Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation et analyse tristan et iseut

Par   •  13 Décembre 2017  •  4 894 Mots (20 Pages)  •  578 Vues

Page 1 sur 20

...

4. L’espace

Premièrement, l'espace décrit et défini par l'action du Tristan est à la fois réaliste, légendaire et symbolique, c’est aussi un milieu empli de bravoure. On dit que c’est un espace réaliste, qui s’approche au réel parce qu’on on voit des régions qui existent :

Au début du roman on trouve déjà quatre régions autour les quelles va se dérouler l’histoire : Loonnois , une ancienne principauté de Basse-Bretagne, c’est le royaume du roi Rivalien, père de Tristan, Cornouailles, un comté d'Angleterre et une nation celtique situé à l'extrémité sud-ouest du pays ; c’est le royaume de l’oncle de Tristan, du roi Marc. La cour du roi s’établit à Tintagel une localité et une paroisse civile de la côte nord-ouest du comté de Cornouailles en Angleterre. Au fut et au mesure qu’on lit l’histoire on découvre des autres régions importants comme : Wexford/Weisefort, une ville du comté de Wexford en République d'Irlande c’est la terre où Tristan est sauvé par les philtres d’Iseut, Carhaix, une commune française en région de la Bretagne. Lieu d l’exile de Tristan, c'est une ville bretonne où Tristan se marie avec Iseut aux Blanches Mains et où il est mort et Carduel/Carlisle, une ville britannique située dans le Cumbria, en Angleterre, au sud de l’Écosse, dans les légendes arthuriennes Carduel est un des résidences du roi Arthur. Finalement, la seule ville qu’on ne sait pas si est réel est Kanoël. C’est où Tristan passe son enfance jusqu’à ce qu’il arrive à Tintagel. Elle peut être située dans la côte de la Bretagne près de Loonnois parce au début du roman il nous dit : «[…] le duc Morgan, s’étant abattu sur le Loonnois, ruinait se bourgs, ses camps, ses villes. Rivalien équipe ses nefs hâtivement et emporta Blancefleur, qui se trouvait grosse, vers sa terre lointaine. Il atterrit devant son château de Kanoël, confia la reine à la sauvegarde de son maréchal Rohalt […] Rivalien partit pour soutenir sa guerre ». (p.7-8). « Beau seigneur, on m’appelle Tristan ; et j’appris ces coutumes en mon pays de Loonnois » (p.11)

D’une autre part, l’espace nous offre une valeur symbolique ; il y a deux espaces très symboliques dans l’histoire :La Mer : Au début du roman, et comme on verra après, la mer est témoin de la naissance de l’amour entre Tristan et Iseut, elle est ainsi un symbole de connexion entre les deux amants mais à la fin du roman quand la mort de Tristan est proche la mer devient un obstacle pour eux : « Un vent d’orage grandit tout à coup, frappe droit contre la voile et fait tourner la nef sur elle-même. Le vent fait rage, les vagues profondes s’émeuvent, l’air s’épaissit en ténèbres, la mer noircit, la pluie s’abat en rafales. Haubans et boulines se rompent, les mariniers baissent la voile et louvoient au gré de l’onde et du vent. » (p.147).La Forêt : c'est l'espace naturel non domestiqué. Il représente un lieu où l'homme ne peut trouver sa place. Tristan et Iseut connaissent dans cette forêt une mort sociale, affective une déchéance physique, c'est un désert dans lequel l'homme se perd. La liberté qu'elle offre aux amants est une liberté toute relative puisqu'elle est sous haute surveillance : « Au fond de la forêt sauvage, à grand ahan, comme des bêtes traquées, ils errent, et rarement osent revenir le soir au gîte de la veille » (p.69). La forêt est un lieu de souffrances physiques et morales, est une véritable épreuve pour le couple. Ce n'est pas un endroit idyllique propice aux épanchements amoureux. La déchéance de Tristan et d'Iseut est le prix à payer pour avoir voulu échapper au bûcher.

Dans le cadre de l’organisation de l’espace on peut constater que les endroits ouverts son nombreux mais il n’y a pas beaucoup de lieux fermés. Lieux ouverts : Le verger : représente le lieu de l'amour et des rendez-vous clandestins des amants; la fontaine, le grand pin, le perron sont autant de détails qui caractérisent l'intimité loin des regards indiscrets c’est le lieu « le plus éloigné du château » (p.48). La nature est protectrice et complice des amants jusqu'au jour où le roi Marc les épie, caché dans le grand pin. On peut voir ici une polarisation dans l'espace de l'histoire mais cette polarisation est inversé : Le roi est sur le grand pin quand les épie donc, il est au-dessus des amants, comme dans la société au Moyen-Âge car le roi est le premier dans la hiérarchie sociale. Cependant, le couple peut voir l’image du roi réfléchi dans l’eau alors, ils peuvent feindre et inverser la réalité, il y a un inversement de la hiérarchie. Le dialogue improvisé entre les amoureux témoigne d’une parfaite maîtrise de soi et du langage. Loin d’être dérouté par la présence du roi dans l’arbre, le couple parvient à retourner habilement la situation Depuis cet épisode la nature n'offre plus la sécurité aux amants et elle est le décor d'une scène théâtrale où les deux acteurs jouent avec le mensonge et la vérité.La forêt du Morois: Forêt dans laquelle se réfugient les amants après avoir pu échapper au bûcher. C’est un lieu dangereux et qui impose aux amants une vie sauvage, précaire comme on a déjà commenté. Ils manquent de lait et de pain et ne survivent qu'aux talents de chasseur de Tristan. Ils ont maigrit et ils ont le teint pâle. « Ils ne mangent que la chair des fauves et regrettent le goût du sel. Leurs visages amaigris se font blêmes, leurs vêtements tombent en haillons, déchires par les ronces. » (p.69). La Blanche Lande : Lieu prévu pour le jugement d’Iseut, sur le fleuve qui marque la frontière entre la Cornouailles et le royaume de Logres, royaume du roi Arthur. Iseut passera la fange sur le dos de Tristan, déguisé en lépreux, le jour de son jugement.La Mer : La mer est très importante dans l’histoire car diverses histoires se déroulent ici. D’un côté Tristan est enlevé par des marchands de Norvège que lui portent sur son nef comme une proie. Cependant après huit jours de tempêté ils se rendent compte que la colère de la mer venait de Tristan et lui abandonnent dans une barque. La mer porte Tristan, sans le savoir, en Cornouailles, au royaume de son oncle et roi. Ainsi, il commence à servir le roi Marc. D’un autre côté, c’est dans le voyage en Irlande pour demander la main d’Iseut et pendant qu’ils sont sur la mer (atterris dans une île) que les amants boivent le philtre qui va les enchainer pour toujours. La mer est le témoin de l’amour des amants, l’amour fatal qui va porter le couple jusqu’à la mort, naît à la mer. « […] Tristan fit atterrir dans une île,

...

Télécharger :   txt (29.2 Kb)   pdf (78.4 Kb)   docx (23.3 Kb)  
Voir 19 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club