Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation sur l’art et le mode de vie philosophique

Par   •  5 Décembre 2018  •  911 Mots (4 Pages)  •  41 Vues

Page 1 sur 4

...

Ensuite, la vie d’un artiste peut s’apparenter beaucoup à la vie d’un philosophe. Tel est le cas de Glenn Gould. Il s’exerce dans les mêmes méthodes spirituelles que le philosophe dans la création de ses œuvres. « Le renoncement à la vie [était] devenu [sa] condition même de l’art. » explique George Leroux, philosophe et écrivain canadien. Dans sa quête, le sage se retire du monde afin de consacrer tout son temps dans la méditation contemplative privilégiant ainsi la lenteur dans son progrès spirituel. Plus loin, dans la Partita pour Glenn Gould, George Leroux explique que « la quête de l’artiste occupe toute sa vie […] la vie de l’artiste qui est exposée dans son art, à commencer par la décision de s’y engager de manière absolue. »[4] Les ressemblances vont encore plus loin, si on réfléchit que l’exercice de la philosophie pour le pratiquant dans la quête de la sagesse est de nature transcendante tandis que la musique est pour Gould plus grand que tout : elle est divinisante. « L’attachement à une figure idéalisée engendre ses propres modèles; par son ascèse particulière, elle justifie notre vie du seul fait que nous voudrons imiter tout ce qui sera possible. »[5] En effet, la place de l’art dans sa vie prend presque la forme de dieu. La relation qu’il entretient avec ses œuvres s’apparente aussi à celui d’un religieux. Tel une prière à Dieu, qui demande avec amour et passion, le droit chemin qui lui mènera au paradis, Leroux écrit que : « […] l’écoute de la musique semble souvent emportée par un désir de retrouver et de reproduire l’émotion parfaite, d’aller au fond comme si elle pouvait ouvrir le chemin de l’éternité. »[6] En définitive, Gould s’apparente autant au philosophe qu’au religieux par sa dévotion à son art.

En conclusion, l’art peut être considéré comme un exercice spirituel dans la forme où on s’adonne à une manière de vivre de façon authentique afin d’aller vers la perfection de notre art. Cette manière de vivre se fait par son cheminement progressif qui s’apparente de plusieurs façons à celui du sage. Maintenant, pour finir dans un autre ordre d’idée, le style de vie qu’a mené Glenn Gould, ce renoncement total à la vie extérieur, ce genre de vie vaut-il la peine d’être vécu?

Bibliographie

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (42.5 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club