Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Accompagnement au repas

Par   •  26 Septembre 2018  •  2 018 Mots (9 Pages)  •  217 Vues

Page 1 sur 9

...

Pour le repas d' A, cet outil a permis à Amin d'être autonome pendant ce temps. A tiens la cuillère mais l’aide de l’accompagnant éducatif et social est nécessaire pour aboutir à ce mouvement.A peut tenir seul sa cuillère et la porter à la bouche mais il se fatigue rapidement et ne rester pas attentif et sollicite de l’aide pour manger.Suivant le séquentielle Adébarrasse seul ses serviettes dans une corbeille prévue à cet effet, il débarrasse aussi seul ses couverts.

- Présentation de mon accompagnement au repas :

Le service du repas se déroule en deux temps, les plus petits déjeunent dans un premier temps. Ensuite les plus grands prennent place pour le déjeuner. Au moment du repas, j’invite A à se rendre vers son emploi du temps ou un séquentiel est représenter sur le mur, tous les jeunes des ados sont imposés dessus. C’est la méthode PECS que l’équipe éducative à adapter aux enfants et jeunes de l’établissement. A sait reconnaitre sa propre colonne, qui lui permet de voir les activités qui lui sont présenter par l’équipe éducative. Aprend son image « se laver les mains »et « celle de repas ».Les dimensions éducatives : Depuis notre enfance, nos parents nous apprennent qu'il existe des règles de vie à respecter. Le moment du repas exige, dans notre société, le respect des règles d'hygiène comme se laver les mains avant de passer à table, ne pas parler la bouche pleine… A se rend au lavabo. Je le suis en le laissant s’y rendre seul et veillant qui suivent bien le chemin qui mène à la salle de bain. A peut être tenté de se mettre à terre et vouloir jouer. Dans la salle de bain, je l’invite à prendre son savon, un emplacement lui est réservé, tous les jeunes de l’établissement on leur emplacement dans un dressing ou sont ranger leur protection ainsi que des vêtements de rechange. Dansun autre compartiment y sont déposé leur verre à eau, brosse à dent et savon pour les mains.A reconnait son verre et son savon. J’invite A a se rendre dans la salle des ados pour récupérer sa chaise adapté ainsi que son plateau dessus. Je dépose sur le plateau un séquentiel (images : je mange, je bois, dessert, je range mes serviettes, je débarrasse). Séquentiel mis en place par l’équipe éducative.A sait guider son plateau jusqu'à sa place au réfectoire. Il sait ouvrir la porte et s’assoir à sa place.A nécessite une attention toute particulière et a besoin d'être mis en confiance et de manger dans un climat calme et serein. A prend son assiette, je l’accompagne, il se rend auprès de la cuisinière qui le sert, il attend derrière la table que la cuisinière lui rende son assiette. A récupère son assiette et se rend à sa place, je l’accompagne à table. Je prends un tabouret et je me place à sa droite pour pouvoir l’accompagner pendant son repas. Je lui dis le menu et lui explique ce qu’il va manger. Le goût, les odeurs ont une dimension affective. Je lui demande de prendre sa cuillère, il ne la prend pas tout de suite, je lui montre avec ma main ou elle se trouve.Les dimensions culturelles : Selon les lieux géographiques et la culture de chaque société, l'aliment est chargé de valeurs, de sens. Nous ne mangeons pas tous la même chose à travers le monde. Nous mangeons avec des fourchettes alors que d'autres mangent avec les doigts ou des baguettes par exemple. A la prend dans la main, je l’accompagne avec ma main en dessous de la sienne et je le guide à l’assiette, je lui explique quel aliment nous avons pris et je guide la cuillère à sa bouche. J’applique l’actif aidé. Je fais sentir à A les aliments, je mets sous son nez la cuillère en accompagnant sa main, Le goût, les odeurs ont une dimension affective. A peut éventuellement identifier certaines odeurs qu’il perçoit chez lui. A fait la moue, il ferme la bouche, je lui dis qu’il doit ouvrir la bouche pour manger. A me prend la main et veut faire une comptine, je prends sa main et compte avec lui sur les doigts jusqu'à cinq et je l’invite à faire autant de bouché que le nombre, nous avons compté. A ouvre la bouche et mange calmement. A boit de l’eau gélifié, je demande à la cuisinière de le lui apporter, je lui explique qu’il va boire de l’eau, A n’a aucune appréhension à boire, il boit sans problème. Il prend la première cuillère avec sa main, ensuite il dépose la cuillère dans ma main, en m’incitant à l’aider à boire. Suivant le séquentielle, A prend un désert, je lui en propose deux, il choisit celui qui lui plait le plus. A la fin du repas Adébarrasse ses serviettes selon l’image du séquentielle. A débarrasse ensuite ses couverts en les mettant sur son plateau, je l’aide a porté son plateau, il se peut qu’il soit lourd pour lui. EnsuiteA va ranger sa chaise et son plateau sur le groupe…

Choix de la personne accompagné :

Jai fait le choix d’A, car lors de mon observation durant mon stage, A est venu à moi sans aucune appréhension, il me prenait la main en me réclamant des comptines en les mimant avec ces doigts. J’ai à plusieurs reprises « joué » avec lui. Ainsi que lors des activités proposées par l’équipe éducative, j’ai accompagné A durant ces ateliers, notamment en actif aidé, pour qu’il est plus d’autonomie.

Conclusion de mon intervention en tant qu’accompagnant au repas :

Réflexions sur ce temps clef :

Il existe dans une journée, des moments clefs qu'il est important de faire respecter à A. Au même titre que ces camarades, par exemple, le temps du bonjour, les activités, la toilette, ainsi que le temps du repas. Suivant l’exemple de l’équipe éducative lors de ma période d’observation ; j’ai tout au long de mon accompagnement veiller à poursuivre les consignes de l’équipe éducative à accroitre l’autonomie de A ainsi que des jeunes de l’établissement. En veillant à donner des consignes compréhensible et faisable. Mon accompagnement a pour but de suivre cette transversalité. Notamment pour que A puisse prendre la cuillère seule et la mettre à la bouche, sortir de ces moments de transe émotionnelles, en préservant la notion de jeux avec les comptines pour qu’il ne se fatigue pas trop, sans pour autant que cela nuise au moment de son repas.

...

Télécharger :   txt (12.6 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (15.9 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club