Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les indépendances américaines

Par   •  3 Novembre 2018  •  1 074 Mots (5 Pages)  •  101 Vues

Page 1 sur 5

...

sont quand ils théorisent une doctrine américaine de libre-échange contre le libéralisme anglais. Voila peut être un début de sentiment national, ils réfléchissent ensembles. Ils se constituent en groupes contre les anglais. D’autre part quand ils annoncent leur indépendance politique, il le font au nom des droits de l’homme (pas national), ils le font aussi en tant que propriétaires des terres. Pour l’Amérique du Sud ce qui pousse ces révolutions c’est l’instabilité de la monarchie espagnole. Le pactisme est une idée que le pouvoir du monarque ne lui est pas concédé par Dieu mais par le peuple. Donc quand le peuple n’aime plus son Roi, le pouvoir doit revenir au peuple. Ce n’est pas révolutionnaire ni républicain. Mais le peuple n’accepte pas Ferdinand, on créer des juntes dans toutes les colonies. La création des juntes n’est ni révolutionnaire ni indépendantiste et n’a donc rien de national. Les juntes s’organisent en suivant les frontières internes des provinces espagnoles. Ces juntes ne sont pas contre la métropole. Les colons font la même chose que les espagnols au même moment. Dans ces juntes on voit les effigies du Roi. Ce qui va conduire au processus d’indépendance est l’attitude des juntes centrales contre les provinciales. Les juntes espagnoles vont envoyer 2 représentations contre 1 pour les colonies. Les colonies se sentent trahies, elles veulent l’égalité. La junte centrale décide de créer le terme colonie, ce qui va créer une réaction de rejet. Ils veulent être des espagnols comme les autres. Pas de sentiment national non plus.

C- Les unions peuvent-elles permettre une vision nationaliste ?

Au lendemain de l’indépendance américaine les colonies se séparent. Ils n’arrivent pas à se mettre d’accord. Le seul moyen de réduire les velléités nationales est de créer un Etat Unitaire. Donc on cherché à créer un état national seulement pour mettre fin aux divers problèmes de velléités nationales. Donc on créer la fédération américaine sans aucun sentiment national exprimé. La division de l’Amérique du Sud ne correspond pas non plus à des sentiments nationaux mais seulement parce que les juntes faisaient des guerres entre elles.

Il n’empêche que les révolutions ont accouché d’idées de nations.

A- Les armées révolutionnaires

Les armées de toute Amérique créent des sentiments nationaux. Toutes les classes sont représentées dans les armées, les hommes viennent de toutes parts du territoire. Au coeur des armées se créé donc un certain nombre de valeurs et de proximités.

B- Des processus de révolutions politiques

Elles donnent naissance à des républiques; à des constitutions libérales. Ainsi une nation politique est créée, ce qui créé des nations culturelles et des sentiments nationaux. Parce que ont été créées des nations politiques des sentiments nationaux apparaissent aussi.

C- Les élites ont utilisé le sentiment national

Les sociétés coloniales étaient des sociétés très traversées par des conflits territoriaux. Les élites ont utiliser le sentiment national pour calmer les violences et les conflits.

Conclusion :

Les nations sont incomplètes, les peuples doivent encore s’approprier leur nation. Drapeau, symbole, hymne… Le processus est fait mais le travail reste long. Nations incomplètes ? Les exclus : esclaves, indiens. Les guerres indiennes commencent très tot. Les nations ne sont que des conséquences des processus révolutionnaires.

...

Télécharger :   txt (7 Kb)   pdf (44 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club