Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le tourisme volcanologique dans le monde

Par   •  22 Janvier 2019  •  Dissertation  •  1 332 Mots (6 Pages)  •  59 Vues

Page 1 sur 6

Nom du professeur correcteur :

Note :

Observations générales :

Rédigez votre texte :

Le tourisme volcanologique

SOMMAIRE : Introduction

  1. Les attraits du tourisme volcanologique
  1. Définition
  2. Les attraits naturels
  3. Les attraits culturels

  1. Les clientèles, leurs activités et leurs destinations
  1. La clientèle type de ce marché touristique
  2. Les activités liées au volcanisme
  3. Les principales destinations du tourisme volcanologique

Conclusion

Annexe : Croquis

Introduction

De nos jours, les paysages « extrêmes » sont de plus en plus recherchés par les touristes. Les zones volcaniques forment des paysages des plus spectaculaire en termes de relief. Avec l’expansion du tourisme d’aventure, les volcans de la planète sont aujourd’hui des destinations touristiques recherchées par des publics diversifiés.

Comment les régions volcaniques attirent de plus en plus de touristes ? Quels sont les produits touristiques proposé par le tourisme volcanologique ? A qui s’adressent-t-ils ?

Afin de mieux comprendre ce phénomène nous présenterons les attraits que présentent le tourisme volcanologique avant d’étudier les clientèles qu’il attire ainsi que les activités et destinations qui lui sont liées.

  1. Le tourisme volcanologique
  1. Définition

Le tourisme volcanologique est le tourisme qui s’intéresse à la découverte des volcans. Un volcan est une montagne résultant de l'accumulation de laves et de scories qui dans sa forme simple est un cône au sommet duquel s'ouvre un cratère ; il peut se former aussi bien sur la terre que dans la mer, sa formation est intimement liée aux mouvements des plaques tectoniques. Il existe quatre grandes régions volcaniques sur le globe : la zone de feu du Pacifique, la zone méditerranéenne et transasiatique et ses volcans alpins, la zone méridienne de l’Atlantique avec ses volcans explosif, le zone des grandes fractures (Rift Valley) de l’Afrique orientale.

  1. Les attraits naturels

Ces volcans situés aux quatre coins de la planète attirent de nombreux touristes par leurs paysages spectaculaires. Chaque zone volcanologique est différente, possédant parfois des records de par leurs tailles (Kilimandjaro : 5895m), leurs explosions historique (Santorin, Vésuve, la montagne Pelée), leur dangerosité ou encore leur récente apparition (volcans Islandais) qui viennent attiser la curiosité des voyageurs.

Les attraits naturels sont donc multiples. D’abord la diversité des paysages volcaniques que sont les volcans actifs, les différents types de cratères, les champs de lave basaltiques, les déserts noirs de scories (dépôts volcaniques de nature diverse : cendres, ponces, lapilli) ou champs de ponce blanche. Mais aussi les phénomènes géothermiques que le volcanisme entraine dans certaines régions comme l’Islande et la Nouvelle-Zélande avec la présence de geysers, fumeroles et solfatares (émission de boue mélangée à la lave et à la vapeur d’eau). Il est parfois même possible d’observer les fissures témoignant de la tectonique des plaques. De plus, la protection de ces nouveaux lieux désormais inscrit dans des parcs nationaux ou internationaux témoignent également des divers attraits naturels qu’ils possèdent.

  1. Les attraits culturels

En plus de leurs paysages majestueux, le tourisme volcanologique dispose d’attrait culturel avec la découverte des cultures des peuples vivant proche des volcans. En effet, ce type de tourisme entraine souvent un séjour de plusieurs jours durant lesquels il est possible d’approcher les habitants de la région volcanique visitée et ainsi apprendre et comprendre de nouveaux modes de vies, pratiques religieuses ou encore techniques artisanales comme par exemple des peuples Mayas au Guatemala ou des Maories dans la région de Rotorua en Nouvelle Zélande. Les guides locaux et les hébergements chez l’habitant participent à cette découverte culturelle.

