Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Processus de globalisation financière et les effets attendus

Par   •  3 Novembre 2020  •  Étude de cas  •  808 Mots (4 Pages)  •  11 Vues

Page 1 sur 4

BTS CI 2

DM 1 ÉCONOMIE GÉNÉRALE

PROCESSUS DE GLOBALISATION FINANCIÈRE ET LES EFFETS ATTENDUS

Questions :

1. Sur les marchés de capitaux, on échange des capitaux, ce qui veut dire de l'argent matérialisé par des titres ou des devises.

Les titres du marché monétaire (titres de créances négociables et bons du Trésor) portent sur des échéances dit du très court au moyen terme, tandis que ceux du marché financier (actions, obligations et produits hybrides) se caractérisent généralement par des échéances de long terme.

2. La globalisation financière désigne un processus mondial d’intégration et d’unification des marchés financiers.

Ce processus, qui s’inscrit dans celui de la mondialisation de l’économie, est caractérisée par une triple unité de lieu, de temps et de produits :

  1. Unité de lieu: le places financières sont interconnectées les unes aux autres par des réseaux modernes de communication
  2. Unité de temps: le marché international des capitaux fonctionne en permanence ( 24h/24)
  3. Unite de produits: les mêmes produits financiers sont proposés partout

3. La mondialisation financière a cessé de fonctionner ces dernières années. Les flux de capitaux étrangers, qui ont fortement augmenté depuis 1990, ont diminué après 2007. Ce qui signifie que le montant total des capitaux étrangers ou des unités de production détenues sous forme d'actions, de titres de créance et de prêts ont augmenté plus rapidement qu'avant la crise financière.

4. Les prêts hypothécaires américains ont déclenché la crise financière ce qui a conduit à la crise économique de 2008-2010.

En effet, les banques ont accordé des prêts aux acheteurs à des taux d'intérêt raisonnables voir bas, et ces acheteurs peuvent être dans l’impossibilité (salaire insuffisant) de payer les taux d'intérêt. Cela a donc réduit les échanges de capitaux.

5. La libéralisation des mouvements de capitaux a été rendu possible par certains facteurs appelés “les 3D” :

  1. Décloisonnement, amenant à supprimer notamment la segmentation des marchés financiers entre marchés de court terme et marchés de long terme ;
  2. Déréglementation, conduisant entre autres à supprimer les règles empêchant la libre circulation des capitaux ;
  3. Désintermédiation, désignant la réduction des financements dit « intermédiés » qui obligent offreurs et demandeurs de fonds prêtables à passer par un intermédiaire, en général un établissement bancaire, pour être mis en relation.

6. Le décloisonnement des marchés a engendré:

 la croissance des points de financement pour les agents à besoin de financement à travers certains marchés

une ouverture possible aux marchés de capitaux pour les investisseurs avec + de choix dans leurs placements.  

Il est donc maintenant + facile de profiter du marché mondial des capitaux.

7. Les récentes technologies de la communication et de l’information rendent possible les transactions financières ( grâce à internet) et privilégient la croissance des marchés tout en accélérant la cohésion des places financières et la circulation de l’information.

...

Télécharger :   txt (5.5 Kb)   pdf (65.1 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club