Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Compte rendu théâtre - Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaud (mise en scène de Laurent Laffargue)

Par   •  30 Novembre 2017  •  1 321 Mots (6 Pages)  •  87 Vues

Page 1 sur 6

...

s’agit alors d’une symbolique très importante dans la pièce comme nous indique le titre Le jeu de l’amour et du hasard. C’est pourquoi c’est la première et la dernière image que nous présente le metteur en scène. Ces images font partie des rares moments pendant lesquelles la lumière est différente et est uniquement centrée sur le tourniquet qui tourne seul et pas sur la totalité du décor. Un second disque plus grand entoure le premier. Celui-là contient des portes qui symbolise à la fois un simple passage d une pièce à l’autre mais aussi le passage d’une idée à l’autre. Par exemple, une scène nous a particulièrement marquée par son esthétisme et sa symbolique. Il s’agit du moment où nous avons l’impression d’être dans la tête de Dorante. En effet, la lumière est moins abondante et tandis que Dorante reste le regard fixe et vide vers le public, chaque personnage défilé chacun leur tour sur le plus grand disque. chacun d’entre eux avait adopter une pose illustrant leur situation par rapport à Dorante. Les portes bougent et inverse leur fonction initiale. Normalement nous venons à la porte pour l’ouvrir, ici la porte tourne pour nous laisser entrevoir derrière. Ainsi le metteur en scène joue des mouvements du décor pour passer d’une pièce à l’autre ou encore pour reproduire l’atmosphère de la scène: “L’espace, en perpétuelle métamorphose, révèlent les mouvements intérieurs qui les travaillent, à l’insu de leur conscience.” Laurent Laffargue. Quelques moments oniriques fixent le désarroi de l’un ou l’incertitude de l’autre, et les déplacements symétriques fonctionnent comme des effets de miroir. Ce décoré permet de nous faire voir toute les pièces avec des transitions très esthétiques ce qui nous donne l’impression que le spectateur est omniscient.

Quant aux lumières, elle sont rarement modifiée , la plupart du temps elles éclairent toute la scène mise à part quand le metteur en scène veut nous faire comprendre que nous sommes dans la tête d’un personnage ou quand un personnage se trouve dans le public. Pour ce qui est de la musique, c’est toujours la même qui paraît mystérieuse et illustre parfaitement la tristesse et le comique de la pièce à la fois, elle est souvent utilisée à l’occasion d’un changement d’état morale comme quand Sylvia devient bouleversée par sa situation ou alors pour un changement de scène.

BILAN CRITIQUE

Cette pièce nous a beaucoup plu, tout d’abord parce qu’elle nous a fait rire. Notamment grâce au comique de situation et le comique de geste des personnages mais aussi par l’humour moderne ajouté comme lorsque Arlequin déguisé en Dorante fait son entrée au téléphone et fait semblant de faire commerce avec des Chinois. De plus la complexité du décor nous a impressionné, il semblait se fondre parfaitement dans la pièce et la coordination de ce plateau, des personnages et de la mise en place du décor étaient très bien orchestrés et donnait une dimension esthétique importante à la pièce . En outre, les acteurs nous ont beaucoup plu. Nous avons trouvé leur jeu très bon. Enfin, le fait de remettre cette scène dans notre époque nous fait nous sentir concerné comme l’était le public de Marivaud et met en lumière l’importance des apparences qui persistent dans notre société

Tous ces éléments ont fait de cette pièce une réussite à nos yeux.

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (75.6 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club