Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Contre-culture ou sous-culture

Par   •  4 Mai 2020  •  Étude de cas  •  3 166 Mots (13 Pages)  •  27 Vues

Page 1 sur 13

COURS 3

MOD3000

19/20 Septembre

Continuation des acteurs/facteurs  d’influence des tendances

Contre-culture ou sous-culture

                

  1. Selon Brake- un écrivain (1985) les sous-cultures émergent avec effort et détermination afin de résoudre des problèmes de manière collective avec le but de contredire les structures sociales et politiques. Ils expriment une certaine identité collective que l’on peut distinguer lorsqu’ils sont hors de leur groupe ( en général). Une des plus importantes et controversées sous- culture du point-vu mode et identité sont les punks.

  1. Une tendance qui s’oppose (ou plutôt en réaction) à l'idée de la culture dominante, il s’agit des mouvements culturels, souvent jeunes et  contestataires. Elle contribue à renouveler et à développer la dynamique du système culturel. (Un mouvement de contre-culture ne produit pas une culture réellement opposée à la culture qu'il dénonce puisqu’il en est le régulateur en proposant des tendances orientées vers le passé ou le futur.)

Exemple :

  1. Punk
  2. Hippie
  3. Hip hop.
  4. Goth/gothique

Mouvement Sociale

  1. Le droit des femmes/ Égalité salariale/ la pilule contraceptive -  mini-jupe le Définition selon ses.webclass.fr : Un mouvement social désigne toute action collective visant à  changer les comportements et/ou les institutions en un sens favorable à  un groupe actif et organisé. On parlera donc de mouvements sociaux pour qualifier toutes actions collectives revendicatives visant à transformer l'ordre social existant. Le mouvement social ne se limite pas au monde du travail, surtout à  notre époque.
  1. power suit- Donna Karan, Miuccia Prada,
  2. Lutte étudiante- mai 1968
  3. Droit homosexuel

Mouvements artistiques

  1. Un mouvement artistique est un groupement d’artistes (peintres, sculpteurs, architectes, musiciens, auteurs…) qui partagent les mêmes idées, et qui ont un même projet esthétique (c’est à dire qu’ils partagent les mêmes goûts, ils ont une idée commune de ce qui doit faire art ou pas).

  1. Chaque mouvement artistique correspond à une période historique précise. La littérature ou les arts plastiques particulièrement prennent place dans l’histoire dont les artistes s’inspirent et qui eux-mêmes influencent l’histoire.
  1. Art nouveau-
  1. L’emploi de lignes sinueuses, de courbes et de formes organiques représentera l’une de ses caractéristiques majeures. L'expression « Art nouveau » consacre un phénomène exprimé sous un grand nombre d'appellations, et, parfois, de sobriquets : en Autriche et en Allemagne, le Jugendstil (« style des jeunes ») succède au Neustil (« style nouveau »), tandis que le Sezessionstil (« style de la Sécession ») reste cantonné à Vienne. Les États-Unis connaissent le style Tiffany, la Grande-Bretagne le mouvement Arts and Crafts, les Pays-Bas le Nieuwe Kunst et la Belgique le mouvement ou ligne belge et le style Horta. En Espagne, on parle de Arte joven ou de modernismo, en Italie de Stile floreale ou de Stile Liberty, de style 1900,
  1. Artistes : Guimard, Gaudi,Tiffany, Worth
  1. Modernisme-
  1. La base du modernisme résidait dans une intention de fracturer les styles prédominants de l’époque. La recherche d’une nouvelle esthétique, inspirée de la nature et avec des éléments de la révolution industrielle, a marqué le changement de paradigme.
  2. Le modernisme se caractérise par la recherche de l'originalité et la volonté de création de formes nouvelles, inédites, insolites,
  3. -Bahaus, Picasso, Braque,Vionnet, Chanel, Patou,
  1. Expressionnisme
  1. Né après la Première Guerre mondiale, L’expressionnisme se caractérise par ses volumes audacieux, et l’absence de tradition. Une grande liberté a été donnée aux architectes pour des projets expérimentaux et des formes spectaculaires. Il s’agissait souvent de projets délibérément inconstructibles.
  2. Artistes- Egon Schile,  Kokoshka, Munch, Otto Dix,
  1. Popart
  1. Le Pop art est un mouvement artistique qui a émergé au milieu des années 50 en Grande-Bretagne et en parallèle vers la fin des années 50 aux États-Unis. Le Pop art a contesté les traditions en affirmant que l'utilisation d'éléments visuels de la culture populaire produits en série est contiguë (quelque chose qui est proche d'autre chose, qui le touche) avec la perspective des beaux-arts depuis que le Pop art enlève le matériel de son contexte et isole l'objet, ou le combine avec d'autres objets, pour la contemplation. Le concept du Pop art se présente plus dans l'attitude donnée à l'oeuvre que par l'oeuvre elle-même.
  2. Yves Saint Laurent, Andy Warhol

