Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les limites externes de l'UE

Par   •  26 Juin 2018  •  1 208 Mots (5 Pages)  •  98 Vues

Page 1 sur 5

...

Tous ces avantages attirent un grand nombre d'immigrants qui voient l'UE comme une ultime chance de s'en sortir. Néanmoins, l'Union européenne continue de contrôler de plus en plus ses frontières.

Au total, 1,4 million de citoyens de pays tiers ont immigrés dans l'un des Etats membres de l'UE en 2013. D'après les statistiques, le nombre de migrants en Europe est passé de 283000 en 2014 à plus d'un million en 2015. Voyant une forte hausse de l'immigration, les autorités européennes ont alors mis en place des moyens de gestions et de surveillance aux frontières externes de l'UE. Ainsi en 2005, l'agence européenne Frontex a été crée dans l'objectif d'instaurer une meilleure gestion. Cette organisme comprend une modernisation importante des infrastructures techniques et l'organisation de nombreuses opérations conjointes avec les pays membres. En 2014, il y a également eu l'instauration d'équipes d'intervention rapides aux frontières nommées RABIT. Ces dernières sont appelées s'il y a des situations urgentes résultant d'un afflux massif d'immigrants clandestins. De plus, les opérations de surveillances ont été considérablement renforcées en 2015 au niveau des frontières maritimes, principalement entre la Lybie et l'Italie afin d'apporter un soutien à une Italie débordée. Enfin, des équipes ont pour mission d'établir l'identité des migrants et d'autres ont celles d'organiser le retour pour ceux qui ne sont pas autorisés à rester dans l'UE.

Le dessin de Chappatte représente une cinquantaine de réfugiés arrivant par barque une sur une île Italienne nommée Lampedusa. On peut d'ors et déjà remarquer l'exagération de l'auteur concernant le nombre de migrants et la taille ridicule du bateau. Ensuite, on peut observer une diversité des visages et des vêtements : certains sont démunies, d'autres admirateurs, d'autres encore font des sourires. Cette diversité représente les différents pays dont sont originaires les ressortissants. En arrière plan, on peut voir trois observateurs vivant dans l'Union européenne. On remarque qu'ils se préocupent exclusivement du policier qui semble être submerger par la foule et semblent ne pas voir la cinquantaine de réfugiés qui affluent. Le policier représente ici le contrôle des frontières de plus en plus débordé tandis que les observateurs représentent les autorités européennes. On peut aussi voir la contradiction entre la banderole de bienvenue et le panneau accroché à celle-ci "NO ENTRY". Ceci montre que l'UE donne en premier lieu un espoir aux réfugiés puis leur interdit l'entrée sur leur territoire. Cette impression est renforcée par la présence du mot "HOPE" sur la barque. Enfin, on peut aussi s'apercevoir que les européens sont placés au dessus des immigrés sur le dessin pour montrer la supériorité des européens face aux ressortissants des pays défavorisés. Patrick Chappatte souhaite ici dénoncer la situation précaire d'aujourd'hui concernant l'immigration dans laquelle l'UE n'arrive plus à trouver de solutions viable.

Ce dessin de 2013 était donc en quelque sorte visionnaire puisque l'immigration aux frontières de L'Union européenne ne cesse d'augmenter.

...

Télécharger :   txt (8 Kb)   pdf (48.8 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club