Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La relation entre le manager et l'AM

Par   •  7 Décembre 2017  •  1 234 Mots (5 Pages)  •  145 Vues

Page 1 sur 5

...

Lien de subordination : caractérisé par l’exécution d’un travail sous l’autorité de l’employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution, de sanctionner les manquements de son subordonné.

Une relation d’autorité et d’influence.

Autorité : c’est l’influence dont dispose le manager pour agir sur le comportement de son Am. Elle repose sur le statut de chef, sur les connaissances du manager et sa personnalité.

Pouvoir : c’est la capacité d’influencer efficacement le comportement d’autrui, il est lié au charisme d’un individu. Ainsi, le manager a un certain pouvoir sur son Am. L’Am peut avoir une certaine forme de pouvoir sur le manager.

Une relation de partenariat : le manager et l’Am forme une équipe à la recherche permanente d’une synergie. Une équipe est un groupe de travail qui collabore à la réalisation d’objectifs communs.

L’effet de synergie se produit quand l’équipe tire le meilleur résultat possible de ses ressources et qu’ainsi elle réussit, collectivement à aller beaucoup plus loin que chacun seul.

Une synergie avec le manager implique le respect de règles de fonctionnement :

- Bien connaître les domaines d’intervention et les rôles de chacun

- Clarifier les missions attendues

- Faire part bilatéralement de ces attentes / souhaits / contraintes

- Choisir un mode de collaboration et s’y tenir

- Connaître les risques en cas de non respect des règles

Ce partenariat se construit sur la durée et nécessité de la part du dirigeant qu’il prenne le temps d’expliquer, il gagne en retour un confort de fonctionnement et l’estime de l’Am.

- La délégation

- Qu’est ce que déléguer ?

Délégation : mode de collaboration entre le manager et l’Am, la délégation simple consiste à confier à un collaborateur une activité ou une mission avec des pouvoirs de décision selon des règles de fonctionnement et de contrôle clairement précisées.

Toute personne ayant en responsabilité au moins une personne peut déléguer c'est-à-dire faire accomplir une tâche, laisser prendre des décisions à une autre personne. Déléguer ne consiste pas à se débarrasser d’une tâche inintéressante sur une autre personne mais lui confier une tâche ou une prise de décision en étant conscient de l’intérêt de la délégation.

- Etre persuadé que le délégataire grâce à ces compétences sera plus efficace pour réaliser la tâche, résoudre le problème.

- Responsabiliser et motiver les collaborateurs : les impliquer.

- Pouvoir se recentrer sur les fonctions de manager : améliorer les performances de l’organisation

- La délégation du point de vue du manager.

- Un état d’esprit.

Déléguer n’est pas facile car cela nécessite de mobiliser un certain nombre de compétences.

- Savoir repérer les personnes compétentes pour limiter les risques

- Mettre en place une attitude de confiance

- Savoir exprimer clairement ses attentes

- Accepter l’idée que quelqu’un d’autre peut faire correctement à sa place en prenant peut être plus de temps.

- Déléguer avec méthode.

- Déterminer ce que l’on va déléguer

- Retenir une personne motivée et compétentes (bonne connaissance des collaborateurs)

- Préciser les règles de la délégation (le manager fixe les règles et objectifs et clarifie les modalités de décision

- Accompagner et suivre la délégation (le manager fixe le degré d’autonomie et la marge de manœuvre

- Etablir un bilan des résultats obtenus

- La délégation du point de vue de l’Am

- Un état d’esprit : l’Am n’est pas un simple exécutant.

Il doit se préparer :

- A apprécier la délégation comme un moyen de démontrer ses compétences, d’obtenir une rémunération supérieur ou encore un défi à relever.

- Savoir solliciter une formation si besoin, ou des conseils

- Savoir s’auto évaluer

- Faire preuve d’assertivité (=affirmation de soi)

L’Am peut choisir de refuser la délégation s’il est convaincu qu’il n’a pas à assumer cette tâche et qu’il peut le justifier.

- La confidentialité.

Parfois incluse dans un contrat de travail, cette clause engage le salarié à ne divulguer aucune information liée aux activités de la société.

Dans l’exercice de ses fonctions, l’Am emmagasine des éléments qui peuvent porter préjudice à l’entreprise s’ils sont dévoilés.

Cette clause s’impose à tous, même en l’absence de stipulation express et ce même après rupture du contrat de travail.

...

Télécharger :   txt (8.8 Kb)   pdf (78 Kb)   docx (15.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club