Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Commentaire-La mort et le Bucheron-La Fontaine

Par   •  3 Septembre 2018  •  918 Mots (4 Pages)  •  475 Vues

Page 1 sur 4

...

- Discours émouvant

L’auteur décide d’utiliser le discours indirect libre pour distraire le bilan négatif de la vie du Bucheron. Le Bucheron se pose des questions rhétorique qui nous montre as vision non objective, il se plaint. Au vers 9, il ya 2 hémistiches qui sont en parallèle et qui sont négatif avec ses difficultés de survie et de travail. Au vers 10 et 11, on voit une énumération sur les charges, qui sont complètes les charges familiales, les charges des impôts et les charges du créancier (financières, banques). Il a un vison négatif pessimiste de sa vie. Au vers 15 et 16, La Fontaine utilise le discours direct pour endure le personnage plus réel, il y a un renversement d’état d’esprit, c’est une réaction humaine face à la mort ce qui rend réel.

Transition :

Nous venons de voir que le personnage fait pitié au lecteur mais pourtant il va nous proposer un regard ironique sur la condition humaine.

- Regard ironique de La Fontaine sur la condition humaine

- Un portrait caricatural

On peut voir une exagération sur la pénibilité du travail du Bucheron. Une exagération qui accumule sa souffrance, l’Age et le travail. Au vers 4, son attitude est exagère, il a une difficulté de sa marche « tachait de gagner », un archaïsme qui insiste sur la petitesse, misérable de la maison « sa chaumine », une maison inconfortable, et insalubre « enfermée ». L’ironie repose donc sur le misérabilisme qui est exagère.

- Ironie dans le discours

Au vers 7 et 8, il y a 2 questions rhétoriques qui sont exagère, qui sont des hyperboles (vers 7) et une exagération (vers 8) de sa situation. Au vers 10, l’auteur décide d’utiliser une énumération sur l’évocation de la famille, un choix no imposé. L’ironie repose sur la famille qui est voulu et souhaités. Il utilise le discours indirect et la Mort souligne l’obscurité du vœu du Bucheron. Il utilise aussi le discours direct, l’ironie repose sur l’aspect symbolique du fardeau qui est à présent accepte. Il y a aussi un double sens avec l’excuse vis-à-vis de la Mort et en rapport avec la condition humaine (le Bucheron est épuisé et vieux).

Conclusion :

En réponse à notre problématique, nous mettons en avant l’intérêt qui réside d’abord sur la leçon de vie donné par la fable, c’est une caricature de tous les hommes. La Fontaine pousse le lecteur à se remettre en question et à accepter la condition humaine.

...

Télécharger :   txt (5.6 Kb)   pdf (46.5 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club