Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Historien et les mémoires de la seconde guerre mondiale

Par   •  11 Octobre 2017  •  958 Mots (4 Pages)  •  102 Vues

Page 1 sur 4

...

de 76 000 juifs de France (dont 11 000 enfants, et 2 500 survivants). Juste après le SS Klaus Barbie montre comment il a participé au génocide en France.

Le négationnisme apparaît de plus en plus par le biais d’ouvrages d’auteurs d’extrême droite qui démentent le génocide juif, les chambres à gaz,... Cependant en 1990 est votée la loi Gayssot qui pénalise la négation du génocide des Juifs.

Entre 1970 et 1980 la collaboration et la participation des autorités françaises au génocide est montrée aux Français dans le film " le chagrin et la pitié " (1971). Robert Paxton publie en 1973 un livre sur le régime de Vichy à partir d’archives dans lequel il montre le rôle de la Collaboration avec les Allemands et prouve que Pétain n’avait pas protégé les Français avec la théorie du "glaive et du bouclier" Pétain (le bouclier) protège les Français pendant que De Gaulle (le glaive) combat les Allemands. Lors des procès de Paul Touvier, chef de la milice de Lyon, René Bousquet, secrétaire général de la police de Vichy, ainsi que Maurice Papon, haut fonctionnaire et secrétaire général de la préfecture de la Gironde, condamnés pour "complicité de crimes contre l’humanité" dans les années 1990, des historiens tel que Paxton seront appelé "à la barre" pour donner leur avis en tant que témoins historique.

Au début des années 1990 les français oublient le mythe resistancialiste face à la vérité qui éclate.

Le général De Gaulle ne reconnait pas sa responsabilité face à la France Vichy, pour lui la France c’est la Résistance.

En mai 1995 le président Jacques Chirac (gaulliste) prononce un discours en commémoration à la rafle du Vel d’hiv en juillet 1942 (plus de 13 000 juifs dont 4100 enfants et 100 survivants) et reconnait que l’Etat français a commis des "fautes".

En 2005, est inauguré le mémorial de la Shoah à Paris. Les "justes" qui ont aidé et protégé juifs pendant la seconde guerre mondiale sont honorés au Panthéon ainsi que quatre résistants: Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay, en 2014.

Les "malgré-nous", Français d’Alsace-Lorraine forcé à intégrer l’armée allemande sont considérés comme victimes du nazisme en 2010 ; seuls les Tziganes, victimes du nazisme n’on pas de reconnaissance officielle.

Les historiens ont joué un rôle important dans la restauration des mémoires de la seconde guerre mondiale. C’est grâce aux travaux d’historiens étrangers que ces évolutions ont été possibles par leur liberté et leur externalité face au contexte résistancialiste. Les historiens, tel que Robert Paxton, ont participé à la mémoire de la seconde guerre mondiale en étudiant et en mettant en parallèle discours d’hommes politiques, intellectuels, artistes, archives personnelles et témoignages ainsi qu’en objectivants les différentes mémoires individuelles et collectives.

...

Télécharger :   txt (6.1 Kb)   pdf (68.4 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club