Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse, Les Confessions, Rousseau.

Par   •  15 Juin 2018  •  770 Mots (4 Pages)  •  596 Vues

Page 1 sur 4

...

- « comme on dit que les espagnols jouent aux échecs » l.9 : la pensée de Rousseau et lente mais efficace, par ailleurs Rousseau était un passionné d’échecs, nouvelle forme de mise en valeur de ses compétences.

- Comparaison à l’opéra italien. Rousseau se présente comme un homme instruit, d’autant plus qu’il a lui-même composé un opéra.”Le devin du village” en 1752

- « je fais d’excellents impromptus à loisir » (ironie) l.8 « peu d’auteurs m’auraient surpassé » (masi ce n’est pas le cas à cause de cette dualité: conditionnel) : Rousseau vante ses capacités intellectuelles, sa culture mais aussi ses qualités d’écrivain.

b) Un homme qui a de l’humour (sous partie remplissage…)

- Ironie sur les impromptus à loisir, tirés des Précieuses ridicules.

- Rousseau fait dévier le rire sur d’autres personnalités, notamment le duc de Savoie. On trouve des individus plus lents d’esprit. Il se moque de personnages auxquels il s’identifie. Seul passage au discours direct.

c) Une sensibilité préromantique (qui pourrait expliquer, justifier cette dualité)

- aux lignes 4 et 5 : métaphore filée du feu, qui met en valeur d’un côté ses atouts « éclairer » et ses dangers « éblouit », « brûle » : même si les passions ont des conséquences négatives, elles permettent d’éclairer l’esprit de Rousseau

- « je sens tout et je ne vois rien » l.5 et « je ne vois rien nettement » l.15, « Le sentiment, plus prompt que l’éclair vient remplir mon âme » l.5 : oppositions révélatrices de la nuance des passions dans l’esprit de Rousseau. Les passions ne sont pas tout à fait mauvaises car elles donnent matière à l’esprit même s’il ne peut pas l’appréhender, le voir immédiatement.

- « moi », « j’ » « mon », « m’ » : omniprésence de pronoms personnels de la première personne du singulier qui annoncent l’autoportrait + dimension romantique « le moi ».

- métaphore de l’opéra italien

Ouverture : Mémoires d’outre-tombe, première autobiographie romantique.

...

Télécharger :   txt (4.8 Kb)   pdf (44.4 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club