Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Recueil de données IFSI S

Par   •  5 Décembre 2018  •  1 890 Mots (8 Pages)  •  122 Vues

Page 1 sur 8

...

l’aide à se nourrir mais elle peut

3. Eliminer

• Va-t-elle aux toilettes toute seule ? Non elle porte des protections la journée et la nuit.

• A qu’elle fréquence a-t-elle des selles ? Environ 1 fois par jour

4. Se mouvoir et maintenir une bonne santé

• Comment se déplace-t-elle ? Mme B. se déplace en fauteuil roulant avec une aide car son périmètre de marche est très court

• Est-ce qu’elle se lève de son fauteuil roulant ? Oui mais seulement avec l’aide d’un soignant.

5. Dormir et se reposer

• A-t-elle des difficultés à s’endormir ?

• A-t-elle des difficultés à se réveiller ? Non elle a un sommeil léger et se réveille facilement

• Est-elle souvent fatiguée ? Non

6. Se vêtir et de dévêtir

• S’habille-t-elle toute seule ? Non, à cause de la maladie de parkinson elle à des difficultés pour effectuer des mouvements

• Participe-t-elle au choix de ses vêtements ? Non, ce sont les soignants qui les choisissent.

7. Maintenir la température du corps dans les limites de la normal

• A-t-elle souvent froid / chaud ? Elle a souvent chaud quand je la retrouve je le matin.

8. Etre propre, soigné et protéger ses téguments

• Comment se déroule sa toilette/douche ? Elle bénéficie d’une toilette au lit

• Participe-t-elle à sa toilette/ douche ? Elle essaye lorsque je l’habille mais elle a du mal effectuer des mouvements.

• A qu’elle fréquence prend-elle des douches? Deux à trois fois par semaines

9. Eviter les dangers

• Accepte-t-elle de prendre ses médicaments ? Oui, elle les prend écrasés ou avec un yaourt.

• Est-ce qu’elle se lève de son fauteuil roulant ? Oui mais seulement avec l’aide d’un soignant.

• Fait-elle souvent des chutes ? Non car elle est toujours accompagné d’un soignant quand elle doit se lever de son fauteuil et elle bénéficie d’une barrière de lit et d’un matelas au sol.

10. Communiquer avec ses semblables

• Communique-t-elle avec les autres résidents ou avec les soignants ? Pas vraiment, elle répond si on lui pose une question mais sinon elle ne parle pas.

• Reçoit-elle souvent de la visite ? Oui, ses enfants viennent lui rendre visite.

11. Agir selon ses croyances et ses valeurs

12. S’occuper en vue de se réaliser

• Qu’aime-t-elle faire pour s’occuper ? Elle participe à des ateliers et à des animations, notamment à l’atelier du Zen qu’elle semble apprécier

13. Se récréer

• Comment se diverti-t-elle ? Elle se diverti en regardant la télévision, et en participant à des ateliers créatifs.

14. Apprendre

Mme B. est atteinte de la maladie de Parkinson. Ses mouvements sont rigides et lents.

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative qui résulte de la mort lente et progressive de neurones du cerveau. Comme la zone du cerveau atteinte par la maladie joue un rôle important dans le contrôle de nos mouvements, les personnes atteintes font peu à peu des gestes rigides, saccadés et incontrôlables

L’évolution se fait dans quelques pourcentages de cas vers la démence. Elle commence par de petits tremblements au repos, puis progressivement le malade évolue vers un état grabataire. Les problèmes infectieux et cutanés viennent émailler cette évolution, associant des troubles de l’élocution et de la déglutition, qui devient de plus en plus difficile. Insidieusement, une dépression s’installe, accompagnée de troubles de la mémoire, de confusion, et de démence.

Mme B. fait des fausses routes. Les fausses routes sont des troubles de la déglutition caractérisés par l’inhalation involontaire d’aliment ou de liquide au cours de la déglutition. Elle peut être d’origine accidentelle ou pathologique. Au cours d’une fausse route, une partie du bol alimentaire liquide ou solide est orientée vers les voies aériennes inférieures au lieu de passer vers l’œsophage. Les fausses routes de Mme B. peuvent être causées par La maladie de Parkinson.

Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire par un taux trop élevé de glucose (sucre) dans le sang. Cette maladie survient généralement chez les adultes avançant en âge, et touche davantage les personnes obèses ou ayant un surplus

...

Télécharger :   txt (8.5 Kb)   pdf (56.5 Kb)   docx (15.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club