Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique Incipit, Jacques Le Faltaliste et son maître

Par   •  4 Octobre 2018  •  682 Mots (3 Pages)  •  480 Vues

Page 1 sur 3

...

- «après le dîner» «la nuit les surpris» «au milieu des champs»

Intrigue imprécise → jacques doit faire le récit de ses amours

Cadre général de l'histoire attique → axés sur le récit, «tout ce qui nous arrive ici

bas était écrit là haut»

Genre du roman flou → théâtral = didascalie ect

-comédie = comique de geste

- picaresque = « les bonnes et mauvaises aventures» «d'embarquer Jacques pour les

îles» «en leur faisant courir chacun tous les hasards»

- d'amour= chps lexical de l'amour «amoureux» «ces amours» «amours de jacques»

-d’apprentissages= il a appris de son capitaine que s'enivrer entraîne des problèmes il

prends les coups qu'il a reçu avec son père

- philosophique = choix du surnom adepte au fatalisme, c'est jacques qui explique à son

maître sa vision de la vie

Cette situation initiale atypique et ce mélange des genres, et notamment le roman

philosophique, indique une forte présence de l'auteur des Lumières: Le roman est un genre

minoré, les philosophes font partis de ses détracteurs

Lecteur déconnecté, il devient narrataire = les codes ne seront pas respectés

Dialogue ironique entre l'auteur via son narrateur et le lecteur via son narrataire

Jacques=Diderot → philo caractéristique à part entière du personnages

Véhicule implicitement les idéaux de l'auteur: liberté de penser attribué au fatalisme

athé= ironie: «Dieu sait les bonnes et mauvaises...»

Porte parole philosophique: dénonce l'esclavage comme L’île aux esclaves, Marivaux

les esclave deviennent maître et inversement

Maître s'acharne sur son valet alors qu'il disait «Pourquoi donner au diable son

prochain? Cela n'est pas chrétien» SATIRE SOCIALE ET CULTURELLE A.R

Dans ce type de roman, le narrateur, maître absolu du destin de ses personnages intervient

dans l'orientation de l'histoire et mêle son destin à le leur. Dans cette perspective des

critiques ont vu en Diderot le précurseur de «l'ère du soupçon» de Nathalie Sarraute

...

Télécharger :   txt (4.8 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (572.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club