Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Interrogation de lecture de poèmes

Par   •  20 Novembre 2018  •  742 Mots (3 Pages)  •  83 Vues

Page 1 sur 3

...

fois dans l’Airbus « Mesdames et messieurs, merci de bien vouloir attacher vos ceintures, nous entrons dans une zone de turbulence. »

L’avion pénétrait au milieu des montagnes de l’ Inde. Soudain le brouillard envahit le champ de vision des pilotes et, Georges s’exclama qu’il ne voyait rien. L’avion progressait toujours malgré les risques météorologiques. Brusquement un énorme bruit explosa dans l’air.

La voix se fit entendre de nouveau «  Mesdames et Messieurs, veuillez garder votre calme, une simple avalanche a été la source de ce fracas »

-Papa j’ai peur, dit la petite fille, les larmes aux yeux.

-N’aie crainte. Répliqua-t-il à son tour, malgré les mains moites qu’il essayait de cacher.

L’heure d’après se passa calmement malgré la panique des passagers.

En un seul mouvement, la petite fille se retourna et questionna son père :

- Papa, quelle est la chose qui brille derrière nous ?

Le père se retourna mais ne vit rien « Arrête de dire des bêtises ! Maintenant essaie de trouver du repos dans ton siège »

Dans la cabine de pilotage, l’atmosphère n’était également pas sereine ;

- Georges, nous sommes toujours dans les hauteurs et cette purée de pois ne cesse de s’amplifier ! Montons encore! Le radar nous indique que nous avons passé les Indes, nous sommes au Népal, l’Everest se dressera devant nous si nous ne montons pas !

- Hors de question, nous le contournerons !

- Nous ne le ferons pas ! C’est trop dangereux ! s’écria-t-il hors de lui !

Dans leur querelle, ils ne virent pas l’avion vaciller, trembler. Et avant même de se rendre compte de ce qu’il se passait, quelque chose percuta l’aile à bride abattue et l’engin alla s’écraser sur le flanc de la montagne.

On apprit plus tard, que l’avion n’était pas arrivé à destination, il était sorti des radars aux alentours de trois heures du matin, mais non suite aux montagnes et au brouillard funèbre, mais à cause ….

du petit garçon qui n’avait pas su lever le joystick et appuyer sur le bouton rouge à temps.

« Il est tard John, rentrons à la maison et laisse ce simulateur. »

« D’accord papa j’arrive ! »

...

Télécharger :   txt (4.9 Kb)   pdf (44.3 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club