L’expressionnisme abstrait

  1. Se développe à New York durant les décennies suivant la  Seconde Guerre mondiale. Il est aussi appelée l’École de New York ou Peinture gestuelle (Action Painting). Il se définit comme une tentative de représenter des émotions universelles. Ce fut le premier mouvement exclusivement américain qui obtient une audience internationale.
  1. artiste-Jackson Pollock

  1. Le réalisme social s’est surtout développé en cinéma et en photographie. Les idées qui sous-entendent le réalisme social sont souvent de gauche. Il met en scène la vie quotidienne des gens ordinaries. Il se développe parallèlement à une consience accrue de la pauvreté vécue dans certaines communautés urbaines et rurales.  Il ne faut pas le confondre avec réalisme socialiste, art official de l’ex URSS.
  1. Artiste: Nan Goldin

  1. Post modernisme
  1. Se développe dans les années 70 à partir des remises en question des théories modernes en architecture (l’emprise du style international) Il se caractérise par son éclectisme (mélange de styles), l’anti-social. Contre l’austère et le trop formel. Il repose sur la théorie du relativisme, selon laquelle aucune société ou culture n’est  supérieure à une autre.
  1. D’après Wikipédia :
  1. Le postmodernisme désigne, dans son sens restreint un mouvement artistique, théorisé par le critique d'art Charles Jencks, qui engage une rupture ironique avec les conventions historiques du modernisme en architecture et en urbanisme, tout particulièrement avec les prétentions à conclure l'histoire et à ignorer la géographie. Dans Le Langage de l'architecture postmoderne, paru à Londres en 19774, qui est le livre-manifeste de ce mouvement5, Charles Jencks réinscrit l'architecture dans le fil d'une histoire générale des mouvements artistiques, incite à un retour aux compositions et aux motifs empruntés au passé6, à un éclectisme s'appuyant sur un regard nouveau portant aussi bien sur la culture populaire et son expression architecturale (le « vernaculaire commercial » de Robert Venturi7), que sur la culture savante (le « néoclassique » de Ricardo Bofill).
  1. Le postmodernisme introduit une distance critique par rapport au discours moderniste devenu hégémonique. C'est un courant majeur de la création architecturale, et plus généralement artistique, de la fin du xxe siècle. Considéré aux États-Unis comme un terme purement stylistique, le postmodernisme est la réintroduction de l'éclectisme en architecture, mais en englobant aussi le Modernisme et le Style international, reconsidérés comme de simples moments de l'histoire de l'architecture avec lesquels on a pris ses distances. Mais en Europe, ce discours critique porte aussi sur la décontextualisation sociale, politique8 et géographique de l'urbanisme moderne admettant des contre-propositions comme celles de Christopher Alexander ou de François Spoerry9.
  1. En terme plus simple hégémonie signifie exercer sa suprématie sur les autres,système d’idée, puissance d’une nation sur les autres
  1. Dans le post modernisme/ société post-moderne on note ces différentes facettes d’après http://www.culture-materielle.com/consommation-postmoderne.html :
  1. Le déclin des institutions:

Les individus ne croient plus aux institutions. L'école, les syndicats, le religieux, l'Etat ou le politique et, dans une moindre mesure la famille, sont en perte de légitimité. Ces institutions ne constituent plus des références inamovibles qui structurent durablement la vie de l'individu.

...

Télécharger :   txt (20 Kb)   pdf (132.5 Kb)   docx (1 Mb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club