Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Boudon : la logique du social → introduction à l’analyse sociologique

Par   •  15 Janvier 2018  •  1 207 Mots (5 Pages)  •  290 Vues

Page 1 sur 5

...

Les effets de neutralisations → sont les situations où les changements individuels sont neutralisés au niveau collectifs

L’effet de divergence est illustré par le fait que le coût du statut social en terme d’investissement éducatif tend à augmenter

D’autres structures d’interdépendance provoquent des phénomènes de ségrégation, de frustration, ou d’amplification

- Sociologie et changement social : la dynamique des sociétés

- Les processus reproductifs

- Chaque processus de changement peut être schématiser par trois éléments : un élément central constitué par un système d’interdépendance, un environnement incluant des catégories d’acteurs, des variables historiques, économiques, enfin les produits ou les sorties du système d’interaction

Ces ensembles peuvent être liés les uns aux autres par des liaisons de causalités plus ou moins complexes

- Les processus reproductifs permettent d’expliquer la résistance au changement

Ces processus n’ont pas d’effets sur le système d’interaction, sur son environnement... → par exemple le cas du monopole industriel → on observe dedans des conflits entre le directeur et le contrôleur, son subordonné → leur rôle est flou → donc ils ont une marge d’interprétation → face à cette incertitude le directeur choisit la stratégie autoritaire et contraint le contrôleur à choisir la prudence et à se placer en position de retrait → alors cette organisation engendre un système de relation stable et répétitif

- Les processus cumulatifs

- Ils rendent compte des phénomènes de perpétuation du changement

Ils sont caractérisés par l’absence de modification de l’environnement, mais ils ont des effets sur le système d’interaction → exemple : division du L selon Durkheim

- Parmi ces processus, Boudon distingue le processus oscillatoire → lié à un contexte d’incertitude, et qui naît lorsque les agents projettent dans l’avenir les informations présentes → illustré par la succession de pénuries et de surnombres de médecins : entre le moment du choix de la formation et la fin des études, le nombre de postes se modifie

- Les processus de transformation

- Boudon propose la définition : les processus de transformation sont caractérisés par l’existence d’effets de rétroaction des sorties du système. Cette action sur l’environnement provoque à son tour une modification du système

L’origine de ce processus peut être endogène au système d’interaction

- Les individus font un appel à l’environnement → si un groupe de grande taille a des intérêts à défendre mais que chaque individu refuse d’en supporter le coût sachant que les bénéfices seront collectifs → alors recours à des entrepreneurs extérieurs visant à les organiser et les défendre entrainera un changement

- Une seconde forme correspond aux situations dans lesquelles l’agression de l’environnement provoque en retour une intervention des agents de l’environnement

Par exemple le blocage des loyers entraine la dégradation des logements qui peut contraindre à un retour à une politique moins sociale

Le changement peut aussi être exogène, suite à une modification intervenue dans l’environnement

Conclusion :

L’individualisme méthodologique remet l’acteur au cœur de l’analyse sociologique

Il rejette tout déterminisme et s’impose de situer toute action dans son contexte

La conception de l’acteur se révèle réductrice et les liens de parenté entre l’homo sociologicus et l’homo oeconomicus semblent très étroit

...

Télécharger :   txt (8.6 Kb)   pdf (47 Kb)   docx (573.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club