Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse le dormeur du Val, Rimbaud.

Par   •  3 Mars 2018  •  1 038 Mots (5 Pages)  •  1 091 Vues

Page 1 sur 5

...

- Présenté des pieds à la tete lieu des émotions

- Thème du sommeil mit en valeur : champ lexical « dort » « berce » « somme » « lit » « dormeur » + thème ds le titre + place stratégique des termes avec des rejets v.7 et v.10→mot « somme »+répétitionde « dort »v.7 et v.9

- Impression de bien etre et de calme : répétition du verbe « sourir »(v.9 et 10) + vers 9 contre rejet et v.10 premier mot = mise en valeur

- Rejet du mot « tranquille » au dernier vers pour marquer le lecteur

CCL : Poème qui ressemble bien à un tableau représentant un H endormi ds un joli décor naturel. Ms cette impression trompeuse permet à Rimbaud de mieux surprendre le lecteur, puisque le but est de dénoncer la guerre

II- La démonstration de la Guerre

- Un personnage fragile et innocent

- Par son age : adj jeune = première caract. + « enfant » v.10 = comparaison

- Par son teint pale v.8 et malade v.10

- Par sa fragilité : tete nue (=plus de casque=plus de protection) + mention du mot nuque (partie du corp fragile)

- Par sa posture : étendu v.7+ bouche ouverte + voc du sommeil = impression d’abandon.

CCL : But de l’auteur : déclencher la compassion par un registre pathétique. Pr marquer le lecteur, Rimbaud cherche à surprendre par des oppositions et des ruptures.

2)Un jeu d’opposition et de ruptures.

- Ds la forme : ressemble à un sonnet mais contient des libertés au niveau des rimes : Rimes croisées au lieu de rimes embrassées + pas les meme rimes ds les 2 quatrains.

- Ds le ryhtme : en alexandrins mais avec des rejets et des contre-rejets (v.3 v.4 v.7 v.14)

- Jeu sur les oppositions avec : un oxymore (haillons VS Argent v.3) = pauvreté VS luxe

Couleurs : vert h-24 sauf v.14 :Rouge

Les émotions : sourire/Malade

Sensations : chaudement/ froid + Parfum/pas frissoner

CCL : Le but est de surprendre car tt ce poème repose sur sa chute.

- Chute et relecture

- Principe du sonnet : Chute au dernier vers → « 2 trous rouges » : on pensait au sommeil (« le dormeur ») mais il est mort. Mort exprimée de façon indirecte, réaliste et détaillée : nombre(2), blessure(trou), violence(rouge), endroit(côté droit)

- Mort mise en valeur par l’opposition avec «tranquille » en rejet en debut de vers

- 2ème lecture qui montre une mort présente toute au long du poème :

- Titre : le dormeur = euphémisme pour ne pas dire mort

- « trou » v.1 = tombe

- Bouche ouvert v.5 = position du mort

- Nuque baignant v.6 = dans le sang

- étendu + teint + pale + malade = symptômes du mort

- main sur la poitrine + étendu = posture du mort

- v.12 allitération en « f » + négation = il ne respire plus.

CCL GENERALE : Rimbaud cherche à dénoncer la guerre ds ce poème dont le titre est un euphémisme trompeur. En effet, il décrit un jeune soldat allonger ds la nature, et on comprend qu’au dernier vers qu’il est une des victimes de la guerre franco-prussienne. Le registre pathétique va émouvoir le lecteur. Rimbaud donne une vision esthétique de la nature qui semble être la seule amie de cet H.

Ds le meme recueil « Poésie » on trouve des poème + légers qui datent de la meme époque. « Au cabaret vert » parle d’une fugue de l’auteur et un déjeuner dans un café. Il exprime ici la liberté, la joie de vivre par des petits détails du quotidien.

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (125.5 Kb)   docx (573.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club