Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La recherche de la vérité en philo

Par   •  16 Avril 2018  •  1 900 Mots (8 Pages)  •  175 Vues

Page 1 sur 8

...

L'opinion représente un obstacle pour la recherche de la vérité en cela que l'opinion est paresse d'esprit. Elle désamorce toute curiosité, décourage tout élan et offre toujours plus de réponses qu'il n'y a de questions posées. Ainsi l'esprit est il tenté de se contenter d'opinions partagées par tous, paraissant ainsi vraisemblables, que d'entamer une réflexion méthodique et personnelle afin de trouver où la vérité est dans ces opinions ()

[...] Cet attachement à la vérité conduit finalement à proclamer la moindre opinion comme si c’était la vérité, c'est-à-dire à se contenter de la vérité. C’est le désir de vérité lui-même qui anime le fanatique, c'est-à-dire celui qui refuse l’effort de l’examen critique et a substitué la conviction à la réflexion. Le fanatisme n’est, au fond, qu’un amour dévoué et paresseux de la vérité. A partir de ce constat, nous pouvons nous demander s’il faut vraiment rechercher la vérité à tout prix. [...]

[...] Le scepticisme, par la critique des préjugés, ne recherche pas la vérité ou en tout cas cette critique c’a pas pour finalité la découverte de la vérité puisque de toute façon il remettre toujours en cause la vérité. Le doute est donc une fin en soi pour le scepticisme. Néanmoins, il témoigne de la nécessaire recherche de la vérité. Nous allons maintenant voir, dans cette seconde partie, que la diversité des opinions ne rend pas pour autant vaine la recherche de la vérité. [...]

[...] La diversité des opinions rend elle vaine la recherche de la vérité ? La vérité désigne ce à quoi l’esprit peut donner son assentiment, une conformité de ce que l’on dit et de ce qui est. L’opinion, quant à elle, est un jugement porté sur un sujet qui ne relève pas d’une connaissance rationnelle vérifiable et dépend du système de valeurs en fonction duquel on se prononce. La diversité des opinions est donc la variété et la pluralité de jugements. [...]

...] Se contenter de la diversité d’opinions qui peuvent existé c’est aussi refuser d’affronter la vérité, trop douloureuse et difficile à accepter. Telle est l’allégorie de la caverne de Platon où on y apprend que la vérité n’est atteinte qu’au terme d’un parcours long et difficile, et que pour y parvenir, il faut commencer par dépasser les apparences. Le rapport de l’intelligence à la vérité n’est pas spontané, puisqu’il doit commencer par une conversion de l’âme. L’esprit, par facilité, est donc tenter de s’en tenir à des opinions. [...]

..] Il s’agit, après s’être rendu compte que l’on ne sait rien, de choisir le bon courage de se diriger vers la lumière, de partir à la recherche de la vérité. Dans le Ménon, dialogue entre Socrate et Ménon, Socrate interroge un esclave sur le problème de la quadrature du cercle, alors que ce dernier est dénué de connaissances en mathématiques. Ainsi, grâce à son raisonnement, dont le but est de corriger l’opinion des autres, ce dernier parvient à montrer que l’esclave peut avoir une opinion vraie, tirée de son propre fond. [...]

[...] Or, cette confrontation devient déterminante car elle permet aux hommes de prendre conscience de leur ignorance, tout comme le faisait Socrate lorsqu’il pratiquait la maïeutique, c’est-à-dire l’art de faire accoucher les âmes, l’art de les orienter vers la lumière, la vérité, et sa recherche. Les seules difficultés relèvent donc du fait que l’on doit trouver un intermédiaire afin de s’éveiller et le courage de partir pour cette quête de la vérité, quelque peu assimilée à une ascension. D’autre part, la nature même des opinions, bien que représentant un obstacle à la recherche de la vérité puisque confortant dans l’illusion, peut aider les hommes à prendre conscience de leur ignorance. [...]

[...] La diversité des opinions rend-elle vaine la recherche de la vérité ? INTRODUCTION La diversité des opinions est liée à la nature de l’homme, ainsi qu’à leur définition : chaque individu possède ses propres convictions et tente inévitablement de convaincre ses prochains que son opinion est vraie qu’elle est la meilleure, qu’il connaît la vérité. La diversité des opinions rend-elle vaine la recherche de la vérité ? Car si les hommes sont persuadés de détenir la vérité, connaissance qui les sépare des dieux, ils tombent dans l’illusion et arrêtent alors toute recherche de cette vérité, recherche qui devient vaine, inutile, sans valeur à leurs yeux. [...]

La vérité est ce qui se présente d’emblée comme universelle ; elle est donc unique, identique en tout temps et en tout lieu. La vérité est valable pour tous et échappe donc au relativisme. Or, le relativisme caractérise les jugements personnels et individuels que sont les opinions. Ainsi, l’opinion apparaît comme contradictoire avec l’idée de vérité et la remet même en question : s’il y a autant d’opinions qui se valent que d’individus, c’est tout critère du vrai qui s’évanouit. Et c’est même tout jugement moral qui est interdit si les opinions sont équivalentes.

...

Télécharger :   txt (12 Kb)   pdf (49.1 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club