Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La prohibition de l'alcool de 1920 à 1933 aux Etats-Unis

Par   •  18 Avril 2018  •  5 408 Mots (22 Pages)  •  89 Vues

Page 1 sur 22

...

d’alcool que nous n’en consommons aujourd’hui. Nous pouvons dire que les alcools

forts sont le péché mignon des Américains. Cela peut s’expliquer par les origines du

pays qui étaient des colons Irlandais et qui ont amené leurs savoir en terme de

distilleries d’alcool. Donc, pour lutter contre l’alcoolisme, des associations virent le jour

dans le but de mettre en place la modération voir l’interdiction de l’alcool. L’alcool était

vu comme la principale responsable des problèmes de l’époque tels que la violence et

l’endettement. Ces nombreux organismes prirent le nom de ligues de tempérance et

les pasteurs de l’Église ont été les instigateurs de ces ligues avec l’aide des

mouvements féministes. Née des efforts des partisans du mouvement pour la

tempérance, la prohibition interdisait la vente et la consommation d’alcool. Si cette

mesure législative fut établie en 1920 pour se terminer treize ans plus tard aux États-

Unis, elle ne dura pas aussi longtemps au Canada.

Entre autre, ces ligues de tempérance dénonçaient l’arrivée massive d’immigrants de

l’Europe de l’Est et de l’Italie, qui étaient de grands consommateurs d’alcool.

Il faut bien se remettre dans le contexte de l’époque où l’Amérique était très

croyante. Les Américains

considéraient la lutte contre l’alcool

comme une guerre sainte, un genre[pic 5]

de combat qui permettrait de laver

leurs péchés et de propager leur foi.

L’abus de boissons alcoolisées était

associé à divers maux et délits que

les mouvements pour la tempérance

souhaitaient réduire. Ces mêmes

mouvements ne tardèrent toutefois

pas à réclamer la prohibition pure et

simple de l’alcool. Pour eux, cette

noble cause deviendra une fixation nationale, qui sera le remède à tous les désordres

politiques et sociaux de leur temps. L’efficacité de la ligue de tempérance est

considérable et quelques années après sa création, la prohibition débutera dans

certains états. La ligue est considérée comme un des premiers lobbys modernes et est

très influente à Washington! Elle est prête à tout pour arriver à son but et fait des

alliances politiques avec un peu tout le monde tel que le KKK, les démocrates, les

républicains, Henry Ford, etc...

On peut donc dire que les autorités religieuses ont été un facteur important en

faveur de la prohibition.

Au Canada, les causes ayant amenées à la prohibition sont sensiblement les

mêmes mais les gens et le gouvernement sont beaucoup moins chaud à l’idée. C’est

pourquoi, la prohibition durera beaucoup moins longtemps au Canada et encore moins

longtemps au Québec, voir quelques semaines seulement.

On entre dans le déroulement…Les femmes étaient très actives dans le combat contre l’alcool car elles étaient

souvent les premières victimes de leurs maris qui les maltraitaient et dépensaient tout

l’argent dans l’alcool. La prohibition était donc souhaitée par beaucoup de femmes,

qu’elles soient filles, mères ou épouses...

Une autre cause de la prohibition s’explique par le fait que durant la première

guerre mondiale, la consommation de bières est considérée comme une trahison

puisque les États-Unis sont en guerre contre les Allemands et que ces derniers sont

associés à la bière.

Nous pouvons également ajouter que pour certains, l’alcool faisait parti du

progrès social mais pour d’autres, ils préféraient le rejet de cette modernité et le retour

à leur Amérique traditionnelle. Il faut bien voir que, dans les territoires reculés de

l’Ouest, comme dans les campagnes du Sud ruinées par la guerre, comme dans les

faubourgs des grandes villes et leurs taudis ouvriers, l’alcool fait des ravages au niveau

de la pauvreté, des maladies, de la violence, etc... La fierté nationale est menacée!

Dans le Sud rural, on aime à opposer la vie simple des campagnes aux existences

dépravées que l’on mène dans les villes du Nord. Pourtant, on buvait dans le Sud

également! Donc, les villes du Nord-Est avec tous ces nouveaux immigrants, ont,

toujours selon le Sud rural, une influence néfaste et même le Ku Klux Klan prendra ainsi

fait et cause pour la prohibition et l’alcool deviendra un ennemi à abattre au même titre

que les Noirs, les Juifs...

On

...

Télécharger :   txt (36.8 Kb)   pdf (91.8 Kb)   docx (34.6 Kb)  
Voir 21 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club