Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le sport n'est-il que compétition ?

Par   •  10 Janvier 2018  •  1 378 Mots (6 Pages)  •  80 Vues

Page 1 sur 6

...

même objectif.

c) L’importance de la compétition

A parti du moment où une équipe se forme, s’entraîne elle n’a que pour objectif de se mettre en compétition avec d’autres.

II. La compétition individuelle

Dans cette seconde partie nous allons démontrer que la compétition existe aussi dans les sports individuels. Nous allons mettre en évidence que cette dernière a plusieurs facettes.

a) La compétition pour la victoire

D’après Wikipédia, le sport individuel « est un sport qui peut se jouer seul, contre un autre individu, ou en équipe (différent des sports collectifs) comme par exemple le cyclisme ». Lorsque la compétition s’inscrit dans le sport individuel, il y a affrontement réel entre deux sportifs pour une même finalité la victoire. Dans la mesure où une personne s’inscrit dans une démarche de compétition, par nature, elle va être motivée par la victoire.

A partir d’un certain niveau de pratique, un athlète sait qu’il va concourir pour la victoire et non que pour la performance. Prenons l’exemple des joueurs du top 5 dans le tennis, à chaque grand tournoi ils savent qu’ils vont atteindre le niveau ultime ou remporter la compétition, à l’instar d’un joueur issu des qualifications qui lui recherchera plus une performance.

Ce degré de compétition est plus remarqué chez les athlètes de haut niveau puisqu’ils se battent tous pour le même objectif. La recherche de la victoire est également présente à des niveaux de pratiques inférieurs. Par exemple, un enfant possédant le niveau « rouge » au tennis et s’inscrivant dans une compétition du même niveau va avoir la même envie de gagner qu’un joueur de haut niveau.

Ainsi, nous pouvons conclure cette sous-partie en disant que cette forme de compétition a pour seul objectif d’atteindre la performance absolue : la victoire.

b) La compétition pour la performance

Dans cette sous-partie, nous allons axer notre réflexion sur l’idée de la performance non pas absolue mais celle qui permet de montrer les capacités intrinsèques d’un sportif. Elle se concentre sur des athlètes qui n’ont pas un niveau de pratiques suffisant dans la compétition pour atteindre l’excellence. Prenons l’exemple du Marathon de Paris, certes le vainqueur a couru en 2 heures 5 minutes et 48 secondes ce qui est la performance absolue alors que d’autres boucleront cette course en plus de 4 heures qui est leur niveau de performance. Sans ambition de victoire, ces derniers ont pour seuls objectifs le dépassement de soi et le repoussement de leurs limites physique et morale, afin de se prouver leur capacité à atteindre leur propre objectif perso, une compétition faite à eux mêmes.

Ces sportifs ont alors pour seul moteur de motivation, le désir de concourir contre eux-mêmes en occultant complètement la notion de victoire finale. Ils savent qu’en atteignant leur objectif personnel ils obtiendront leur victoire sur eux-mêmes.

Appuyons ces propos avec l’exemple du Britannique Fauja Singh, qui a l’âge de 100 ans a atteint son objectif de terminer le marathon de Toronto en 2011, gagnant ainsi sa propre compétition.

Pour terminer cette grande partie, nous allons nous appliquer à mettre en évidence qu’un sportif sans prétention de victoire ou de démarche compétitive peut pratiquer une activité physique.

Prenons l’exemple de la savate bâton défense, les personnes s’inscrivant dans cette discipline non compétitive, ont pour seul objectif la compétition avec eux-mêmes au travers de l’apprentissage des techniques d’auto-défense. Ce type de sport se pratique en loisir du fait qu’il n’existe pas d’épreuve.

Ainsi, en conclusion de cette sous-partie, nous pouvons observer que la compétition peut également être perçue comme un combat personnel.

Pour conclure cette partie, dans le sport individuel que ce soit au travers de la victoire ou de la performance, la notion de compétition est présente mais à différents degrés. Elle ne sera pas vécu de la même manière selon le choix du niveau de la pratique sportive.

En conclusion, le sport collectif amène forcément une compétition pour la victoire, performance collective grâce aux qualités de chaque athlète.

La compétition au sein de sports individuels peut être vécue de différentes manières en fonction du niveau de la pratique et des propres motivations de chacun.

Le sport n’est donc que compétition mais avec 2 finalités (victoire pour le titre, victoire sur soi-même…).

Nous pouvons nous questionner sur les biens faits de la compétition et

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (50 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club