Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Recueil de chronique word

Par   •  26 Février 2018  •  3 519 Mots (15 Pages)  •  556 Vues

Page 1 sur 15

...

Ce documentaire exceptionnel, nous révèle l’immensité de la mer avec toutes ses profondeurs et espèces. Nous sommes bombardés d’images autant splendides que magnifiques. L’émotion est à l’honneur et on retrouve une façon différente de tourner.

Restez jusqu’à la fin du générique…

À voir ! Si vous avez aimé, louez Microcosmos, Le Peuple Migrateur et La Marche de l’Empereur. Des films de même calibre qui vont tout autant vous émerveiller.

UN BONHEUR N’ARRIVE JAMAIS SEUL

[pic 5]

Sacha est un homme libre sans aucune attache. Musicien, il aime faire la fête avec ses amis. Charlotte est mère de trois enfants de deux pères différents. Elle jongle avec sa famille, ses ex et sa carrière. Malgré que tout les oppose, ils se rencontrent et vivront une belle histoire d’amour.

Sacha a une phobie. Pas celle des serpents, des tarentules ou des araignées mais celles des enfants. Vous pouvez alors imaginer sa rencontre avec les enfants de son amoureuse.

Contrairement aux films d’amour habituels les deux protagonistes se rencontrent au tout début du film. Comme spectateur, nous les suivons tout au long de leurs péripéties amoureuses.

Disons-le d’abord, ce film est un « Feel good movie ». On est charmé principalement par les deux acteurs principaux (Sophie Marceau et Gad Elmaleh : vous saviez qu’il avait étudié les sciences politiques à Montréal ?) et aussi par les trois enfants. Les acteurs sont beaux, les décors sont beaux et la musique est belle et on rit. Les situations, quoique exagérées, sont délicieuses et vraiment drôles et cocasses. Sans vouloir faire ma jalouse, est-ce que quelqu’un(e) ici peut me dire comment une femme avec trois enfants, un gros appartement, une carrière et des œuvres caritatives peut toujours être à son meilleur comme Sophie Marceau dans le film?

On aime le clin d’œil au Québec. Effectivement, Robert Charlebois interprète un propriétaire québécois de cabaret new-yorkais. Ses expressions sont savoureuses.

À voir pour tous les romantiques de ce monde !

---------------------------------------------------------------

Cinéma Enfants

Histoire de Jouets 3

[pic 6]

C’est avec délice que nous retrouvons les personnages d’Histoire de Jouets dans ce 3ème volet.

Andy a maintenant 17 ans. Il s’apprête à rentrer à l’université. Il doit faire ses bagages et aussi le ménage de ses anciens jouets. Ceux-ci se retrouvent alors à la garderie par un mauvais concours de circonstance. Tout semble pour le mieux dans ce nouvel environnement jusqu’au moment qu’ils découvrent la personnalité cachée d’un ours en peluche rose qui sent la fraise. Celui-ci, fait figure d’un dictateur auprès des jouets. Les jeunes enfants de cette garderie ne sont pas des plus doux avec nos amis. Avec Woody, ils uniront leurs forces pour s’enfuir et retrouver le chemin de la maison. Vous imaginez alors toutes les péripéties qu’ils vivront. À quelques moments, on a bien cru les perdre à tout jamais.

Dans la majeure partie du film, nous rions. Il faut voir la scène où Barbie (voix québécoise de Mariloup Wolf) rencontre son Ken (voix québécoise de Guillaume Lemay-Thivierge). Celle où elle « s’amuse » avec les vêtements de ce Ken est aussi hilarante. Un autre couple que nous aimons bien est Monsieur et Madame Patate. Ils sont beaux à voir, particulièrement les transformations de Monsieur Patate en tortillas et en concombre. C’est vraiment ces transformations qui ont suscité le plus de rires dans la salle (déjà conquise!). À mon avis, c’est une des meilleures scènes du film. Buzz est encore à son meilleur autant lorsqu’il devient tyrannique hypnotisé par l’ours que lorsqu’il devient hispanophone.

Ce film est à voir par tous. Les adultes, particulièrement de mon âge, aimeront revoir par nostalgie les jouets de leur enfance. Les enfants seront surtout charmés par l’histoire et les personnages attachants.

Paranorman

[pic 7]

Une petite ville de la Nouvelle-Angleterre vient d’être assiégée par les morts-vivants. Un jeune garçon, Norman Babcock, qui a la capacité de parler avec les morts, peut empêcher la destruction de la ville en conjurant la malédiction d'une vieille sorcière. Mais, ce jeune garçon qui se retrouve avec des activités paranormales hors du commun, trouve difficiles ses nouvelles fonctions.

ParaNorman, ce film somptueux d’horreur, de dessins animés et oui, d’humour, des mêmes créateurs que le fameux Coraline (le studio Laika), s’avère un film efficace en son genre. Il y a plusieurs situations rigolotes que les adultes vont apprécier probablement plus que les enfants. Certains dialogues et répliques sont d’un bon humour voir même savoureuses et là encore pour le plaisir des adultes. Les personnages quoique exagérés sont attachants particulièrement Norman qui démontre un courage extraordinaire et qui va probablement inspirer les enfants qui verront ce film. En parlant d’enfants, je crois que ce film s’adresse aux enfants plus vieux. On y retrouve plusieurs scènes d’horreur qui sont tout à fait sympathiques mais qui peuvent faire peur à de jeunes enfants.

Ce film est très bien construit ainsi que son histoire qui se termine évidemment très bien avec une belle morale. Les images de synthèse sont, quant à elles, des plus réussies. Dans le cas du 3D, je me questionne sur son efficacité. À quelques reprises afin de prendre des notes, j’ai enlevé mes lunettes 3D et il n’y avait aucune différence avec l’image.

Mes deux invités Antoine-Olivier et Laurie-Ève (10 ans) ont bien aimé le film. Laurie-Ève, elle, ne le conseille pas à de jeunes enfants. Quant à Antoine-Olivier, il l’a trouvé drôle, un peu épeurant, a aimé qu’il se termine bien et le conseille à ses ami(e)s.

---------------------------------------------------------------

Un Conte de Noël

Ce film est un classique réinventé. Il s’agit du célèbre conte de Charles Dickens : Christmas Carol qui raconte l'histoire d'Ebenezer Scrooge, un vieil homme méchant, égoïste et très avare. Le 24 décembre au soir, trois

...

Télécharger :   txt (23 Kb)   pdf (73.6 Kb)   docx (24.9 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club