Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Entreprise et environnement

Par   •  25 Janvier 2018  •  1 214 Mots (5 Pages)  •  429 Vues

Page 1 sur 5

...

- Moi j’ai noté plus ceci : le pris des permis p* est-il influencer par l’allocation de dépollution ? Non, change le volume des permis échangés ou le sens des échanges ou le coût du trading mais en aucun cas le prix p* des permis ! Selon Montgomery, peu importe l’allocation initiale, le pris d’équilibre ne change pas et l’efficacité économique est assurée. [pic 5][pic 6]

- Qu'est-ce qui influence le prix d'équilibre des permis?

Le nombre de permis et/ou l'effort de dépollution.

Le prix va être fixé tel que tous les coûts marginaux seront égaux.

On peut représenter le prix en fonction du quota total, macro économiquement.

- [voir graphe slide 14, module 3] L'effondrement du prix des permis : est-ce un crash boursier? Est-ce une bonne ou une mauvaise chose?

Un crash boursier c’est quand la valeur d’une action diminue et donc que le capital de la firme disparait. Le prix du CO2, ce n'est pas une action, c'est plutôt un bien. Donc on n peut pas parler de crash boursier.

C'est une bonne chose. Si le prix chute, pour l'ensemble de l'économie, l'effort de dépollution est faible. Comme c'est peu couteux, on peut réduire le nombre de permis pour inciter à faire plus d'efforts.

Le régulateur surestimait le coût de dépollution des firmes. La courbe (Cm: coût marginal de dépollution) est donc en réalité plus plate que prévue (dans la réalité, on a plutôt une courbe qu'une droite). Le marché a donc permis de révéler que le prix de dépollution des firmes était faible.

Quand les prix baissent, les firmes qui achetaient achètent plus et celles qui vendaient vendent moins car elle ont moins d'incitant à dépolluer. En effet, avant, ces dernières pouvaient gagner de l'argent en revendant des permis et devaient pour se faire dépolluer plus. Maintenant, ca ne rapporte plus rien de les revendre.

Par contre, on ne sait pas ce qui se passe au niveau d'une firme. Si le prix chute, au global on est contente, mais au niveau local, on ne sait pas. Les histoires micro et macro sont liées mais déconnectées en partie.

- [Méthode de prix hédonistes] Est-ce qu'il faut compenser les riverains pour les nuisances liées à un aéroport?

Tout d'abord, qui faut-il compenser? Les habitants? Les propriétaires?

Ensuite, ils ont acheté la maison en connaissance de cause donc pourquoi les compenser? Il y a d'ailleurs de fortes chances qu'ils aient acheté la maison moins cher. Donc, si la maison a été achetée en connaissance de cause, il ne faut pas compenser. Si par contre les routes ont été changées et que j'ai acheté ma maison quand il n'y avait pas de bruit, je subis une décote. Dans ce cas, il faudrait peut-être compenser.

Si toutefois il y a compensation, il faut une politique qui empêche aux propriétaires de construire des tours sous les routes pour récupérer un maximum de compensation.

- [Par rapport à la question précédente] Est-ce que compenser les riverains conduit à l'optimum social?

La nature du problème est que c’est une externalité négative qui conduit à trop de pollution. A cela s’ajoute une dimension spatiale. Il y a une mal répartition sur la terre (routes d’aviation belges). Est-ce qu’une taxe de Pigou sur le bruit des avions serait une solution ? Le montant total de pollution sonore va bouger pour payer moins mais ne va pas réduire la dimension spatiale pour autant.

- En conclusion, la théorie ne nous suggère rien !

...

Télécharger :   txt (7.7 Kb)   pdf (48.7 Kb)   docx (14.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club