Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Etude du chapitre 1 de Candide, Voltaire

Par   •  28 Septembre 2018  •  1 147 Mots (5 Pages)  •  284 Vues

Page 1 sur 5

...

Par ailleurs cet extrait comporte d’autres satires. Une d’elles est celle de la noblesse. L’allitération en t présente dans le nom de baron « Thunder – ten – tronckh » souligne le ridicule du nom du baron et enlève tout dignité à sa famille. Ensuite, les raisons de la grandeur et la richesse de la famille Thunder – ten – tronckh sont absurdes. La puissance du baron se justifie juste par l’apparence son château. « Monsieur le baron était un des plus puissants seigneurs de la Westphalie, car son château avait une porte et des fenêtres. » La baronne se fait respecter grâce à son surpoids « Madame la baronne, qui pesait environ trois cent cinquante livres, s’attirait par là une très grande considération » l’usage d’un lien cause à effet absurde souligne que la famille Thunder – ten – tronckh ne doit sa richesse et sa puissance à aucune qualité réelle. Enfin le baron se croit le plus riche et plus puissant qu’il ne l’est vraiment. Le décalage entre la réalité et les rêves apparaît quand Voltaire met en parallèle la réalité (« chiens de ses basses – cours », « palefreniers », « vicaires du village ») et l’idée que se fait le baron sur sa richesse. (« meute », « piqueurs », « grand aumônier »)

Finalement, Voltaire fait une satire de la philosophie de l’optimisme. Cette philosophie est représentée dans le récit à travers le personnage de Pangloss. La science enseignée par Pangloss a un nom absurde : « la métaphysico – théologo – cosmolonigologie ». La répétition du son [o] dans le nom de cette matière souligne la pédanterie de la science. Voltaire a habilement glissé le mot « nigaud » dans « cosmolonigologie ». Pangloss réalise également des raisonnements faux sur la finalité des choses. « Les nez ont été faits pour porter des lunettes », « les jambes sont visiblement instituées pour être chaussée », « les pierres ont été formées pour être taillées ». L’accumulation de tels exemples construits à partir d’un schéma identique crée un effet comique pour le lecteur. Son discours comporte de nombreux connecteurs logiques mais articulés sans logiques. « par conséquent, ceux qui ont avancé que tout est bien ont dit une sottise ; il fallait dire que tout est au mieux » ; ses théories se fondent donc sur de feux rapports logiques.

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (43.7 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club