Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique sur L'Ile aux esclaves de Marivaux

Par   •  4 Avril 2018  •  980 Mots (4 Pages)  •  570 Vues

Page 1 sur 4

...

Son but est de libérer la rancœur de C et arranger les relations.

II/ 1) l.48 : discours indique sa classe sociale, elle a peur de s'adresser à sa mai.

Description progressive de manière péjorative

1er portrait : discours brut : description générale → phrases partent dans tout sens « elle est triste, gaie, silence .. »

Petit à petit parole se libère : repliques plus longues

2ème portrait : apparence, comportement quand Eu est belle et 3 ème : mal réveillé

→ lunatique, Euphrosine change

→ phrases juxtaposées : « Madame se lève, … » «Madame a mal reposée »

acc et repet l.14

Elle déverse des images sans les analyser. Ironique « voilà ma chère maîtresse »

2) critique virulente envers sa mai. mondaine et narcissique, l'auteur fait une critique de la noblesse et de la relation m-v

Eu confuse « je ne sais où j'en suis »…

Différence de répliques → domination de la servante

Marivaux présente explicitement le caractère d'une maitresse coquette et dépendante des autres.

III/ 1) Les répliques de T révèlent les réactions d'Eu l.4,550. On imagine très bien le jeu de l'actrice, son visage.

Souffrance : répliques brèves

dépossédée de la parole car CL domine et de son identité « je ne sais où j'en suis »

question rhétorique → souffrance l.3

2) 2 portraits ds situations différentes et un portrait d'intro

L.9 à 19 : portrait général avec Eu changeante avec des oppositions : « tristesse joie contente fachée » et de nbx aj qui la définissent. Ce qui ressort : « coquette et vanité »

1 er portrait : question de l'apparence

2 portraits en actes : en parallèle :( belle et mal réveillée ) liés par un connecteur logique : « au contraire »

1 er por en acte : voc mélioratif → exemples

conséquence de sa beauté → vie sociale intense

Son visage devient chose.

2ème por : voc péjoratif centré sur visage ( l.31 et 34 et 35 )

conséquence→refus vie sociale : elle doit se dissimuler dans une sc mondaine l.45

Critique sociale : Cl critique l’importance du paraître ( noblesse) → mensonges, artifices, pas d'amitié(l.41), dépendante du regard des autres

Marivaux montre la cruauté des relations mondaines

Passage comique : mise en abyme : gestes de Cl elle varie les tons dans les 2 portaits en actes.

Mise en scène importante.

Conclusion : scène qui joue le rôle d'une thérapie mené par T qui a pour but de libérer Cl et donner une leçon à Eu. À travers le por d'Eu, Marivaux critique la société mondaine. La prétention du théâtre corriger les mœurs par le rire, principe d'Horace.

Ouverture : autre dramaturge → Beaumarchais (relations maître-valet) OU

Comparaison avec Dom Juan : ces relations sont un thème traditionnel des comédies depuis l'antiquité chez Aristophane ou Plaute et surtout Molière.

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (50.4 Kb)   docx (573.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club