Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le langage ne sert il qu'a communiquer ?

Par   •  26 Décembre 2017  •  1 730 Mots (7 Pages)  •  3 097 Vues

Page 1 sur 7

...

Par ailleurs, la compréhension et la communication peuvent être entravé par le manque de connaissance. Si une personne ne dispose pas d’assez de vocabulaire, elle aura du mal à comprendre ce qu’on lui dit, ou à s’exprimer clairement. De plus, parfois une situation de quiproco peut avoir lieu. C’est est un malentendu qui fait prendre quelqu'un pour un autre ou une chose pour une autre. C'est aussi la situation résultante de cette erreur. Cela nous montre bien que le langage gêne parfois la communication, masque le sens et rend difficile la compréhension mutuelle.

Le langage comme outil de communication peut également s’avérer inefficace dans certaines situation comme lorsqu’une personne que l’on peut qualifier de folle, tente de s’exprimer mais ne se fait pas comprendre, car elle emploi un langage dénué de sens et de logique.

Par ailleurs, le langage peut nuire à la communication. Par exemple, le mensonge. Une personne transmet une information à autrui mais qui n’est pas véritable. Cela peut avoir comme conséquence d’induire l’autre en erreur.

On peut aussi parler du langage trivial, qui lorsqu’il est grossier ou vulgaire est inutile dans la communication, ou alors qui peut choquer.

On peut donc voir que la fonction de communication n’est pas toujours simple à réaliser, et peut donc même mettre en échec celle-ci. Cependant, peut-on réduire le langage humains à la simple communication ?

III. Il existe cependant d'autres fonctions à ce langage

Le langage ne sert-il qu’a communiquer ? Même si la communication est une des fonctions principales du langage, on ne peut le réduire qu’a cela.

Le langage permet l’expression de la pensée. Comme le formule Hobbes : « L’usage général de la parole est de transformer notre discours mental en discours verbal ». La parole serait secondaire et servirait à exprimer une pensée préexistante. Il semble donc que la pensée ne puisse se passer du langage. Mais le langage fait plus qu’exprimer la pensée, il la constitue. Hegel réfléchit au rapport entre le mot et la pensée. Si nous n’avions pas les mots, nos pensées seraient confuses et fictives. Nous pensons avec les mots : « c’est dans les mots que nous pensons » disait Hegel. Ils ne sont pas un obstacle à nos pensées mais la conditions. Cest pour démontrer cela que hegel à evoqué un médecin qui voulait penser sans les mots et qui a failli devenir fou.

Le langage peut être perçut également comme un outil de connaissance, du monde et de tout ce qui nous entoure. Ainsi il permet la compréhension et peut mener à l’action.

L'usage poétique du langage est une autre fonction de celui-ci. Il permet de jouer avec le langage. Il intervient lorsque la valeur ryhtmique sonore ou visuelle du message a plus d’importance que le contenu du message en lui-même. On peut retrouver cette fonction également dans les jeux de mots ou la publicité.

Par ailleurs, le langage detient un pouvoir. Il peut être un instrument de domination, comme dans le Gorgias de platon. Il est un moyen de savoir. Il a un pouvoir d’action. En effet, grace à l’art de la réthorique, on arrive a persuader, sans égard pour la valeur de vérité, et que celui qui sait manier la parole à toute chance de l’emporter sur les autres. On peut retrouver de plus un pouvoir charmeur comme dans la religion ou libérateur comme dans les thérapie psycologiques.

Ils ont également une force sensible et émotionnel. Parain disait que ‘les mots sont des pistolets charger ». On peut blesser rien qu’avec des mots. On peut aussi parler du langage performatif, qui réaliste une action en même temps qu’il est prononcé, comme par exemple une promesse.

Les mots ont donc des pouvoirs complexes qui produisent des effets sur ceux auxquels ils s’adressent.

De plus, le langage peut permettre de se parler à soi-meme. D’entretenir un dialogue intérieur. Que ca soit pour mieux se connaitre, ou pour eviter la solitude.

Pour finir, le langage peut renvoyer à lui-meme, comme dans la métalinguistique. Le message est centré sur le langage. C’est le cas par exemple d’un livre de grammaire, ou le langage sert à parler de lui-même, en décrivant ou en analysant son propre fonctionnement.

Le langage sert donc principalement à la communication, par son style conventionnel. Cependant, celle-ci n’est pas toujours évidente à réaliser et peut nous deservir voir nuire a cette communication. Mais le langage ne peut être réduit uniquement comme outil de communication et possède bien d’autres fonctions comme l’expression des pensées ou le pouvoir qu’il possède.

...

Télécharger :   txt (10.8 Kb)   pdf (49.3 Kb)   docx (14.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club