  1. Les clientèles, leurs activités et leurs destinations
  1. La clientèle type de ce marché touristique

Le tourisme volcanologique se démocratise de plus en plus depuis les années 1970, il est accessible à tout personne en bonne santé physique puisqu’il n’est aujourd’hui plus question de porter ses bagages dans les déplacements essentiellement pédestre. Une simple activité régulière et une soif de découverte et d’aventure suffira pour aller à la rencontre des volcans. Pour côtoyer les plus hauts sommets ou nécessitant des randonnées longues et de grands dénivelés, il est conseillé d’effectuer au préalable un visite médicale et un minimum d’expérience. Les deux principales clientèles de ce tourisme sont les sportifs aguerris et les scientifiques (volcanologues, géologues, …) alliant besoins de connaissances et curiosités. Il attirera aussi les personnes proches de la nature et désireuse de voyager autrement.

De plus, bien qu’elle reste minime les offres familiales se développent de plus en plus en proposant des activités annexes à la marche pour la rendre plus ludique pour les plus jeune. Il est tout de même conseillé d’attendre au moins l’âge de 6ans aux vues des durées de randonnées assez longues.

Ce tourisme spécifique vise surtout une catégorie de clientèle haut de gamme avec des prix atteignant souvent plus de cent euros par personne et par jour.

  1. Les activités liées au volcanisme

La première activité liée au tourisme volcanologique est bien sur la randonnée, le trek permettant d’accéder au plus proche des sites volcaniques, souvent inaccessible par la route. D’autre moyens de déplacements sont également possibles afin de soulager momentanément les mollets comme le chameau, ânes ou encore le canoë. Ces activités sont le plus souvent accès sport-aventure avec des activités physiques et de plein air.

On relèvera le plus souvent l’ascension des volcans, des circuits en véhicules tout-terrain, de multiples excursions ou survols autour des sites volcaniques mais aussi des activités thermales dans les zones géothermiques (baignade dans les geysers et piscines naturelles) ou encore même du ski de juin à octobre au Mont Ruapehu en Nouvelle-Zélande. La découverte culturelle est une autre activité liée au volcanisme avec dans les offres packagées ou non la possibilité de visiter les musées, villes et villages des alentours. D’autres activités plus ludiques, notamment pour les plus jeunes peuvent aussi être proposées comme l’observation des dauphins ou du canyoning.

Suivant les lieux et la saison les activités possibles sont donc diverses mais leur réalisation dépend bien souvent aussi des conditions météorologiques.

  1. Les principales destinations du tourisme volcanologique

Le tourisme volcanologique, même si le phénomène volcanique est présent un peu partout sur la planète, possède comme les autres types de tourismes ses destinations phares et privilégiées par les touristes. La Tanzanie avec le Kilimandjaro, les volcans d’Amérique du Sud, l’Italie avec le Vésuve et l’Etna, l’Islande avec ses nouveaux volcans constituent les destinations les plus classiques mais toujours autant appréciées. Mais d’autre comme le Cap Vert monte en puissance avec ses excursions d’îles en îles et la Nouvelle-Zélande avec la profusion d’impressionnants sites à visiter.

Le tour opérateur « Aventure et volcans » en plus de sa quarantaine de destinations volcanologiques, un expédition « spéciale éruption » et un tour du monde des volcans.

Conclusion

Le tourisme volcanologique attire de plus en plus de voyageurs par sa multitude de paysages spectaculaires et diversifiés (volcanique et géothermique), mais aussi par les apports culturels qu’il entraine. Ce type de tourisme a pu se diversifier grâce au développement de sites sécurisés, ce qui a motivé un grand nombre de touristes avide d’aventures et de connaissances à franchir le pas et voyager sur ces sites naturels exceptionnels. Les nombreux aménagements à proximité de ces lieux ont permis une diversification des activités liées au volcanisme (sentiers de randonnée, possibilité de survols, visite du musée, …). Les régions volcaniques sont nombreuses à la surface de la Terre mais les destinations privilégiées par les touristes restent sensiblement les mêmes : Amérique du Sud, Islande, Italie, Tanzanie même si certaines montent en puissance comme le Cap Vert.

Cependant le tourisme volcanologique est sensible aux aléas du climat, notamment pour des raisons de sécurité, ce qui peut engendrer un frein chez certain prospect. Et même si le marché s’ouvre de plus en plus et à tous, les offres familiales restent pour le moment faibles et délimitent un âge minimal pour les enfants (plus de 6 ans), mais elles devraient voir leurs nombres augmentés dans les futures années. Comment le tourisme volcanologique s’adaptera-t-il à cette clientèle familiale ?

Annexe : 

Croquis du tourisme volcanologique dans le monde :

[pic 1]

Légende :

[pic 2]

Commentaires du correcteur :

...

Télécharger :   txt (9.2 Kb)   pdf (375.7 Kb)   docx (264.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club