Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Acteurs, flux, débats de la mondialisation

Par   •  21 Novembre 2018  •  1 340 Mots (6 Pages)  •  78 Vues

Page 1 sur 6

...

acteurs de la mondialisation créent donc des flux à travers leurs interactions.

La mondialisation est un processus qui génère des flux croissants, à travers le commerce, les échanges financiers etc.

Le commerce est donc mondialisé, et ainsi fait plus de chiffres d’affaires que jamais auparavant.

Les échanges commerciaux représentent 25% du PIB mondial c’est-à-dire 18 milliards de dollars. Les opérations d’achat et de ventes internationales intègrent les flux de commerce de marchandises et de services et les flux de capitaux. La 1ère marchandise échangée dans le monde est le pétrole. L’explosion des échanges provient des échanges de produits manufacturés et des services. Les flux de marchandises et les services internationaux relient surtout les pays développés. 10 états dans le monde assurent à eux-seuls 50% du commerce mondial. La moitié du commerce s’effectue à l’échelle macro-régionale et continentale.

Cela provoque l’explosion des échanges financiers.

Les échanges de capitaux sont au cœur de la mondialisation libérale, ils dépendent des activités de spéculation. En 30 ans, la capitalisation boursière a été multipliée par 5. Les échanges financiers transitent par les paradis fiscaux comme les îles Caïmans ou la Suisse. Ils sont alimentés par l’activité des grandes bourses mondiales (Wall Street, Chicago, Paris, Londres, Tokyo). Les trafics illicites font aussi parti des échanges mondiaux. Les flux financiers sont également dus aux IDE (investissements à l’étranger). Les remises sont des transferts d’argent d’un immigrant vers son pays d’origine. Il existe un anneau financier planétaire entre les places boursières, elles sont situées dans les pays émergents. Aujourd’hui, 210 millions de personnes vivent dans un pays différent de leur pays de naissance et 30 à 35 millions de personnes sont des migrants clandestins. Un migrant est une personne qui change de pays. 10 millions de migrants sont des réfugiés politiques et climatiques. Le tourisme est la première forme de mobilité dans le monde, un autre flux : 1 milliard de touristes internationaux aujourd’hui pour 25 millions en 1950. Cela est dû à l’augmentation du niveau de vie, au développement et à la diminution des coûts de transports. Le tourisme influe sur les espaces, les mobilités humaines transforment les paysages. Par exemple, les littoraux sont transformés par la construction de stations balnéaires. Ce sont des flux humains.

Ces flux génèrent des débats sur les conséquences ce ceux-ci, avec beaucoup de

La mondialisation est un processus controversé, elle a beaucoup de défenseurs et de détracteurs.

Des effets positifs sont évoqués, la mondialisation a favorisé les échanges, mis les peuples en contact et a diffusé les techniques de production. Elle a sorti des dizaines de milliers de personnes de la pauvreté, elle a permis de lutter de façon mondiale contre les dangers sanitaires et dans le cadre des catastrophes naturelles, la mondialisation permet la mobilisation des secours.

Malgré les bonnes choses produites par la mondialisation, des défauts sont évoqués, elle augmente les inégalités, elle est donc remise en cause par les altermondialistes. L’altermondialisme est un mouvement qui regroupe des personnes et des associations qui condamnent l’actuelle mondialisation libérale et qui proposent de la réformer. Ces courants de pensée cherchent un autre mode de production des richesses et le renforcement de l’action de l’état. Pour eux, la mondialisation financière est à l’origine de graves problèmes environnementaux (détérioration de territoires) et de problèmes sociaux (délocalisation). Les mouvements altermondialistes réclament la régulation de l’économie mondiale.

Ainsi, le fonctionnement de la mondialisation repose sur de multiples acteurs, institutionnels ou non, ce processus se traduit par la multiplication de flux de toutes sortes ; ses effets socioéconomiques, politiques et culturels suscitent de nombreux débats opposants libéraux et altermondialistes.

Cependant, la gravité de la crise actuelle ébranle de nombreuses convictions. Ainsi, en 2013, le FMI avait reconnu que les politiques d’austérité n’avaient pas relancé la croissance économique et avaient amplifié les problèmes sociaux. Existe-t-il alors une véritable alternative à la mondialisation libérale ? La mondialisation libérale, en dépit de ses défauts, n’est-elle pas, de tous les systèmes politico-économiques éprouvés par l’Histoire, le moins mauvais d’entre eux ?

...

Télécharger :   txt (9.2 Kb)   pdf (53 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club