Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Robert clarke, les enfants de la science 1984

Par   •  25 Février 2018  •  1 704 Mots (7 Pages)  •  111 Vues

Page 1 sur 7

...

relation du couple sans interférence sur l'enfant, tant que le couple de parent est heureux alors l'enfant aussi et donc une psychologie de l'enfant normal

Avant tout, c'est le bien être et l'amour que l'on apporte à l'enfant qui prime sur le caractère du couple parental.

Contrôle des avancées biologiques

maîtrise de la manipulation du génôme ( possibilté de choisir les caractères spécifiques de l'enfant)

maîtrise des anomalies génétiques ( sélection des chromosomes pour éviter un éventuel problème de malformation ou de risques de maladie génétique héréditaire)

Polémiques :

*Religieuse : reproduction pas naturelle, l'enfant est le fruit d'un amour d'un homme et d'une femme, crainte d'un mauvais équilibre de l'enfant ( psychologie, manque d'un membre familial, éducation, idéologie..)

*Ethique : Médecine biologique : risques d'anormalité de l'enfant ( malformation, maladie ..)

*Lois : réglementation de l'adoption (couple marié ), réglementation de la génétique par des lois bioéthiques ( normes de pratiques, préservation de l'embryon et cellules embryonnaire, don d'organe)

Avec les nombreuses réglementations à la reproduction génétique naturelle ou biologique en France, de nombreux couples français font appel aux lois de pays voisin tel que la Belgique. Un couple femme/femme peut y avoir recours à l'insémination artificiel et un couple homme/homme y avoir recours à une procédure d'adoption. Depuis 2013, l'adoption par un couple de même sexe est accordé.

C- La formulation d'un jugement critique

Les moralistes autrement dit, les personnes contre les avancées dans la recherche biologique, sont justement les personnes qui donnent réflexion aux problèmes. En effet sans eux, il n'y aurait pas autant de loi interdissant la recherche sur les cellules embryonnaires, et de loi sur les normes de pratiques. Je trouves que tout bonnement ces moralistes sont un frein aux avancées technologiques, celles qui nous permettrait d'être peut être aujourd'hui à l'air où tout est robotisé ( ce qui nous y amène petit à petit si l'on regarde bien toute la technologie qui nous entourent).

Mais en même temps, ces moralistes ou militants pour la conservation de la tradition humain, de la tradition religieuse, sont en marge de l'évolution d'esprit du XXIe siècles. En gardant l'esprit ouvert sur toutes les technologies et sur toutes les visions d'un couple tel qu'il soit de personnes de sexe opposé ou de même sexe, je suis pour les avancées de la recherche biologique. Celle-ci permettrait avant tout de trouver des remèdes aux maladies qui sont dites incurables pour le moment ou encore contre les cancers de stade avancés, tout comme pour la recherche sur le reproduction biologique de l'Homme. Toutes personnes stériles ou ne pouvant avoir d'enfant dans leur vie de couples ( je parle ici d'un couple de deux personnes d'hommes), il est bénéfique qu'ils puissent avoir les mêmes droit d'être heureux en fondant une famille que ceux d'une famille Biologique ( de liens de parenté biologique). Que se soit par adoption, par insémination artificielle, ou par mère porteuse, je suis pour que les couples tel qu'il soit, aient une vie rempli de bonheur et d'amour à donner à leur enfant.

Un enfant adopté ou un enfant éprouvette (cas du bébé éprouvette Amandine), est à mes yeux un enfant déjà heureux d'avoir des parents qui l'accueil et qui seront l'aimer comme de vrai parents ( des parents biologiques). Avec la polémique des mariages gays qui ont fait fureux en 2013, avec de nombreuses manifestation contre le mariage et l'adoption à un couple gay, je suis enclin à donner tout mon soutient pour le mariage gay et l'adoption par un couple gay ( accordé en 2013). Je penses que toute personne mérite d'être heureuse et d'avoir les mêmes droits que tous, je parle du fait que peut importe l'attirance sexuelle de la personne, celle ci mérite d'être heureuse et de pouvoir fonder une famille. A cela je généralise aussi aux couples stériles qui désirent avoir un enfant mais aussi aux personnes seules qui désirent avoir un enfant sans pour autant être marié ou en concubinage.

Si je reprend les polémiques sur l'adoption d'un enfant par un couple du même sexe, je reléve que de nombreux moralistes accuseraient ce couple de mal éduquer l'enfant ( polémique religieuse). En priorité, je retiens le fait que ce couple souhaite rendre heureux un enfant en l'adoptant. Quoi qu'il en soit, ce coupe est tout aussi capable d'éduquer un enfant dans les mêmes valeurs religieuses, morales et civiques. Ce n'est pas parce que c'est un couple de personnes du même sexe que cet enfant sera éduquer dans des valeurs marginales. Au contraire cet enfant lorsqu'il grandira connaîtra l'amour inconditionnel de ses parents et aura un esprit ouvert sur la conception d'un couple en général. Il ne faut pas généraliser comme je peux l'entrendre, qu'un enfant ayant une mère et un père, est plus heureux qu'un enfant ayant deux mères ou deux pères ou encore un seul membre familiale. C'est les valeurs de l'amour que donnent le couple ou le parent à son enfant qui fait qu'il sera heureux ou pas (je parle ici de la méthode d'éducation qui est la même pour tous, non violence avec quelques petites réprimandations : fessées).

J'atteste aussi que ce n'est pas aux parents de dire aux enfants d'être ou ne pas être attiré sexuellement par tel ou tel sexe, mais à l'enfant lui même de trouver son attirance sexuelle. Un couple de parents de même sexe peut avoir autant de chance (ou de malheur si l'on regarde d'un point de vue négatif), qu'un couple de parents de sexe opposé, d'avoir un enfant qui se prédestinera à être attirer par une personne du même sexe que lui.

Je conclue en disant que ce qu'il y a d'essentiel dans l'homme, c'est qu'il puisse vivre dans le bonheur et comme il l'aura choisit et non dans une idéologie qu'on lui imposera.

...

Télécharger :   txt (10.9 Kb)   pdf (54.6 Kb)   docx (16.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club