Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation sur la conscience.

Par   •  21 Novembre 2017  •  1 470 Mots (6 Pages)  •  113 Vues

Page 1 sur 6

...

Il y a un autre philosophe qui partage le même point de vue que Kant : il s’agit de Georg Wilhelm Friedrich Hegel qui est un philosophe allemand. Il pense aussi que les sujets ont besoin de prendre conscience de leur environnement pour prendre conscience d’eux-mêmes. Premièrement, il émet une différence entre la conscience de soi et la conscience. De son point de vue, la conscience de soi est le fondement réflexif qui constitue la pensée tandis que la conscience est la perception immédiate du monde.

Puis, pour prouver que pour prendre conscience en soi, il fait d’abord prendre conscience du monde extérieur, il explique que les êtres vivants notamment les animaux sont conscients de leur milieu et que les êtres vivants ont des interactions avec leur milieu (par exemple lorsqu’une girafe mange les feuilles d’un arbre elle a une interaction avec la nature). Toutes ces interactions, nous pouvons les qualifier de relations immédiates avec la nature. Puisque qu’on sait que l’Homme est un être vivant donc il est aussi en interaction avec son milieu et donc en relation immédiate avec son milieu. Cependant, l’Homme a le moyen de prendre du recul, sortir de cette relation et s’observer dans cette relation avec la nature (par exemple lorsque qu’on prend l’avion et que l’on passe au-dessus d’une ville, on peut voir l’Homme en interaction avec son milieu)

Ce mouvement de prise de recul définit la conscience de soi selon Hegel c’est-à-dire que selon Hegel on prendre conscience de soi seulement au moment où l’on est capable de s’observer évoluer dans son élément.

Bernand Stiegler qui est un philosophe français avait donné un autre exemple pour illustrer cette prise de distance : il avait évoqué le fait d’un poisson volant au-dessus de son milieu naturel observant les autres poissons évoluer dans ce milieu.

Tout comme Kant, Hegel pense que pour développer sa conscience en soi, l’Homme a besoin d’autrui. En effet, le sujet a besoin de confronter à un autre désir que le sien qu’il reconnaisse comme sujet libre pour affirmer sa conscience en soi. Apres la rencontre avec autrui, les deux consciences seront considérées comme une liberté existant pour soi.

Karl Marx lui aussi n’est pas d’accord avec Descartes sur un point : le fait que la conscience est inné. Au contraire de Descartes, Marx pense que la conscience s’acquiert durant notre vie et qu’elle est modifiée durant les périodes que l’on peut endurer dans nos vies. En effet, plus on grandit, plus notre conscience se nourrit au fil des années qui passent.

Durant notre analyse, nous avons vu que deux principaux points de vu se confondaient ; d’une part, Descartes affirme que pour prendre conscience de soi il faut faire abstraction du monde extérieur tandis que d’autre philosophes tel que Hegel et Kant pensent que pour développer notre conscience de soi il faut prendre en compte le monde extérieur. Marx quant à lui s’opposait sur le fait que Descartes a affirmé que la conscience était inné alors que de son point de vue, la conscience se développe avec le temps et s’enrichit au fil du temps.

...

Télécharger :   txt (8.8 Kb)   pdf (77.5 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club