Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La citoyenneté athénienne et romaine

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 622 Mots (7 Pages)  •  64 Vues

Page 1 sur 7

...

[pic 2]

Dans les premiers siècles de son histoire Rome est une cité-état : la ville + le territoire autour (le Latium) habité par des citoyens. Il y a donc des institutions.

Cette cité-état conquiert des territoires (voir frise) : processus de conquêtes territoriales, qui aboutit plus tard à Mare Nostrum.

Au cours du Ier siècle avant JC les nombreuses conquêtes posent problème à Rome : les institutions de la République romaine conçues pour une cité-état ne permettent pas de gérer un empire aussi vaste. Elles ne sont pas adaptées. Ce qui explique le changement de système politique : le passage de la République à l’Empire provoque alors une guerre civile

2) L’administration de l’empire romain Ier – IIIè siècle après JC

• Comment Rome était elle administrée à l’époque Républicaine ?

- Rome est une cité-état

- Citoyens

- Les citoyens votent : les comices

- Des magistrats administrent la cité

- Le sénat (assemblée représentant les grandes familles)

La Rome républicaine est une aristocratie (les + riches détiennent le pouvoir)

• Comment l’empire est il administré au I-III siècle ap JC

- comices

- magistrats

- sénat

- empereur

Dion Cassius est un grec qui a obtenu la citoyenneté romaine, il dit qu’à partir d’Auguste, la réalité du pouvoir est détenue par l’empereur. L’empire = Monarchie

L’empire ne fait pas disparaître les institutions de la république comme les magistratures et le sénat. Elles existent toujours mais n’ont plus de rôle.

Le sénat c’est les anciens magistrats nommés par l’empereur, c’est une assemblée très prestigieuse.

[pic 3] CURSUS HONORUM AGRICOLA

Agricola a fait une carrière de magistrat. C’est l’empereur qui fait la carrière des magistrats.

L’empereur décide de tout, il est au cœur du pouvoir. C’est un homme important.

- La citoyenneté Romaine au IIè s ap JC

L’édit de Caracalla accorde la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire.

On connaît la citoyenneté Romaine au II siècle ap JC grâce a deux documents source : l’édit de Caracalla et la table de Banasa.

Grâce a la table de Banasa on apprends que c’est l’empereur qui donne la citoyenneté Romaine : des pérégrins peuvent devenir citoyens. Il la donne à l’élite, personnages riches, puissants et ambitieux. L’empereur donne la citoyenneté à une partie du peuple.

Par exemple à Julianius car celui-ci a rendu service à l’empereur, il accepte sa soumission aux intérêts de l’empereur et est digne de confiance. En lui donnant la citoyenneté l’empereur espère que la population du peuple de Julianius prenne exemple sur lui.

La citoyenneté romaine s’acquiert par la naissance mais aussi par la décision de l’empereur. Le citoyen romain s’identifie par ses trois nom (tria nomina) : nom prénom surnom. Une femme peut être citoyenne mais n’a pas les mêmes droits. Les esclaves affranchis peuvent aussi accéder à la citoyenneté Romaine.

À la différence d’Athènes, le peuple ne joue qu’un rôle de figuration dans les assemblées populaires, sous la république comme sous l’empire. Seuls les membres des élites sociales qui accèdent aux magistratures, participent activement a la vie politique. La citoyenneté confère surtout des droits civils et une protection juridique.

À Rome les riches et les pauvres n’ont pas les mêmes droits.

L’essentiel :

Athènes : une citoyenneté fermée

Au Vème s av JC dans la continuité des réformes menées par Solon et Clisthène, Athènes devient une démocratie, c’est le peuple qui détient le pouvoir.

Les citoyens (qui le sont de naissance) sont une minorité de la population Athénienne.

Rome : une citoyenneté ouverte

Comme Athènes, Rome fut d’abord une cité-état mais a progressivement étendu sa domination sur l ‘ensemble du monde méditerranéen. C’est un empire avec de nombreuses cités soumises à leur autorité.

En 27avJC Auguste instaure le principat tout en maintenant en théorie les institutions républicaines.

Les citoyens romains bénéficient des droits civils fondamentaux mais on peu de pouvoirs politique. Cela peut expliquer le fait que la citoyenneté romaine est beaucoup plus accessible que celle d’Athènes.

ATHÈNES :

cité-état de 2 600km2

400 000 habitants

ROME :

empire de 5M de km2

50-80M habitants

seule une petite minorité d’hommes sont citoyens

accès à la citoyenneté

1M de citoyens en 14ap JC

5M avec femmes et enfants

citoyenneté accordée à tous les habitants libres de l’empire en 212

- vendre ou acquérir des terres

- voter à l’ecclésia

- être membre de la boulée ou de l’hélié

- devenir magistrat

droit des citoyens

-droits civils

-accès au cursus honorum pour les plus riche

-défendre

...

Télécharger :   txt (11 Kb)   pdf (56.6 Kb)   docx (18.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club