Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La beauté

Par   •  22 Janvier 2022  •  Synthèse  •  1 184 Mots (5 Pages)  •  182 Vues

Page 1 sur 5

« LA BEAUTE »

Dans l’histoire des civilisations, la beauté est une notion récurrente ; selon Platon « la beauté est la splendeur du vrai », Aristote résumait la beauté à une formule mathématique … et bien sûr l’école pythagoricienne nous propose l’harmonie du nombre d’or. . Pour Kant « est beau ce qui plaît universellement et sans concept ; « On peut donner des exemples de beauté, on ne peut pas en donner une définition. » La beauté est dans l’œil de celui qui regarde et non dans ce qui est regardé, serait-elle alors purement subjective ? Ne serait-elle qu’une résonance, un écho intérieur ?

LA « BEAUTE » EN FRANC-MAÇONNERIE

On qualifie de beau ce qui produit une émotion esthétique. La contemplation esthétique crée un sentiment de fusion de notre être et du Cosmos, cependant l’admiration que nous inspire le spectacle de l’univers ne doit pas nous faire oublier que notre devoir est d’en comprendre les lois. La beauté touche en profondeur, nous sommes dans la sphère du sensible, nos sens sont en éveil, cette beauté est une respiration.

de l’harmonie à la spiritualité :

La définition de la beauté est difficile d’où l’approche par le symbolisme.

Lors de l’ouverture des travaux au grade d’apprenti la Beauté est représentée par l’un des trois piliers situés au centre du Temple à coté de Force et Sagesse.

Le second surveillant prononce la phrase « que la beauté l’orne » au moment de l’illumination du Temple. Le Pilier Beauté, qui fait allusion aux apprentis, s’élève de la Terre vers le Ciel. Il nous suggère la progression vers la beauté. L’apprenti est une graine qui s’épanouit et s’élève

On retrouve cela dans toutes les civilisations: le pilier est planté en premier, il relie le centre de la Terre à l’univers, tout comme les obélisques et les colonnes.

La démarche de l’apprenti à la recherche de la beauté est un parcours de la terre vers le ciel. Elle le conduira de l’harmonie à la spiritualité à travers la découverte de la beauté. C'est aller du désordre intérieur à l'ordre, travailler sur soi, vaincre ses passions et travailler à un monde meilleur. C’est l’harmonie entre le corps et l’esprit.

L’Initiation est lumière, elle est porteuse d’un message et en éclaire le sens. Ce sens est celui du Sacré... Beauté est élan qui répand la lumière: rencontre du beau et du bien, l'ordre du principe de vie, idéal du perfectionnement moral. Mais faut souffrir pour s'approcher de cette beauté intérieure : La coupe amère. La porte basse nous apprend l’humilité.

L’harmonie est la beauté en équilibre

Ce plan qui débute par la beauté du décor, se poursuit par la beauté du geste puis la beauté du verbe, se termine par une réflexion sur les liens entre beauté et spiritualité.

II. La beauté du décor

Une belle entrée dans le Temple, commence par le silence sur les parvis, condition essentielle à la préparation de l’esprit. Ce rituel d’entrée, sas de silence pour changer de monde, nous amène à la beauté.

La sacralité du lieu nécessite une tenue vestimentaire discrète et l’abandon des métaux. Cette tenue doit être aussi discrète que celle des membres d’une chorale lors d’un concert. L’unissons doit être dans l’harmonie y compris musicale.

Vue de L’Orient, quand seuls les décors ressortent, l’harmonie, est là : Le dos bien droit, les pieds posés au sol, les mains des participants, sagement posées sur leurs genoux évoquent les touches d’un piano ; les décors reflètent la rare lumière du lieu. Le silence participe à la beauté du tableau.

III. La beauté du geste

Tout au long de la tenue,

...

Télécharger :   txt (7.2 Kb)   pdf (45.1 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club