire de ce regard et pour interroger et désenchanter l’Etat

qu’on fera ce détour historique. !

SECTION 1 : DENATURALISER L’ETAT !

L’idée est d’exotiser notre regard et de regarder l’Etat comme si on découvrait cette institution pour la première fois. !

A. Les différentes appréhensions de l’Etat dans le langage courant

L’Etat peut d’abord être considérer comme un pouvoir politique, c’est une forme de pouvoir qui s’exerce sur la société

civile (ex : pouvoir central aux collectivités territoriales). La deuxième acception possible serait d’insister sur la dimension

internationale de l’Etat et donc il représente une société globale juridiquement

...

Télécharger :   txt (13.2 Kb)   pdf (51.5 Kb)   docx (17.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club